Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • June Carter (1929)
  • Stuart Sutcliffe (1940)
  • Terry Nelhams (1940)
  • Rosetta Hightower (1944)
  • Paul Goddard (1945)
  • Myles Goodwyn (1948)
  • Glenn Danzig (1955)
  • Lee John (1957)
  • Richard Coles (1962)
  • Steve Shelley (1962)
  • Paul Arthurs (1965)
  • James MacPherson (1966)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 160 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 528 239
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ALLEN, J. - Worry not
/ paru le 10-07-2016 /

Le barde new-yorkais J. Allen réapparait dans la faune musicale qui grouille sur notre planète, avec un album aussi court que triste, pour renouer avec sa marque de fabrique. Ceux qui ont écouté son premier album solo "Wonder city" savent à quel point l'ex-leader des Meanwhiles peut être poignant dans le chagrin ou grandiose dans la neurasthénie. On retrouve cette patte avachie mais inspirée sur "Worry not", un album qui ne fait que six titres et 26 minutes mais qui semble d'une longueur infinie si on se calque sur son rythme lent.

Mais soyons clair : ce n'est pas parce que "Worry not" est triste et lent qu'il est dépourvu d'intérêt. Il contient simplement un condensé de ce que Tim Buckley ou Bob Dylan auraient pu faire de plus triste, au point de faire passer Karen Dalton pour une meneuse de revue des Folies-Bergères. En ce printemps pluvieux à n'en plus finir, cet album accompagnera agréablement vos rêveries devant les fenêtres battues par les gouttes d'eau, sera votre compagnon sur les routes boueuses menant aux festivals et vous fera soupirer d'envie à l'idée de passer quelques journées de congés payés au soleil.

Cet album peut revendiquer une belle cohérence stylistique puisque les six morceaux revêtent la même forme, entre folk rêveur et country dépressive. La voix éthérée de J. Allen berce les âmes avec ses intonations nasillardes et chagrines. Aidé d'un banjo, d'un harmonica et d'une rythmique minimaliste (et avec quelques interventions d'Alan Weatherhead, en provenance de Sparklehorse, aux claviers et à la basse), il donne l'impression de tenter en permanence de s'extraire d'une gangue de misère et de pleurs pour aller tutoyer les étoiles, mais se heurte à l'inexorable gravité d'une terre livrée au malheur sous toutes ses formes. Tout cela reste néanmoins captivant, comme le montrent de beaux titres comme "LBC", "Worry not", "Fall out of love" (inexplicablement rythmé de manière assez optimiste) ou "Hold on to me".

François Becquart
Pays: US
Altco Recordings
Sortie: 2016/06/04


Lu: 603
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 85
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium