Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • John Lodge (1945)
  • Kim Carnes (1945)
  • Carlos Santana (1947)
  • Paul Cook (1956)
  • Michael MacNeil (1958)
  • Chris Cornell (1964)
  • Andrew Levy (1966)
  • †Roy Hamilton (1969)
  • †Artie Traum (2008)
  • †Chester Bennington (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 211 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 023 523
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BOTTLE DOOM LAZY BAND (The) - Lost 'n Drunk
/ paru le 23-10-2015 /

N'allez pas gober les bobards que servent les agences de voyages et les guides touristiques. Oubliez le Futuroscope ! La véritable attraction de Poitiers, c'est The Bottle Doom Lazy Band ! Nous sommes d'ailleurs persuadés que le premier a piqué l'idée de son slogan au second et, afin de corriger cette injustice, nous scandons haut et fort : 'The Bottle Doom Lazy Band : vous n'imaginez pas ce qui vous attend' !

Tout à beau être expliqué clairement dans le patronyme du groupe (NDR : 'Bottle', parce que le gang poitevin vénère la Dive Bouteille ; 'Doom', parce qu'une fois dissipé le brouillard éthylique, on distingue nettement les empreintes laissées par les mastodontes que sont Black Sabbath, Saint Vitus, Cathedral et Electric Wizard ; 'Lazy' parce qu'un artiste qui se contente de balancer un album tous les sept ans ne peut pas vraiment être qualifié de 'bosseur'), la première rencontre sonore avec The Bottle Doom Lazy Band est toujours une véritable surprise. Difficile de le nier : la voix atypique de Bottleben est déroutante. Elle tient autant du palabre mâchouillé que tiennent la plupart des pochetrons aux petites heures du matin et des prières solennelles faites au Grand Manitou par les sorciers amérindiens que des hurlements morbides des fantômes qui faisaient si peur à Scoubi et Sammy dans les dessins animés de notre enfance. Bien qu'elles ne soient pas toujours des plus faciles à aborder, ces incantations théâtrales et embrumées apportent au Bottle Doom Lazy Band une certaine majesté, et, surtout, ce zeste de personnalité qui fait défaut aux formations Doom lambda.

Avec son nouvel opus "Lost 'n Drunk" sorti chez Emanes Metal Records fin septembre, The Bottle Doom Lazy Band s'offre le luxe de conserver son identité particulière tout en déroutant celles et ceux qui connaissaient déjà son tortueux "Blood For The Bloodking" de 2008 et sa participation suffocante au split LP "Authentic Metal Worship Series Vol 1" (NDR : partagé en octobre 2013 avec le suédois Void Moon). Car si la musique du groupe a toujours été un peu spéciale, elle est aujourd'hui carrément spatiale ! L'apport de sang neuf (NDR : avec l'arrivée de Pierre à la seconde guitare) est probablement à l'origine de cette mutation. Plus plombées que jamais, les six-cordes prennent aujourd'hui une dimension cosmique ensorcelante qui nous donne envie d'ajouter Hawkwind à la liste des influences probables du groupe. Le son est gras et sale à la fois et souvent, les amplis crachotent avec art pour amener une étrange sensation de chaos organisé ("Too Old", "Lost 'n Drunk", "Practice A Last Rite"). Les solos de guitares, longs, nébuleux et envoutants, sont de véritables invitations à l'exploration cosmique (NDR : nous avons presque failli rebrancher un antique PC doté de l'économiseur d'écran étoilé du Windows 3.1 pour pouvoir profiter pleinement du voyage). Sur "Welcome To The Nearest Grave", le voyage (plus funèbre que spatial, celui-là) est sublimé par les interventions magiques de la cornemuse de Fëarann (Valuatir, Manzer, (ex-Folkearth).

Envie d'espaces plombés et éthyliques ? Une seule adresse pour réserver votre voyage : Emanes Metal Records !

L’album (50'32) :

  1. Smiling Tomb (8'22)
  2. Welcome To The Nearest Grave (10'40)
  3. Lost 'n Drunk (6'09)
  4. Endless Crusade (7'54)
  5. Too Old (8'41)
  6. Practice A Last Rite (8'42)

Le groupe :
  • Bottleben : Chant
  • ToS : Guitares
  • Pierre : Guitares
  • Guyome  : Batterie
  • Hemreich : Basse

Michel Serry
Pays: FR
Emanes Metal Records METAL057
Sortie: 2015/09/25


Lu: 1113
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 15
• Semaines de présence au Top 30: 9
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium