Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 367
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 12-12-2017
› OH WONDER + IDER (Bruxelles)
› HIGH HI (Leuven)
› LONDON GRAMMAR + LO MOON (Merksem)
› The GODFATHERS (Verviers)

Les 7 prochains jours:
13-12 K's CHOICE + HELSINKI (Bruxelles)
13-12 DUO A L'ENCRE + CHASING PENGUINS + Frederic LEROUX (Bruxelles)
13-12 TINARIWEN (Sint-Niklaas)
13-12 BRNS + WHITE WINE (Liège)
13-12 The PICTUREBOOKS + The LORANES (Borgerhout)
13-12 Constanza GUZMAN (Liège)
13-12 CHANNEL ZERO (Leuven)
14-12 Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
14-12 ISOLDE (Sint-Niklaas)
14-12 BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
14-12 TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
14-12 FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
14-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
14-12 DAAU (Hasselt)
14-12 SON LITTLE (Bruxelles)
14-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
14-12 NAZARETH (Verviers)
14-12 The PROSPECTS (Borgerhout)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC (Leuven)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Frank Sinatra (1915)
  • Dionne Warwick (1940)
  • Terry Kirkman (1941)
  • Mike Heron (1942)
  • Albert Lee (1943)
  • Dickey Betts (1943)
  • Grover Washington (1943)
  • Rob Tyner (1944)
  • Tony Williams (1945)
  • Clive Bunker (1946)
  • Ray Jackson (1948)
  • Dan Baird (1953)
  • Sheila Escovedo (1959)
  • †Tommy Bolin (1976)
  • †Ian Stewart (1985)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 171 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 284 187
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BRING ON THE BLOODSHED - Amongst the ruins
/ paru le 27-01-2016 /

"Direct dans ta poire, plus brutal qu'un spartiate, plus lourd qu'un bulldozer, plus bruyant qu'une tronçonneuse"… C'est avec ces mots délicats que se définit Bring On The Blooshed sur sa page Facebook. Au moins, ça a le mérite d'être clair et précis. Et en plus, c'est vrai, il suffit de se mettre leur deuxième album "Amongst the ruins" entre les oreilles pour se rendre compte que ce groupe néerlandais déjeune de deux bâtons de dynamite chaque matin et verse quelques gouttes de plutonium dans son café avant de se rendre à son local de répétition. Car le crédo de Bring On The Bloodshed, c'est le hardcore impitoyable entièrement plongé dans un bain de métal en fusion.

Nous sommes à Haarlem en 2008. La ville fleurie ne sait pas encore que ses célèbres plantations de tulipes sont menacées par le bruit venimeux mis au point par Bring On The Bloodshed, qui vient de se former et oriente déjà ses travaux vers le hardcore le plus irréductible. Stabilisé en 2010 autour de Rogier (chant), Thijs (batterie), Maggy (basse), Tobi (guitare) et David (guitare), le groupe commet une première galette en plomb fondu qui a pour nom "Dark clouds". Le disque sort en 2013 et attire l'attention de la faune locale, tant du point de vue des auditeurs que de la critique underground.

Sur cette base, Bring On The Bloodshed profite de sa réputation naissante pour tourner dans tous les endroits où on veut bien de lui. Il écume les Pays-Bas, bien sûr, mais s'infiltre également jusqu'au Royaume-Uni et joue en première partie de Hatebreed, Sworn Enemy, First Blood, The Acacia Strain ou Thy Art Is Murder.

Fort de son expérience acquise sur les routes, le quintet vient apporter cette année son deuxième opus, un "Amongst the ruins" qui porte bien son nom puisque c'est parmi les ruines que l'on pourrait bien se retrouver après écoute de l'album. Une charge de mammouths sans précédent est déclenchée dès les deux premiers morceaux "Redemption" et "We are the fearless". Nous faisons immédiatement connaissance avec le chant de cerbère sous caféine de Rogier, qui aboie ses textes avec l'appui sans faille d'une section rythmique qui semble sortir d'un haut-fourneau. Les guitares montent quant à elles un mur sonore digne de la grande muraille de Chine et aplatissent tout sur leur passage.

Après ce premier choc, le marteau pilon qui nous est passé dessus revient dans l'autre sens, comme un balancier maudit, pour larguer un "Into the labyrinth" et un "Bleed to death" d'une rare sauvagerie, recélant des changements de tempos qui glacent le sang. Une petite minute de discours apocalyptique ("Bitterness of my soul") sert à calmer les esprits et reprendre son souffle, histoire de supporter la seconde vague d'assaut qui se manifeste avec le pesant "Ashes", un "When all hope dies" hyper-thrash, un "In the hands of Judas" chouravé dans les fonds de tiroir de Slayer et un "Pain to come" qui termine l'album sous une marche d'airain de robots métalliques géants.

Il n'y a plus qu'à ramasser les morceaux, faire des petits tas avec les restes de sa chambre ou de sa maison, éliminer la poussière de ciment de sa chevelure, recoudre son tee-shirt, recoller ses baskets et partir dans le grand monde pour annoncer à tous que Bring On The Bloodshed est la grosse sensation hardcore qui s'apprête à secouer les Pays-Bas et les pays environnants si ces furieux daignent bien sortir de leurs frontières.

François Becquart
Pays: NL
Nocturlabium Records
Sortie: 2016/01/30


Lu: 772
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 22
• Semaines de présence au Top 30: 3
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium