Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bobby Harrison (1943)
  • Dave Knights (1945)
  • John Martyn (1948)
  • Andy Couson (1963)
  • Saul Davis (1965)
  • Ray Slijngaard (1971)
  • †Chris Squire (2015)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6734 membres.
- En ligne, nous sommes 153 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
101 700 933
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


JIMM - In[can]decence
/ paru le 11-10-2015 /

Cela fait plaisir de retrouver Jimm, musicien français versé dans un hard rock sympathique qui avait habilement joué sa première carte au moment de la sortie de son album "Jimm" en 2013. Hébergé chez le promoteur Dooweet, le jeune homme continue sa collaboration avec cette maison pour son deuxième album "In[can]decence", habile jeu de mot qui cache de nouvelles chansons énergiques, révoltées et futées au niveau des paroles.

Sur cet album armé d'imparables murs de son, Jimm reprend ses thèmes de prédilection : amours déçues, dénonciation des pervers et surtout critique de la société moderne. Encore une fois, Jimm a tout concocté lui-même, de la composition des morceaux jusqu'à leur exécution à la guitare, basse et bien sûr le chant. La batterie est ici confiée à un certain Fred Quota et l'album a été enregistré à Paris à la fin de l'année dernière, avant une mastérisation en Suède par les soins de Jens Bogren. Oui, il s'agit bien du mythique Jens Bogren à qui on doit des pans entiers du métal européen, avec près d'une septantaine d'albums en provenance de Soilwork, Opeth, Symphony X, Bloodbath, Paradise Lost, Kreator, Amon Amarth, ExTol, Moonspell ou Amorphis, pour n'en citer que quelques-uns.

Autrement dit, avec un tel sorcier du son, le nouvel album de Jimm prend des allures de tremblement de terre et de tempête sonore. De l'inaugural "Jamais de trève" au final "A la vie à la mort", c'est un défilé puissant, rapide et hargneux qui nous tombe dessus. La guitare de Jimm est cinglante, son chant clair profère des paroles irritées et accusatrice ("Jamais de trève", "Jour de gloire", "Occident oxydant", "Sur le même modèle"). On retrouve les lourdes influences grunge et hair metal qui ont construit la Weltanschauung musicale du guitariste ("Je cherche à m'endormir", "A la vie à la mort"), doublées de réminiscences de type Noir Désir.

C'est donc un joli coup de fouet que Jimm nous assène ici, avec classe et colère. On est dans une veine similaire à celle de l'album précédent, signe que Jimm a peut-être trouvé sa vitesse de croisière dans un revival rock Nineties agréable mais déjà exploré.

François Becquart
Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2015/09/28


Lu: 771
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 49
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium