Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • John Lodge (1945)
  • Kim Carnes (1945)
  • Carlos Santana (1947)
  • Paul Cook (1956)
  • Michael MacNeil (1958)
  • Chris Cornell (1964)
  • Andrew Levy (1966)
  • †Roy Hamilton (1969)
  • †Artie Traum (2008)
  • †Chester Bennington (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 204 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 023 301
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


SPOIL ENGINE - Stormsleeper
/ paru le 27-12-2015 /
Créé en 2004, le groupe belgo-néerlandais Spoil Engine distille un thrash metal mélodique, aussi parfois qualifié de modern metal. Influencé par des groupes comme Pantera, Machine Head et Slipknot, le combo affectionne tout particulièrement les paysages musicaux postmodernes. Au fil du temps, sa musique a évolué pour se situer aujourd’hui dans la veine de groupes comme Killswitch Engage, In Flames et Bring Me The Horizon.

L’année 2015 a été une année de changement pour Spoil Engine puisque le chanteur Niek Tournois a cédé la place à une chanteuse originaire de Maastricht aux Pays-Bas, répondant au doux nom d’Iris Goessens. Les autres membres de ce quintette inspiré sont Steven 'gaze' Sanders et Bart Vandeportaele (guitares), Kristof Taveirne (basse) et Matthijs Quaars (batterie). Comme on pouvait s’y attendre, le changement d’effectif va de pair avec la sortie d’un nouvel opus autoproduit intitulé «Stormsleeper».

L’album est assez court puisqu’il ne compte que six titres. Les riffs de guitare sont particulièrement incisifs et la batterie à double pédale fait merveille pour donner le relief nécessaire aux morceaux. Les solos de guitare sont brillants et bien dosés dans leur longueur. On est loin de la caricature du genre thrash grâce au talent des compositeurs et à la fluidité des lignes mélodiques. Avec un morceau comme «Singing Sirens», même un néophyte qui n’a jamais entendu le moindre morceau de thrash metal peut adhérer à ce projet débordant d’énergie et de puissance, mais qui sait éviter le cliché d’une musique souvent trop agressive.

Les fans du groupe étaient en droit de craindre qu’avec l’arrivée d’une femme au chant, le groupe n’amorce un virage vers un style plus mou et consensuel. L’écoute de l’album aura tôt fait de les rassurer. Le groupe n’a rien perdu de son punch et de sa verve. Iris excelle tant dans les grunts (elle me fait penser à Marloes Voskuil d’Izegrim) que dans les parties en voix claire, ce qui donne le côté mélodique des compositions thrash du quintet.

Un album très convainquant témoignant d’une grande maîtrise musicale et d’un sens aigu de l’équilibre entre puissance et mélodie. Je n’ai qu’une hâte, c’est de les voir se produire sur scène !

hti66
Pays: BE/NL
Autoproduction 5-419999-108423
Sortie: 2015/12/12


Lu: 1136
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 17
• Semaines de présence au Top 30: 4
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
    Prochain(s) concert(s)
    Article(s) connexe(s)

      


    Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


    AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

     
    Recherche
    S'identifier
     
    Contact
    Conseiller
     
    Galerie
    Liens
     
    Agenda
    Dynatop
     
    Articles
    Chroniques
     
     
    Accueil

    Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
    Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium