Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Black (1926)
  • Tommy Steele (1936)
  • Art Neville (1937)
  • Eddie Kendricks (1939)
  • Paul Butterfield (1942)
  • Paul Rodgers (1949)
  • Carlton Barrett (1950)
  • Mike Mills (1958)
  • Bob Stinson (1959)
  • Mickey Quinn (1969)
  • †Big Joe Williams (1982)
  • †Grover Washington (1999)
  • †Denis Payton (2006)
  • †Don Van Vliet (alias Captain Beefheart) (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 178 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 463 839
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DEFIBRILLATORS (The) - Sin, degradation, vice, insanity, debauchery (EP)
/ paru le 22-06-2016 /

Echapper aux griffes de la mort grâce à un défibrillateur est une expérience terrifiante, que je n'ai heureusement pas vécue et que je ne souhaite à personne. Par contre, je ne saurais trop recommander aux amateurs de rock 'n' roll qui tache et qui fissure les neurones de se précipiter sans hésitation sur le EP des Defibrillators, une petit galette de quatre titres qui compense sa brièveté par une puissance dévastatrice peu commune.

Les Defibrillators, leur nom ne l'indique pas, viennent de France, vraisemblablement du côté de la Savoie, si l'on en juge par l'importante proportion de concerts donnés dans cette région depuis 2009, date de leur formation. Mr Newton T-Bag (chant), Frag Dewald (basse), Sven Svindal (batterie), Didi Dragster (guitare) et Stoof (guitare) ont choisi des pseudonymes qui riment bien avec la dérision et l'humour potache qui parcourt les titres de leur EP. Cet objet est sorti en 2014 mais les agences littéraires chargées de faire de la critique rock n'ont reçu la galette que récemment, le groupe ayant sans doute été secouru par une boîte de promotion musicale qui a vu dans leur EP un disque à ne pas rater.

Et c'est vrai qu'il ne faut pas rater cette salve courte mais brève de quatre titres diplômés en démolition auditive. On voit surgir les influences néfastes des MC5, Datsuns, Hellacopters, Nashville Pussy, Airbourne, Peter Pan Speedrock, Danko Jones, Hermano et même Tito & Tarantula grâce au titre en espagnol qui clôt cette petite tuerie. Un vrai régal, donc, à déguster avec "Red eyes fish", "Spend my money", "Riff for glory" et "Hymno de la mujer".

Il n'y a plus qu'à espérer que ces gaillards spécialisés en crises cardiaques nous sortent très bientôt un album plus consistant qui enverra davantage d'auditeurs en soins intensifs.

François Becquart
Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2015/01/28


Lu: 552
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 50
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium