Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Channel Zero au Zik-Zak
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 14-12-2017
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
› BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
› ISOLDE (Sint-Niklaas)
› TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
› FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
› DAAU (Hasselt)
› SON LITTLE (Bruxelles)
› NAZARETH (Verviers)
› The PROSPECTS (Borgerhout)

Les 7 prochains jours:
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Charlie Rich (1932)
  • Frank Allen (1943)
  • Jackie Mcauley (1946)
  • Joyce Vincent Wilson (1946)
  • Cliff Williams (1949)
  • Mike Scott (1958)
  • Peter Stacy (1958)
  • †Dinah Washington (1963)
  • †Ahmet Ertegun (2006)
  • †Chris Feinstein (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 191 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 341 138
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DOOMLORD - Black Testament
/ paru le 16-06-2015 /

En mai 2014, une bombe larguée par Emanes Metal Records avait pulvérisé notre platine vinyle. Dans le cadre de sa superbe collection de split LP "Authentic Metal Whorship Series", le label français avait sournoisement associé deux mastodontes de la scène Doom Métal underground afin de créer l'une des armes les plus fatales de son catalogue. Une face de la rondelle plombée était consacrée au poids lourd belgo-chilien King Heavy (NDR : un groupe Doom/Heavy constitué par l'improbable association de trois musiciens basés à Santiago avec notre compatriote Luther Veldmark (Hooded Priest, Witchsmeller Pursuivant)), l'autre à Doomlord, un rouleau compresseur Doom épique basé à Moca, sur l'île de Porto Rico. Si depuis la sortie de cette plaque culte, King Heavy a préféré aller voir si l'herbe était plus verte chez les italiens de Cruz Del Sur Music (NDR : un album est annoncé pour le mois de septembre), Doomlord, lui, est resté fidèle à Emanes Metal et lui a confié la publication de son premier opus "Black Testament".

Doomlord est né en 2011, à l'initiative de son vocaliste Dark Nerudas. L'imposant prêcheur et les quatre larrons qui l'accompagnent dans sa quête puisent leur inspiration dans le péché originel du Doom Metal. Entendez par là qu'ils vouent un culte inconditionnel à la sombre création artistique de Black Sabbath (NDR : au point d'inclure une relecture du mythique "Embryo/Children Of The Grave" en conclusion de leur propre épitre plombé). Le quintette portoricain semble également éprouver un respect immodéré pour les embellissements épiques et lyriques apportés au genre par des formations telles que Candlemass et Solitude Aeturnus.

La contribution de Doomlord au Split LP "Authentic Metal Whorship Series - Volume 3" avait une particularité intéressante : les quatre titres qui y étaient présentés étaient interprétés dans la langue chantante de Cervantès, ce qui, à notre humble avis, était absolument jouissif. Avouons-le, nous sommes légèrement déçus de ne plus retrouver cette singularité sur "Black Testament". Dark Nerudas a choisi de prêcher en anglais et le groupe y perd un peu de son cachet. (NDR : rassurons quand même les passionnés d'exotisme : le vocaliste a conservé un léger accent hispanique). Cette petite perte d'identité culturelle n'empêche pas "Black Testament" d'être largement au dessus du lot des productions Doom Métalliques actuelles. Profondément ancré dans la vieille école du riff gastéropode, de la rythmique pachydermique, des constructions épiques, du solo à rallonge et du refrain mémorable, le groupe possède un atout qui se fait de plus en plus rare de nos jours : un chanteur véritable. Sans dénigrer le talent des hurleurs de tous poils (death, black, core, etc.) qui ont envahi la scène au cours des dernières décennies, nous avouons avoir un conservé faible pour les voix puissantes et lyriques qui avaient fait la renommée du genre au début des eighties. Et de ce point de vue, impossible d'être déçu par les cordes vocales du sombre Nerudas. Celles-ci semblent avoir été tressées à partir de filins d'acier empruntés aux gorges dieux du Métal : un peu de Dio pour la puissance, un peu de Rob Lowe (Solitude Aeturnus) pour le sens de la mélodie, un peu plus de Jon Oliva (Savatage) pour les intonations et le côté théâtral et, n'oublions pas pour terminer, un zeste d'Armando De Castro (Baron Rojo) pour les 'R' magnifiquement roulés à l'espagnole.

En résumé : si vous possédez les intégrales de Candlemass et de Solitude Aeturnus et que les albums de Black Sabbath (et Heaven And Hell) chantés par par Ronnie James Dio tournent encore régulièrement sur vos platines, vous ne pouvez pas vous tromper en ajoutant "Black Testament" à votre collection. Le Doom tel que nous l'aimons : classique, épique, théâtral et lyrique !

L’album (68.09) :

  1. Death Penalty (8'47)
  2. They Must Die (8'30)
  3. Wedding Of The Dead (9'29)
  4. Evil Rises Again (8'06)
  5. Animam Possessionem (A Tribute To The Evil Dead) (9'51)
  6. Faceless God (7'42)
  7. Black Testament (9'28)
  8. Embryo / Children Of The Grave (cover Black Sabbath- (6'13)

Le groupe :
  • Dark Nerudas : Chant
  • Kevin Rosado : Guitares
  • Pedro Canaleria : Guitares
  • Athelknatch Saldat : Basse
  • Joshua Lopez : Batterie

Michel Serry
Pays: PR
Emanes Metal Records METAL 053
Sortie: 2014/10/27


Lu: 1475
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 6
• Semaines de présence au Top 30: 13
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium