Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Black (1926)
  • Tommy Steele (1936)
  • Art Neville (1937)
  • Eddie Kendricks (1939)
  • Paul Butterfield (1942)
  • Paul Rodgers (1949)
  • Carlton Barrett (1950)
  • Mike Mills (1958)
  • Bob Stinson (1959)
  • Mickey Quinn (1969)
  • †Big Joe Williams (1982)
  • †Grover Washington (1999)
  • †Denis Payton (2006)
  • †Don Van Vliet (alias Captain Beefheart) (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 150 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 446 569
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BLINDDOG SMOKIN' - High steppin'
/ paru le 24-09-2015 /

Le chemin est long du fin fond du Wyoming jusqu'aux marches de la reconnaissance. C'est pourtant cette route qu'ont parcouru Carl Gustafson et son équipe de Blinddog Smokin' depuis leur création en 1994 jusqu'à nos jours. Mais cela en valait la peine car le blues lourdement mâtiné de funk de Blinddog Smokin' est une douceur qui peut se savourer à tout moment de la journée.

Le groupe repose autour de la personnalité haute en couleurs de Carl Gustafson, géant blond doté d'une voix de charretier soigneusement entretenue au Jack Daniel's ou aux Marlboro sans filtre. Il monte son combo à Laramie, dans le Wyoming, un bled où les drugstores succèdent aux bars & grill sans âme. Ce n'est pas le Mississippi ou la Louisiane mais la musique de Blinddog Smokin' sonne comme si elle venait du tréfonds de la Nouvelle-Orléans ou des faubourgs de Bâton Rouge. Mais Gustafson et son groupe font le boulot et répandent inlassablement la bonne parole du blues, du funk et du gospel, allant jouer dans tous les endroits possibles, du petit bar crasseux jusqu'au méga-festival blues King Biscuit à Helena dans l'Arkansas, devant 100 000 spectateurs.

Et les albums font leur petit bonhomme de chemin. Une bonne dizaine avec le temps, dont "Start packin'" (1994), "Ain't from Mississippi" (1995), "Sittin' in" (1995), "More trouble than worth" (1998), "Back of beyond" (1999), "Reminiscence of the blues" (2001), "Friends" (2002), "Angels at the crossroads" (2010), "Up from the tracks" (2011), "Decisions" (2014). Ces deux derniers albums sortent sur le label Silver Talon, après que la maison Cryin' Tone ait servi de refuge pendant tout la première partie de la carrière de Blinddog Smokin'.

Côté personnel, Carl Gustafson fidélise peu à peu ses ouailles. Le batteur Chuck Gullens est membre fondateur, le bassiste Roland Bacon rejoint la formation en 2003, suivi du claviériste Mo Beeks en 2009, du choriste Chris White en 2010 et finalement du guitariste Chalo Ortiz et de la chanteuse Linda Gustafson en 2013. En tout, sept musiciens s'affairent dans ce Blinddog Smokin', qui est aussi capable de monter jusqu'à une trentaine d'intervenants en configuration big band.

Blinddog Smokin' sort finalement de son relatif anonymat en 2014, grâce à une nomination aux Grammy Awards pour son album "Decisions", réalisé avec la collaboration du légendaire bluesman Bobby Rush. Le changement de label pour Silver Talon a été profitable, cette maison de Los Angeles se souciant davantage de la promotion de ses poulains (dont Bobby Rush et l'immense Dr John). C'est la raison pour laquelle l'Europe entend enfin parler de Blinddog Smokin', à l'occasion de son tout nouvel album "High steppin'", distribué sous nos latitudes par le consortium Blues Boulevard/Music Avenue.

Enregistré à Denver dans le Colorado, cet album est une boîte de sucreries blues, soul et funk que l'on va pouvoir déguster sans honte en nous régalant de rythmiques chatoyantes ("Pimp shoes"), d'histoires de femmes fatales ("Bayou lady", "Big behind"), de bonnes vieilles rengaines de bastringue ("Don't put money on me"), de shuffle rugueux et viril ("Tell 'em shuffle") de ballade funèbre ("If I died today") ou de funk cuivré ("Lady's playin'"). La bonne humeur pétaradante de cette joyeuse compagnie est communicative et leurs chansons propagent immanquablement une envie de secouer le bassin. La personnalité puissante de Carl Gustafson domine l'ensemble et la maîtrise instrumentale de tout ce petit monde est impeccable.

Classique et joyeux, ne cherchant qu'à nous distraire sans nous prendre la tête, cet album apporte directement un peu de soleil et de fraîcheur des contreforts des Montagnes Rocheuses dans notre ciel gris automnal.

François Becquart
Pays: US
Blues Boulevard 250374
Sortie: 2015/10/22


Lu: 794
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 51
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium