Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Black (1926)
  • Tommy Steele (1936)
  • Art Neville (1937)
  • Eddie Kendricks (1939)
  • Paul Butterfield (1942)
  • Paul Rodgers (1949)
  • Carlton Barrett (1950)
  • Mike Mills (1958)
  • Bob Stinson (1959)
  • Mickey Quinn (1969)
  • †Big Joe Williams (1982)
  • †Grover Washington (1999)
  • †Denis Payton (2006)
  • †Don Van Vliet (alias Captain Beefheart) (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 180 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 464 128
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DON FERNANDO - Haunted by humans
/ paru le 11-04-2015 /

Avec un nom pareil, on aurait bien tenu Don Fernando pour un groupe de rock chrétien mexicain ou un truc chicano dans ce genre. Eh bien non, Don Fernando vient de Melbourne en Australie et pratique un rock stoner fait à partir de moelle épinière de buffle et de testostérone de gorille. Autrement dit, les types ne sont pas venus vous chanter des cantates ou vous jouer le requiem de Mozart mais pour vous mettre les tympans au carré et l’oreille interne au court bouillon. Actif depuis 2004, ce combo signe ici son troisième album, à la suite de "The banquet of…" (2008) et "Dia de los muertos" (2011)

Une énorme tempête souffle au moment où j’écris ces lignes en écoutant ce plus que viril "Haunted by humans". Je regarde par la fenêtre le vent faisant ployer les chênes. J’arrête le disque, le vent s’arrête, je remets le disque, le vent reprend. Pas de doute, c’est n’est pas une perturbation météo qui ravage la Belgique, c’est l’album de Don Fernando qui balaie le pays de ses vibrations apocalyptiques.

Et ça flingue, vous pouvez me croire. Les amplis à onze, rougeoyant sous des riffs hululant et des coups de boutoirs rythmiques dignes de King Kong visitant Jurassic Park, un chant rugueux de biker traité au Jack Daniel’s : il y a tout ce qui faut dans ce disque pour entretenir d’excellents rapports avec son voisin de palier ou ses camarades de chambre à l’internat catholique du coin.

Sans être d’une originalité folle (les Queens Of The Stone Age, Solace, Crowbar ou Orange Goblin ont déjà ravagé la zone), les damoiseaux de Don Fernando compensent avec une énergie féroce et une envie d’en découdre qui fait plaisir. Andy Simpson (guitare et chant), James Innes (batterie), Jonny Driver (guitare) et Ryan Kemp (basse) envoient d’emblée une volée de cinq titres mégalithiques avant de calmer le jeu avec un petit instrumental à la guitare acoustique ("Flight of the unknown"). Ceci n’est qu’une petite trêve puisque la colère des dieux reprend immédiatement après, avec "Insane", "Motherload" ou autre "Observation" et le titanesque final "Older".

En tout, onze titres viennent vous refaire la charge de Reichshoffen en version compacte. Ceux qui ont encore quelques vertèbres cervicales à émietter après un coup pareil pourront aller se finir en voyant Don Fernando en chair et en sang le 18 avril prochain à la Pré Roadkill Party 2015 à Zomergem, près de Gand.

François Becquart
Pays: AU
Hurricane Music
Sortie: 2015/03/21


Lu: 1079
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 15
• Semaines de présence au Top 30: 5
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium