Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Screamin' Jay Hawkins (1929)
  • Papa Dee Allen (1931)
  • Brian Auger (1939)
  • Martha Reeves (1941)
  • Lonnie Mack (1941)
  • Robin McDonald (1943)
  • Danny McCulloch (1945)
  • Tim Lynch (1946)
  • Phil Harris (1948)
  • Wally Bryson (1949)
  • Cesar Zuiderwijk (1950)
  • Richard Branson (1950)
  • Glenn Hughes (1950)
  • Terry Chambers (1955)
  • Nigel Twist (1958)
  • Jack Irons (1962)
  • †Bobby Fuller (1966)
  • †Christa Paffgen (Nico) (1988)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 150 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 967 795
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


NEUMEIER, Mani - Talking Guru Drums
/ paru le 16-06-2016 /

Mani Neumeier est un batteur légendaire. Leader de la fameuse formation Krautrock Guru Guru qu'il avait fondée en 1968 et avec laquelle il a mis en boite une bonne trentaine d'albums, le musicien allemand est également célèbre pour ses collaborations avec des artistes aussi divers et variés que la pianiste Free Jazz suisse Irène Schweizer, l'artiste expérimental suisse allemand Dieter Möbius, le guitariste Jazz américain Sonny Sharrock et, plus récemment, le groupe psychédélique japonais Acid Mothers Temple (NDR : l'un des albums issu de cette étonnante collaboration germano-nipponne a d'ailleurs fait l'objet d'une chronique dans nos pages).

Purple Pyramid Records (NDR : l'une des divisions du label américain Cleopatra Records) publie aujourd'hui "Talking Guru Drums", le dixième album solo de l'artiste. Je l'avoue sans honte, je ne suis pas familier avec le musique de Guru Guru, pas plus d'ailleurs qu'avec celle des nombreux projets sur lesquels Mani Neumeier à posé ses percussions magiques. La toile, cependant, n'hésite pas à décrire l'artiste comme l'un des percussionnistes les plus influents de tous les temps et à vanter les mérites de son jeu particulier. Le batteur, qui vit (ou a longtemps vécu) au Japon, aurait même sa propre statue au musée de cire de Tokyo, ce qui, on s'en doute, n'est pas donné au premier cogneur venu.

Aujourd'hui âgé de 76 ans, Mani Neumeier n'est toujours pas décidé à prendre sa retraite et plutôt que de végéter seul dans son coin, il a tenu à nous faire partager son ennui. C'est en tout cas la seule explication que j'ai pu trouver pour justifier le calvaire auditif qu'est "Talking Guru Drums".

Les quatre premières minutes de "Time Drops" s'égrainent au son (insupportable) d'une goutte d'eau qui tombe. De subtiles percussions, de nombreux bruitages et quelques murmures indistincts viennent peu à peu se greffer sur l'atroce supplice chinois afin de former une plage de plus de seize minutes. C'est long quand on souffre ! Vient ensuite l'enjoué "Shaman Dancer" et ses onze minutes de couinements d'oiseaux, de percussions dansantes et d'incantations shamaniques qui pourraient très bien servir de bande son au prochain épisode des aventures de 'Blu', le perroquet bleu du film d'animation Rio.

Percussions expérimentales et (imitations de) bruits d'oiseaux, encore, pour les neuf minutes de "Mori No Kaeru", tandis que les huit minutes et cinquante six secondes de "Maori Haka News" tentent de faire fusionner des coassement de grenouilles et des percussions tribales Maori avec un solo de batterie. "Im Zaubergarten", qui vient ensuite, est un titre lancinant qui semble avoir été créé à partir d'instruments japonais traditionnels. Une dame répondant au nom d'Etsuko Watanabe y fredonne d'ailleurs quelques étranges lignes de chant. Il me faudra encore ronger mon frein durant les treize minutes de flute, de bruits de rivière et de percussions expérimentales du titre "Om Mani Tom" pour que se termine ce qui fut pour moi une véritable torture mentale.

Respect pour l'artiste et sa carrière. Je ne comprendrai décidément jamais rien à l'art.

L’album (71'49) :

  1. Time Drops (16'21)
  2. Jingle A (0'17)
  3. Shaman Dancer (11'18)
  4. Jingle B (0'18)
  5. Mori No Kaeru (9'22)
  6. Jingle C (0'21)
  7. Maori Haka News (8'58)
  8. Jingle D (0'27)
  9. Im Zaubergarten (10'12)
  10. Om Mani Tom (13'23)
  11. Jingle Shiva Bells (0'59)

Le groupe :
  • Mani Neumeier : Batterie, cymbales, gong, handsonic, percussions, kalimba, voix
  • Jan Fride : e-drums, darbuka, percussions, iron-gamelan
  • Etsuko Watanabe : voix
  • Eiko Yamada  : Flute

Michel Serry
Pays: DE
Purple Pyramid Records CLO0211
Sortie: 2016/05


Lu: 589
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 136
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium