Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Arthur Brown (1942)
  • Jeff Beck (1944)
  • Colin Blunstone (1945)
  • Mick Fleetwood (1947)
  • Patrick Moraz (1948)
  • John Illsey (1949)
  • Derrick "Duckie" Simpson (1950)
  • Terence Wilson (1957)
  • Jeff Cease (1957)
  • Andy McCluskey (1959)
  • Curt Smith (1961)
  • Emppu Vuorinen (1978)
  • †Thomas Iain Smith (2007)
  • †Dave Carpenter (2008)
  • †Peter Quaife (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 160 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 549 984
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


EVOLVENT - Whatever Happens
/ paru le 06-06-2015 /

Evolvent est un groupe français de métal mélodique à voix lyrique, composé aujourd’hui de Sébastien Latour (claviers), Emma Elvaston (chant), Clément Botz (guitares), Ludovic Ossard (basse) et Frédéric Artale (batterie).

Après son EP «Human Instinct» sorti en mai 2014, la formation nous revient cette fois avec un album complet intitulé «Whatever Happens».

«Dwan» est un instrumental qui ouvre les festivités en beauté: une jolie intro de type musique classique qui prend ensuite un tour plus épique (avec chœur) qui rappelle les grands groupes du genre (Epica, Within Temptation). «Win Or Die» est le premier morceau chanté de l’album. Mélodie agréable, batterie très présente. La voix lyrique d’Emma sonne juste.

«Hurricane» est un morceau au rythme un peu plus soutenu, comme le laisse supposer son titre. Le mixage met en avant la voix lyrique, mais cela se fait par moment au détriment des instruments que l’on n’entend plus assez. Heureusement que les parties instrumentales permettent de rétablir l’équilibre. «Love Doesn’t Love Me» ouvre sur une intro cordes et piano très agréable. Le morceau prend ensuite un tour beaucoup plus métal dans lequel la voix d’Emma est d’une grande justesse.

«Our Fate» commence par une intro qui rappelle le son de Stream of Passion. La mélodie de cette ballade est délicate et la voix d’Emma fait ici vraiment merveille. Sans doute mon morceau préféré de l’album. «We Are» a une intro grandiloquente, presque gothique, qui augure d’un grand morceau. En fait, il s’agit d’un duo avec Oxy Hart, la vocaliste du groupe Seadem. A l’arrivée, c’est bien interprété, mais la mélodie est un peu décevante par rapport à ce que l’intro pouvait laisser pressentir.

«Over Seasons & Time» met un peu mieux en évidence la guitare, ce qui n’est pas fait pour me déplaire. Le morceau est d’écriture conventionnelle. «Embrace» reste conforme à la loi du genre. C’est un morceau métal bien écrit, bien desservi par des musiciens rigoureux et une chanteuse de talent. Mais ici encore, la mélodie manque un peu d’accroche. «Whatever Happens» est donc le titre qui a donné son nom à l’album. Encore une très belle intro au piano et un morceau métal somme toute très conventionnel. «Siempre» est sans doute la plage la plus personnelle de l’album. Une superbe ballade avec le concours de José Castillo.

En résumé, l’album d’Evolvent n’est pas désagréable du tout, mais semble manquer quelque peu d’accroche. Une écoute plus attentive m’amène à penser que le groupe a parfaitement bien intégré les fondamentaux du genre. Tant les musiciens que la chanteuse sont parfaitement à l’aise dans l’exercice. Si la base est excellente, il manque pourtant un petit quelque chose qui permettrait au groupe de se démarquer des autres artistes du genre. Les mélodies manquent un peu de relief, ce qui risque d’entraîner une impression de lassitude au bout de quelques morceaux. À cause de cela et peut-être aussi du vibrato parfois trop marqué dans la voix, Evolvent risque de n’être pour beaucoup qu’un groupe à chanteuse lyrique parmi d’autres…

L'avenir nous dira si le groupe parviendra à poursuivre sur une voie plus personnelle qui lui permettra de trouver sa place dans la cour des grands.

hti66
Pays: FR
Longfellow Deeds Record 3760115430334
Sortie: 2015/04/20


Lu: 795
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 102
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
    Article(s) connexe(s)

      


    Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


    AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

     
    Recherche
    S'identifier
     
    Contact
    Conseiller
     
    Galerie
    Liens
     
    Agenda
    Dynatop
     
    Articles
    Chroniques
     
     
    Accueil

    Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
    Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium