Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • William "Count" Basie (1904)
  • Kenny Rogers (1937)
  • James Burton (1939)
  • Harold Reid (1939)
  • Tom Coster (1941)
  • Jackie DeShannon (1944)
  • Carl Giammarese (1947)
  • Joe Strummer (1952)
  • Glenn Hughes (1952)
  • Nick Kane (1954)
  • Steve Smith (1954)
  • Budgie (1957)
  • Liam Howlett (1971)
  • †Robert Moog (2005)
  • †Dean Turner (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 165 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 690 965
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


VARIOUS ARTISTS - The Colossus of Rhodes
/ paru le 06-04-2005 /

Le magazine finlandais Colossus n'en est pas à son premier projet de rock progressif. Après l'excellent "Kalevala" et un "The Spaghetti Epic" plutôt moyen, voici "The Colossus of Rhodes". Ce double album est basé sur le mythe grec du Colosse de Rhodes, plus exactement sur le film qu'en a tiré Sergio Leone.

Six groupes font partie de ce nouveau projet progressif. Ils se répartissent équitablement les deux CDs, trois sur chacun d'eux. La première rondelle débute avec Leviathan et le titre "Un pensiero è sempre libero", pièce en sept actes distillant un progressif pure souche aux influences très italiennes. Normal, puisque Leviathan est un groupe italien. Le chant se fait doux et les synthés sont très présents à la manière d'un Genesis ou d'un PFM.

Le second groupe est aussi italien comme la plupart de ceux de ce projet. Il s'agit de Greenwall avec un morceau intitulé "The Secret Passage". Si la courte introduction nous rappellera que le projet est basé sur le film, la pièce se diversifie ensuite allant du prog au jazz-rock en passant par des tons très classiques. La seconde partie débutera à la manière d'un Blackmore's Night avec des ambiances moyenâgeuses avant de revenir à un merveilleux jazz-rock progressif et de se terminer en classique avec le seul piano. Belle pièce aux couleurs variées !

Le troisième groupe est Sinkadus, des suédois cette fois. Le morceau s'intitule "God of silence". Le ton se fait plus sombre, une spécialité des scandinaves. Les mélodies y sont aussi importantes, mais légères. L'ambiance est plus tendue ce qui change un peu la donne mais tout en conservant la cohérence de l'ensemble. L'utilisation du Mellotron est aussi importante pour le morceau.

Passons au second CD. Voici les italiens de Mad Crayon. C'est qu'ils ont une bonne plume ces gars-là ! Le morceau, en deux parties, s'intitule "Come Vento Tornero'...". Assez varié côté ambiances, les claviers y prennent une très grande place. Il faut dire que le groupe est composé de deux claviéristes. Les mélodies caressent nos tympans, qu'elles proviennent des instruments ou du chant. Les envolées de synthés sont superbes. On notera quand même un splendide solo de guitare à mi-chemin.

C'est ensuite au tour des finlandais de Velvet Desperados avec "Lords And Knights". Les couleurs sont différentes tant vocalement que musicalement. La voix est déchirée et la composition fleurte souvent avec les ambiances d'un Pink Floyd (on pense parfois à "Atom Heart Mother") ou d'un Genesis. L'orgue Hammond est très présent. Un passage se fera très blues avec de beaux jeux voix/guitare et un excellent solo de sax qui ne sera pas sans rappeler un certain Van der Graaf Generator.

Enfin, ce sont les italiens de Revelation qui termine ce second CD. Le morceau s'intitule "A New Dawn". Il nous plonge en plein Genesis époque "Selling England By The Pound". Les nappes de strings y font merveille, tout comme le Mellotron d'ailleurs. Les tons nous font parfois penser à Pendragon.

Le livret est particulièrement bien réalisé avec une pochette de Paul Whitehead. Est-il utile de vous rappeler qu'il était l'auteur des pochettes de "Trespass", "Nurcery Cryme" et "Foxtrot" d'un certain Genesis ? Le livret très complet contient une explication du projet, la présentation des groupes, les paroles et leurs traductions en anglais quand cela s'avère nécessaire.

En résumé, ce projet du magazine prog finlandais, qui porte bien son nom dans ce cas-ci, est bien agréable à l'écoute et offre du rock progressif pur seventies qui ravira les amateurs du genre. C'est aussi l'occasion de découvrir six groupes actuels de ce genre musical.

Voici les liens des sites internet des différents groupes :
Leviathan
Greenwall
Sinkadus
Mad Crayon
Velvet Desperados
Revelation

JPL
Pays: FI
Musea FGBG 4525
Sortie: 2005/03


Lu: 3130
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 85
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium