Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 17-10-2017
› EPICA + MAYAN + KING HISS (Leuven)
› The GODMAN GALLOWS + The NAUGHTY MOONSHIVERS (Liège)
› BONAFIDE (Verviers)
› WHISPERING SONS + MONOLITHE NOIR (Bruxelles)
› WHITE WINE (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
18-10 DAAN (Kortrijk)
18-10 NORDMANN + Josefien DELOOF (Bruxelles)
18-10 EPICA + MAYAN + OFF THE CROSS (Borgerhout)
18-10 Murray LIGHTBURN (Bruxelles)
18-10 NEWMOON + TEEN CREEPS + MOUNTAINS TO MOVE (Gent)
18-10 TIN FINGERS (Leuven)
18-10 EL CADZI (Liège)
18-10 WEEZER + The ORWELLS (Bruxelles)
18-10 Christine OTT (Festival Voix De Femmes x Tempocolor x Ping.Pong) (Liège)
19-10 THE GIRL WHO CRIED WOLF (Borgerhout)
19-10 The SHERLOCKS (Bruxelles)
19-10 BAZART + Emma BALE (Liège)
19-10 GOLDFRAPP (Antwerpen)
19-10 MAMMUT + BROEN (Bruxelles)
19-10 NELE NEEDS A HOLIDAY + Mary OCHER + TULSKI (Gent)
19-10 DR FEELGOOD (Verviers)
19-10 KING CHILD (Nandrin)
19-10 Gary NUMAN (Leuven)
19-10 Jasper STEVERLINCK (Bruxelles)
19-10 Marisa ANDERSON + Asmâa HAMZAOUI + Bnat TIMBOUKTOU (Liège)
19-10 IALMA (Festival Voix de Femmes) (Gand)
19-10 NEWMOON + KAMIKAZE GIRLS (Borgerhout)
20-10 KONOBA + HYDROGEN SEA + SONNFJORD (Marchienne-au-Pont)
20-10 VESSELS (Antwerpen)
20-10 LENTO + TELEPATHY + Törst HOBBORUN (Bruxelles)
20-10 EQUAL IDIOTS + Freddie and The VANGRAILS (Kortrijk)
20-10 RATTLE + The VAPORELLAS (Liège)
20-10 The WEATHER STATION + Will STRATTON (Gent)
20-10 ULYSSE (Liège)
20-10 SAMUEL (Bruxelles)
20-10 NOUVELLE VAGUE + JOON MOON (Leuven)
20-10 MOGWAI + SACRED PAWS (Bruxelles)
21-10 MOGWAI + SACRED PAWS (Bruxelles)
21-10 FLOTATION TOY WARNING (Bruxelles) **ANNULÉ**
21-10 KING PRAWN + DIRTY BEES + BLACK SHEEP + The DANCING MORONS + JET 8 (Bruxelles)
21-10 Le PRINCE HARRY + SPAGGUETTA ORGHASMMOND + RRAOUHHH (Bruxelles)
21-10 PESTIFER + BURSTING + DAWNBREATH + BLEEDSKIN (Liège)
21-10 Khalif WAILIN' WALTER (Liège)
21-10 ABORTED + OFF THE CROSS (Hasselt)
21-10 EQUAL IDIOTS + HIGH HI (Bruxelles)
21-10 LAST PROPHECY + MOBÏLHEAD + TARDIGRAD (Namur)
21-10 BAZART (Merksem)
21-10 ADMIRAL FREEBEE (Antwerpen)
21-10 Aimee MANN + Jonathan COULTON (Antwerpen)
21-10 THE LOAF FESTIVAL 2017 (Eupen)
21-10 Gabriel RIOS (Gent)
22-10 Terry BOZZIO DRUM CLINIC (Hasselt)
22-10 THE FRESH AND ONLYS (Antwerpen)
22-10 Y and T (Kortrijk)
22-10 PG.LOST + CELESTIAL WOLVES (Borgerhout)
22-10 Jasper STEVERLINCK (Bruxelles) **REPORTÉ**
22-10 The MOLOCHS (Leffinge) **ANNULÉ**
22-10 ALESTORM + TROLDRHAUGEN + AETHER REALM (Borgerhout)
22-10 LALI PUNA + Dieter VON DEURNE and The POLITICS (Bruxelles)
23-10 The BREEDERS + PINS (Borgerhout)
23-10 ST. VINCENT (Bruxelles)
23-10 KING DUDE + THE RUINS OF BEVERAST + DOLCH (Antwerpen)
23-10 THE FRESH AND ONLYS + ANNABEL LEE (Bruxelles)
23-10 LEFT LANE CRUISER + NEEDLE AND THE PAIN REACTION (Bruxelles)
24-10 KT TUNSTALL + PICTISH TRAIL (Bruxelles)
24-10 TEME TAN + Esinam DOGBATSE (Leuven)
24-10 Gabriel RIOS (Sint-Niklaas)
24-10 INHEAVEN (Bruxelles)
24-10 DOTAN (Bruxelles)
24-10 HARD ONS + SECTS TAPE + BREWED IN BELGIUM (Bruxelles)
24-10 WWWATER (Gent)
24-10 YAK + CHASTITY (Borgerhout)
24-10 Ben ABSINTH (Liège)

Mois en cours:
Octobre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 


Anniversaires

  • Rico Rodriguez (1934)
  • Earl Thomas Conley (1941)
  • Jim Tucker (1946)
  • Michael Hossack (1946)
  • Jukka Gustavson (1951)
  • Alan Jackson (1958)
  • Ziggy Marley (1968)
  • Wyclef Jean (1972)
  • †Alberta Hunter (1984)
  • †Tennessee Ernie Ford (1991)
  • †Chris Acland (1996)
  • †Levi Stubbles (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6789 membres.
- En ligne, nous sommes 173 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
104 454 368
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ETHERNITY - Obscure Illusions
/ paru le 19-04-2015 /

Ethernity est un groupe belge fondé en 2000 par un trio composé du claviériste Julien Spreutels (Epysode), de son frère le batteur Nicolas Spreutels et de leur cousin le bassiste François Spreutels. Avec Steve Widart et Thomas Henry à la guitare, Ethernity commence à se produire comme groupe de musique instrumentale. Après 4 années de recherche, Ethernity trouve sa voix en la personne de la talentueuse Julie Colin. C’est d’ailleurs ce line-up qui enregistrera la première démo intitulée «All Over The Nations» durant l’été 2005.

L’année 2006 est une année importante pour le groupe puisque c’est l’année où Ethernity enregistre son premier album «The Journey». Après le départ de Steve Widart et son remplacement par Gregory Discenza, le groupe qui ne manque pas une occasion de se produire sur scène, se remet à écrire. En 2008 sort un nouvel EP intitulé «Quest Of Forgiveness». Durant cette même année, le groupe se produit au Metal Female Voices Festival où il partage l’affiche avec des artistes illustres comme Tarja Turunen, Epica, Girschool, Benedictum, Eths

En 2010, Ethernity a l’occasion de jouer en première partie de Tarot, le groupe de Marco Hietala (Nightwish). En 2012 et 2013, le groupe travaille dans son propre studio à l’enregistrement de son nouvel opus sur lequel on retrouve quelques invités de marque comme Tom E. Englund (Evergrey), Kelly Sundown Carpenter (Firewind, Outworld, Beyond Twilight) et Mark Basile (DGM). Et c’est enfin en 2015 que sort le nouveau cd intitulé «Obscure Illusions». Reste à voir si cet album qui s’est fait désirer aussi longtemps est à la hauteur des attentes…

Soulignons tout d’abord la qualité graphique de l’artwork que je trouve excellent et que l’on doit à Nicolas et Julien Spreutels. Excellent visuellement, il est aussi parfaitement en phase avec le contenu musical de l’album. C’est comme quand on ouvre un cadeau: si l’emballage est beau, le cadeau a toutes les chances de plaire… Voyons voir ce qu’il en est.

«Obscure Illusions» comprend 12 titres. Dès les premières notes de «False Lamentations», le ton est donné. Un rythme très soutenu qui rappelle Dragonforce, des touches de guitare rythmique à tendance très prog (qui me font penser à Stream of Passion), des changements de rythme qui renforce le caractère métal prog, des plages de synthé à tomber à la renverse, un boulot de dingue à la batterie et à la lead guitar et la voix fabuleuse de Julie. Le niveau est très élevé. On est clairement dans la cour des grands avec un son digne des plus grands groupes du genre. Si la suite est à l’avenant, on tient l’album de l’année !

Changement d’atmosphère avec «Entities». La guitare sonne encore très métal prog. La mélodie est léchée et catchy. Encore un excellent titre, avec un superbe solo clavier de Julien qui fait un boulot de dingue sur cet album. Le seul petit défaut que je lui trouve est que la voix de Julie aurait pu être mise un peu plus à l’avant-plan au mixage. Le titre suivant est «Shadows On The Wall». Rien à voir avec le titre de Mike Oldfiled. Un rythme bien rapide, un riff de guitare bien puissant, une batterie déchaînée et la voix de Julie qui colle particulièrement bien à la mélodie. Quand j’entends la qualité de ces trois premiers titres, je me dis qu’il y a des «grands» groupes en mal d'inspiration qui ont du souci à se faire…

Intro au piano pour «Secret Door», rejoint par la guitare et la batterie. Une mélodie bien métal qui crée l’ambiance avant l’entrée en scène de Julie qui trouve dans ce morceau une des plus belles mises en valeur de sa voix. Ce qui frappe est la parfaite symbiose entre les musiciens et avec les parties vocales. Encore un très joli solo de guitare et de clavier pour les amateurs. Le côté prog est ici savamment dosé, sans le défaut de la longueur parfois abusive de certaines parties instrumentales.

«Never Thought (You Would Make Me Go)» est un autre exemple brillant de gestion des rythmes et de contrastes. La partie instrumentale du début est assez rapide alors que la partie chantée commence sur un tempo plus lent. La guitare rythmique très métal fait merveille ici encore. La mélodie du refrain est particulièrement agréable et reste bien dans l’oreille. Un tube en puissance? «Rancor» commence avec un son très métal, un peu lourd comme on aime, mais allégé par quelques interventions du clavier magique de Julien. Les têtes vont bien s’agiter en concert sur les rythmes percutants de ce morceau.

«Alone» se caractérise par son côté incisif qui alterne avec des respirations dans le morceau. Autre titre très fort qui pourrait bien faire un hit ! Intro clavier presque électro pour «Broken Memories», jusqu’à l’arrivée de la guitare et de la batterie, qui nous remettent de plein pied dans le métal prog. Mention spéciale pour les touches de clavier et pour la voix de Julie qui exprime une jolie palette d’émotions.

Ethernity nous gratifie aussi d’une balade de la mort qui tue, intitulée «After All Has Turned To Pain». Un véritable petit bijou qui évite le piège de la mièvrerie. «XIII» est le dernier titre «normal» de l’album. Il s’inscrit dans le droit fil de ce qui précède et s’écoute avec un plaisir certain. Vient ensuite un court «Interlude» très cinématographique, prélude à la pièce maîtresse de l’album «Obscure Illusions», petit chef d’œuvre de presque un quart d’heure, qui n’a rien à envier aux compositions de maîtres du genre tels qu’Arjen Lucassen. Mini-opéra rock, ce morceau met en scène plusieurs personnages interprétés par Julie et les invités prestigieux mentionnés plus haut (Kelly Sundown, Mark Basile et Tom Englund). Malgré la durée du morceau, on ne s’ennuie à aucun moment.

Quand arrivent les dernières notes, je n’ai qu’une seule envie : réécouter cet album fabuleux dont on n’a pas fini d’entendre parler. Autre très bon point à mettre à l’actif du groupe : Ethernity est aussi bon sur scène que sur cd, comme il l’a encore démontré lors de la fabuleuse release party de l’album, organisée à Namur début avril. Les mots me manquent pour décrire le plaisir que j’ai ressenti à l’écoute de cet album, tant en live que sur cd. Je n’ai donc qu’une chose à dire: précipitez-vous pour découvrir cet album qui marquera l’histoire du groupe (et du genre) et ne manquez pas Ethernity en concert!

hti66
Pays: BE
Ethernity
Sortie: 2015/03/20


Lu: 1962
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 6
• Semaines de présence au Top 30: 10
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium