Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Chet Atkins (1924)
  • Billy Guy (1936)
  • Jerry Keller (1937)
  • Brian Wilson (1942)
  • Anne Murray (1945)
  • Lionel Richie (1949)
  • Cyndi Lauper (1953)
  • Alan Longmuir (1953)
  • Michael Anthony (1955)
  • Anton Fier (1956)
  • Kelly Johnson (1958)
  • John Taylor (1960)
  • Chris Gibson (1960)
  • †Ira Louvin (1965)
  • Stone Gossard (1966)
  • Charlotte Hatherley (1979)
  • †Sadik Hakim (1983)
  • †Lawrence Payton (1997)
  • †Claydes Charles Smith (2006)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 162 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 473 619
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AARON CLIFT EXPERIMENT (The) - Outer light, Inner Darkness
/ paru le 20-09-2015 /

Second album pour ce groupe basé à Austin dans le Texas, qui est ici emmené par Aaron Clift (claviers, orgues, grand piano et chant) le maitre d'orchestre du projet. Composé également d'Eric Gutierrez (guitare), Joe Resnick (batterie) et Devin North (basse), le groupe a déjà effectivement produit un premier opus en 2012. Pour l'heure il s'agit ici d'un concept-album basé sur les contraires où, les influences sont aussi nombreuses que diverses puisque l'on va de Pink Floyd et Genesis aux compositeurs comme Beethoven ou John Coltrane ! En fait The Aaron Clift Experiment offre au public une musique diversifiée, puissante devenant intense en Live.

En tenant compte des nombreux invités s'occupant des violons, de la viole ou du violoncelle, c'est un rock'n'roll teinté par le violon qui lance la partie. Basse, guitare et caisse-claire introduisent ici le chant, pour un pop-rock entrainant qui nous force à bouger. Profondément rock et américain, cette entrée en matière nous pousse à poursuivre plus avant pour découvrir le reste. Le pop-rock reste alors de mise, avec une seconde composition elle-aussi entrainante et bien foutue où, le piano et la guitare s'accordent à la perfection pour un morceau accessible. A la fois classique et rock, le contenu musical évolue entre pop-musique, rock'n'roll et jazz-rock.

L'association piano-guitare se poursuit avec toujours un résultat entrainant où, on lorgne encore vers l'univers du jazz-rock et du classique, dans un alliage pop-rock bien torché. S'ensuit un heavy-rock proche de Metallica où, les guitares tranchent l'espace sonore construit par des passages plus calmes. Décidément ce duo formé par le piano et la guitare électrique fait ici office de recette gagnante, avec un résultat ma foi vachement chouette. Oscillant toujours entre pop-musique et rock pêchu, la musique des Américains lorgnent aussi vers les ondes des radios ou les grands festivals, car le public intéressé pourrait être plutôt important.

Un passage au grand piano proche d'un Joe Jackson, permet un moment d'apaisement pour l'auditeur qui a déjà pris une belle dose de notes sonores attrayantes. Les violons accompagnent ici l'instrument à claviers, pour une composition tournée vers quelque chose de plus classique et plus lyrique. "Moonscape" morceau décomposé en trois parties, est le point d'orgue de cet album avec une composition qui démarre sur un tempo de ballade pop-rock. Des nappes de claviers et des roulements de tambours couvrent l'espace, lançant le chant et une guitare aérienne. Plus proche du rock atmosphérique, cette chanson mérite toute votre attention et votre écoute. On reste ensuite dans l'univers de la ballade atmosphérique pour le dernier morceau où, les claviers maintiennent une atmosphère aérienne et où, le chant d'Aaron devient encore plus sensible et émouvant.

Deux bonus-tracks viennent complémenter le contenu déjà bien riche de cet album, avec d'une part une version acoustique d'une des compositions déjà proposées, ajoutant encore une touche lyrique et classique à l'opus. On en termine avec "Kissed by the Sun" (version single), qui résume en quelque sorte tout le potentiel du groupe. Potentiel que l'on doit féliciter, car cette réalisation musicale est à la fois diversifiée et d'un bon tonneau.

Thirionet
Pays: US
Autoproduction
Sortie: 2015/09/18


Lu: 912
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 36
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium