Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 21-11-2018
› John GRANT + TWO MEDICINE (Borgerhout)
› Liam GALLAGHER (Bruxelles) **REPORTÉ**
› GEPPETTO AND THE WHALES (Gent) **REPORTÉ**
› PARCELS + Hush MOSS (Bruxelles)
› ANGELE + Ana DIAZ (Gent)
› KADAVAR + MONOLORD (Kortrijk)
› Ana POPOVIC (Verviers)

Les 7 prochains jours:
22-11 BEING AS AN OCEAN + NORTHLANE + ALAZKA + CASEY + POLAR + CURRENTS + THOUSAND BELOW (Hasselt)
22-11 Flavien BERGER (Bruxelles)
22-11 MAKE-OVERS (Bruxelles)
22-11 GEPPETTO AND THE WHALES (Antwerpen) **REPORTÉ**
22-11 DAMANEK + SOUTHERN EMPIRE + SEVEN STEPS TO THE GREEN DOOR (Verviers)
22-11 John PARISH (Opwijk)
22-11 FACES ON TV + PALE GREY (Borgerhout)
22-11 THAW + FIVE THE HIEROPHANT + ARRM (Bruxelles)
22-11 HIGH HI + RUMOURS (Brugge)
22-11 JUNGLE (Borgerhout)
22-11 The BREEDERS (Bruxelles)
22-11 BURY TOMORROW + 36 CRAZYFISTS + CANE HILL + CRYSTAL LAKE (Antwerpen)
22-11 DAMANEK + SOUTHERN EMPIRE + SEVEN STEPS TO THE GREEN DOOR (Verviers)
22-11 The GOLDEN GLOWS (Bruxelles)
22-11 FORTRESS (Borgerhout)
23-11 WATAIN + ROTTING CHRIST + PROFANATICA (Borgerhout)
23-11 JETHRO TULL (Antwerpen)
23-11 SEASICK STEVE (Bruxelles)
23-11 LA COLONIE DE VACANCES (Bruxelles)
23-11 CATBUG (Borgerhout)
23-11 Lavender Witch – Dragon’s Daughters (Bruxelles)
23-11 BLACK BOMB A (Chapelle-lez-Herlaimont)
23-11 CARMEL (Sint-Niklaas)
23-11 PALE GREY + FACES ON TV (Liège)
23-11 Lubomyr MELNYK (Brugge)
24-11 LA COLONIE DE VACANCES (Bruxelles)
24-11 LA FERME !!! FESTIVAL (Louvain-la-Neuve)
24-11 The ANTLER KING (Leffinge)
24-11 JOSEPHINE (Gent)
24-11 The NAMES + The PASSENGERS + PANTHER (Bruxelles)
25-11 ENDLESS BOOGIE (Bruxelles)
25-11 Sam FENDER (Bruxelles)
26-11 ANGELE (Bruxelles)
26-11 Gruff RHYS + Bill RYDER-JONES (Bruxelles)
27-11 KIKAGAKU MOYO + SUNDAYS AND CYBELE (Bruxelles)
27-11 FIRST AID KIT + The STAVES (Antwerpen)
27-11 LE REVEIL DES TROPIQUES + WYATT E. + ELEFANT (Bruxelles)
27-11 The INSPECTOR CLUZO (Bruxelles) **REPORTÉ**
27-11 SHHT (Leuven)
27-11 The SOFT MOON + HIDE (Borgerhout)
27-11 ANGELE (Bruxelles)
27-11 Tom WALKER + Maisie PETERS (Bruxelles)
28-11 THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA (Vosselaar)
28-11 LISTENER + FORNET (Bruxelles)
28-11 INTERPOL + Nilüfer YANYA (Bruxelles)
28-11 SAINTSENECA (Bruxelles)
28-11 BELZEBONG + The NECROMANCERS (Bruxelles)
28-11 HER (Liège)
28-11 GREAT LAKE SWIMMERS (Sint-Niklaas)
28-11 Julia HOLTER + Sam AMIDON (Antwerpen)

Mois en cours:
Novembre 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 


Anniversaires

  • R.L. Burnside (1926)
  • Malcolm Rebennack (Dr. John) (1940)
  • Lonnie Jordan (1948)
  • Alphonse Mouzon (1948)
  • Mark Tulin (1948)
  • Livingston Taylor (1950)
  • Björk (1965)
  • Alex James (1968)
  • †Robert Lockwood Jr. (2006)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 96 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
115 106 013
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DEAMON'S CHILD - Scherben müssen sein
/ paru le 07-02-2016 /

Le titre allemand du deuxième album de Deamon's Child signifie qu'il doit y avoir des tessons de bouteille, des éclats de verre. Un appel à la casse, en quelque sorte, ce qui n'est pas étonnant quand on connaît ce turbulent trio teuton composé d’Ana Muhi (basse et chant), Missu (guitare) et Tim Mohr (batterie), qui secoue la scène punk underground allemande depuis maintenant trois ans.

Nous avions eu maille à partir avec Deamon's Child lors de la sortie de son premier album "Deamon's Child" qui venait mettre quelques savoureux coups de pied au derrière et semait une perturbation sonore fondée sur un rock d'obédience hardcore et stoner. La bande d'Ana Muhi continue ici ses méfaits avec ce deuxième album qui pénètre un peu plus dans les territoires maudits du punk et qui maintient ce style agressif et malsain qui caractérise Deamon's Child.

Avec un démarrage tempétueux faisant virevolter une guitare folle ("Das Vogellied"), Deamon's Child place immédiatement le contexte : rythmique hachée, mur de guitares, chant en allemand. L'atmosphère interpelle l'auditeur qui a connu les années 80 et particulièrement la fameuse Nena et ses "99 Luftballons". On sent ici une remise au goût du jour de la new wave allemande à coups de flingues. L'énergie feutrée des Eighties est ici transformée en assaut blindé, razzia punk ou cataclysme électrifié. L'hémorragie sonore continue avec "Zucker", également très haché et nerveux, prélude à l'ultra-rapide "Keine Zeit", capable de faire passer les louloutes des Savages pour une gentille troupe de vahinés.

Et la suite de l'album se poursuit selon le même schéma. Ça claque, ça démantèle, ça pilonne, ça agresse et ça enthousiasme ("Geld", "Schweinehund, kom tanz mit mir", le bien nommé "Monster"). Mais il y a un faux pas : l'inutile "In Kinderschuhen", exercice de spoken word en allemand avec une voix passée au vocodeur pour en faire une récitation très aigüe, comme si Alvin et les Chipmunks s'étaient invités dans le studio. Alors que l'album battait son plein dans la splendeur, ce passage vient balancer une douche froide. C'est la faute de goût, la balle dans le pied, le truc idiot et vain. Aurait-on pu imaginer Slayer placer en plein milieu de son "Reign in blood" de 1986 une petite aubade à base de chant tyrolien, ou Metallica terminer son "Ride the lightning" avec une reprise de Chostakovitch à l'accordéon? Eh bien, ce genre de bourde, les gens de Deamon's Child ont osé le faire. Je ne vous cache pas que cela leur coûte une demi-étoile de note finale.

Heureusement, le groupe se rattrape avec le dernier titre, un long périple de dix minutes en territoire doom et sludge, où la guitare s'enlise dans des circonvolutions poisseuses et menaçantes, s'éclaircit soudain dans une barcarole livide puis se fait rejoindre par une rythmique ronflante et chahutée d’où surgit le chant de crécelle épileptique d'Ana Muhi qui finit le boulot dans une cadence martiale et révoltée.

Au final, on a ici un nouvel album de Deamon's Child qui confirme tout le bien qu'on pouvait penser de ce groupe toujours prêt à ruer dans les brancards. A part la litanie de petite souris de "In Kinderschuhen", il n'y a rien à jeter dans cette galette plombée et explosive.

François Becquart
Pays: DE
Zygmatron Music
Sortie: 2016/02/26


Lu: 939
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 40
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium