Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 144 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 413 280
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ACID - Engine Beast
/ paru le 11-10-2015 /

"Engine Beast" est le troisième et dernier volet de la saga Acid. Nous sommes en janvier 1985. Les Brugeois, qui ont décidé de réinvestir les fonds générés par les ventes de leurs deux premiers opus ("Acid" et "Maniac") dans un enregistrement de qualité supérieure, prennent la direction de Volendam, aux Pays-Bas. C'est là qu'ils mette en boite "Engine Beast", sous la direction d'Arnold Mühren (NDR : un musicien qui a connu son heure de gloire durant les Seventies alors qu'il jouait de la basse au sein du fameux groupe Rock batave The Cats). À cette époque, le studio de ce dernier est à la pointe de la technologie et de nombreux artistes y enregistrent leurs albums. Les conditions techniques sont optimales, mais sein du groupe, c'est l'heure de la discorde. Kate (chant), Dizzy Lizzy (guitare) et T-Bone (basse) souhaitent préserver l'agressivité de leurs premiers enregistrements alors que Demon (guitare) et Anvill (batterie), qui souffrent manifestement d'une 'Def Lepparddite' aigüe (NDR : cette maladie qui, à l'époque, touche de nombreux musiciens Metal Européens et dont le symptôme principal est une irrésistible envie de satisfaire le public américain), sont persuadés que la musique du groupe doit devenir plus accessible.

"Engine Beast" est, de ce fait, un album de compromis. La qualité des dix titres qui le composent est indéniable, mais l'ensemble manque parfois d'homogénéité. À sa sortie, les fans les plus intransigeants accusent le groupe d'avoir vendu son âme aux dieux du commerce. Pourtant, seul le titre "She Loves You", avec ses notes de synthé et son refrain mielleux, possède un réel potentiel radiophonique. Outre de deux titres mid-tempo accrocheurs ("Hallowwen Queen" et "Let Me Die"), l'album n'est constitué que de pépites Speed Metal semblables à celles qui figuraient sur les deux premiers opus : "S.T.C.", par exemple, qui ouvre la plaque en cognant aussi dur que Motörhead ; "Lost In Hell" et "Satan's Delivery" qui proposent du blasphème à vitesse 'grand V' ; "Big Ben", qui revisite en version Thrash Métal la mélodie du célèbre carillon de l'horloge de la Tour du palais de Westminster, etc. Cependant, en '85, la sauce ne prend pas vraiment. L'album s'écoule à 15.000 exemplaires ; trois mille de moins que "Maniac", un échec donc. Demon et T-Bone quittent le groupe peu après sa sortie. Acid donne encore quelques concerts, mais, sans ses membres originaux, la magie n'est plus là. Le groupe splitte avant la fin de l'année.

Au final, il est sans doute vrai qu'"Engine Beast" n'est pas l'album le plus intéressant de la trilogie et qu'il vaut mieux découvrir ce fantastique groupe belge en écoutant ses opus précédents. Cependant, le label anglais Cherry Red Records est parvenu faire de la réédition de ce troisième opus un objet de collection aussi indispensable que le sont celles d'"Acid" et "Maniac". Son secret : les titres bonus ! Six titres, au total. Nous y retrouvons des versions hallucinantes des titres "Heaven's Devils", "Hooked On Metal" et "Hell On Wheels" enregistrées en une prise durant une répétition en 1982 ; une version démo d'une chanson intitulée "Power" qui était, en réalité, une composition du groupe Previous Page au sein duquel sévissaient Kate, Demon et T-Bone avant de former Acid, une version alternative du titre "Hooked On Metal" mise en boite par Arnold Mühren durant les sessions d'enregistrement d'"Engine Beast" et, cerise sur le gâteau, un inédit intitulé "Rats" issu lui aussi des sessions d'enregistrement "Engine Beast" et qui n'avait, jusqu'ici, jamais été gravé sur LP et CD.

Si vous ne l'aviez pas aimé il y a 30 ans vous risquez de changer d'avis. À redécouvrir !

L’album (64'56) :

  1. S.T.C. (2'34)
  2. Lost In Hell (3'11)
  3. Halloween Queen (3'42)
  4. Big Ben (4'00)
  5. Lady Death (4'24)
  6. Warriors Of The Dark (3'00)
  7. Let Me Die (3'51)
  8. She Loves You (4'06)
  9. Engine Beast (3'20)
  10. Satan's Delivery (4'04)
  11. Rats (Inédit) (2'56)
  12. Hooked On Metal (Version Alternative) (4'36)
  13. Heaven's Devils (Version Demo) (5'09)
  14. Hooked On Metal (Version Demo) (5'25)
  15. Hell On Wheels (Version Demo) (5'37)
  16. Power (Version Demo) (4'54)

Le groupe :
  • Kate : Chant
  • Demon : Guitare Lead
  • Dizzy Lizzy : Guitare Rythmique
  • T-Bone  : Basse
  • Anvill : Batterie

Michel Serry
Pays: BE
Cherry Red Records (HNE Recordings) HNECD059
Sortie: 2015/08/21 (réédition, original 1985)


Lu: 1076
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium