Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 202 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 494 651
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ADORAN - Children of Mars
/ paru le 07-09-2015 /

Adoran, duo formé par Aidan Baker et Dorian Williamson, est à l'image de ses créateurs : un pur produit de la stratosphère drone et ambient. Aidan Baker est connu pour avoir joué dans une multitude de projets consacrés à la musique des sphères (Nadja, B/B/S/, Whisper Room, Caudal), sans parler de son impressionnante carrière solo qui a déjà fourni à la civilisation près de 80 albums. Quant à Dorian Williamson, c'est aussi un forcené des ondes cosmiques, de par sa participation à des groupes comme Northumbria ou Holoscene.

Ensemble, Baker et Williamson travaillent donc régulièrement sur ce projet Adoran, qui sort ces temps-ci son deuxième album. Comme le précédent album éponyme, "Children of Mars" est composé de deux longs morceaux qui portent les noms de "Deimos" et "Phobos". Voici une petite occasion de faire de l'astronomie avec ces deux noms qui représentent effectivement les deux satellites orbitant autour de la planète Mars. Si vous voulez tout savoir, Deimos tire son nom du premier fils que le dieu Ares eut avec Aphrodite, et qui signifie terreur. Le satellite martien portant ce nom est le plus petit et le plus éloigné de la planète rouge. Quant à Phobos, il est le second fils d'Ares et son nom signifie peur. Lui est plus gros que l'autre satellite mais a été heurté par une météorite quasiment aussi grosse qui lui et qui lui a laissé un cratère géant aplatissant tout un côté de sa forme sphérique. Et quand on sait qu'Ares était l'équivalent grec du dieu Mars chez les Romains, on comprend pourquoi l'astronome Asaph Hall, qui les a découverts en 1877, a donné les noms de Phobos et Deimos à ces deux corps célestes.

Bon, maintenant qu'on a de quoi tenir une conversation sur l'astronomie lors de la prochaine soirée chez l'ambassadeur, intéressons-nous à la musique d'Adoran. "Deimos" et "Phobos" reposent tous les deux sur une combinaison basse-batterie où la basse de Dorian Williamson est très évanescente et est structurée par un tissu rythmique léger de la batterie d'Aidan Baker. De lourdes vibrations de basse, d'abord atonales puis davantage structurées, se propagent sur des durées records (22 minutes pour "Deimos" et 38 minutes pour "Phobos"). Au fur et à mesure que l'on progresse dans "Deimos", on sent la batterie se faire plus présente et plus percutante. On remarque à peine la transition entre "Deimos" et "Phobos" et les deux morceaux forment deux mouvements d'un ensemble cohérent. "Phobos" se veut donc plus animé et plus dramatique que le précédent mouvement, avec un évanouissement progressif de la musique vers une plage de silence qui va durer près de dix minutes avant qu'un gros son de basse n'intervienne à nouveau. Le silence, c'est aussi de la musique.

L'ensemble reste donc foncièrement de nature drone et ambiante, très avant-gardiste, avec d'infimes variations de rythmes qui donnent l'impression d'avoir affaire à une masse monolithique de sons graves. Les amateurs du genre s'y retrouveront, ainsi que ceux qui cherchent une bande-son pour un film post-apocalyptique. Les amateurs de pop californienne ou de boogie-rock néerlandais sont priés d'aller voir ailleurs.

François Becquart
Pays: CA
Consouling Sounds
Sortie: 2015/09/01


Lu: 972
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 32
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium