Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 171 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 407 272
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BENSON, Brendan - The Alternative To Love
/ paru le 20-05-2005 /

Sur son troisième album, Brendan Benson chante et joue de tous les instruments. Il est parfois épaulé par :

  • Matt Aljian, batterie et percussions (3, 4, 6, 7, 8, 9, 11);
  • Chris Plum, voix ajoutée (3, 7, 10, 11); harmonica (3, 6);
  • Tiffany Gazic, voix ajoutée (6);
  • Faith Gazic, voix ajoutée (6);
  • Courtney Sheedy, voix ajoutée (6, 7);
  • Chris Shaw, loops (2, 5);
  • Tchad Blake, synthétiseur ajouté (2).
Sa musique est un pop rock très frais qui contraste avec la majorité des sorties récentes tournées exclusivement vers la mélancolie et la morosité. C’est facile à comprendre : Brendan Benson ne peut écrire que s’il est heureux. Sa musique est donc le reflet de ses états d’âme. Mais quel est son propos ? Y a-t-il une alternative à l’amour ? Ne cherchez pas trop la réponse dans ses chansons, il veut surtout vous faire réfléchir sur ce thème à la mode.

« Spit It Out » comporte une intro idéale à la basse pour un album pop rock assez agressif, avec une mélodie facilement mémorisable, une forte ligne de basse, des riffs de guitares upbeat, des harmonies vocales et un ton plutôt joyeux. C’est un morceau très agréable à écouter. Quant aux paroles, tout au plus peut-on y déceler une invitation à la femme de cracher son venin, alors que tout lui réussit. Insatisfaction, quand tu nous tiens.

« Cold Hands (Warm Hearts) » est un titre primesautier très agréable à écouter, à la mélodie imparable mais au texte sombre. « Il n’y a pas d’avenir pour nous. Rien que des discussions et pas d’action, je ne veux plus continuer ainsi et comme il n’est pas possible de revenir en arrière, autant mettre un terme à notre amour ». Il y a aussi cette petite phrase qui dénote un sens de l’observation aiguisé : « The love that is left turns quickly to hate ». Il suffit de jeter un coup d’œil aux statistiques du nombre de divorces pour s’en persuader.

Sur une musique saccadée et très rythmée, « Feel Like Myself » parle d’un amour malheureux et de vengeance. « Je n’ai eu que du malheur mais maintenant, les choses se sont inversées : je me sens plus fort. Je te le ferai regretter et te poursuivrai de ma rancœur jusqu’à la fin de ma vie ».

Sur une très belle musique rock assez classique, « Alternative To Love » parle d’une fille amoureuse d’un gars qui, lui, préfère sa solitude et sa tranquillité à l’aventure d’un amour hypothétique. Il promet de faire ce qu’il doit le moment venu s’il devait un jour changer d’avis. L’alternative à l’amour est une blague.

Sur une musique à la Phil Spector, « The Pledge » parle d’un amour fou irréversible où l’ami de Jack White et producteur de Blanche fait dire à son personnage qu’il persiste et signe.

C’est sur un mid tempo que « Them And Me » débute pour décrire les conséquences d’un amour sans surprise. Comment étonner l’autre quand on a tout entendu de lui ? Quelles perspectives d’avenir subsiste-t-il quand on a épuisé tous les points de rencontre ?

Intro au piano pour « Biggest Fan », une histoire banale de quelqu’un qui veut sa part de gâteau et se termine par « Cherchez la femme ». Pourtant, la musique est de nouveau empreinte de fraîcheur et de simplicité.

« Flesh And Bone » est une ballade en demi-teinte qui raconte le départ d’une femme qui ne sait pas ce qu’elle veut. Elle est allée trop loin et ne trouve plus ses marques. Quand va-t-elle décider de se fixer ? C’est une des rares plages mélancoliques de l’album.

« Get It Together » est un morceau doux amer qui raconte une histoire d’amour où la fille, qui voit les choses se dégrader et son partenaire sombrer, ne fait rien pour l’aider.

Sur une musique simple garnie d’une mélodie accrocheuse, « Gold Into Straw » parle des erreurs commises par l’homme dans la relation du couple, dont on aura finalement analysé tous les aspects. Ici, il n’a pas pardonné et se sent coupable des conséquences.

Mélodie agréable également pour « What I’m Looking For », un titre qui aborde l’insatisfaction et l’insécurité de celui qui n’a pas de but dans la vie. Tout perdre ne génère pas de problème particulier. « Je ne sais pas ce que j’attends mais je n’attendrai plus longtemps » est un acte de foi pour le moins bizarre.

Enfin, c’est par un rock soutenu qui vire à la ballade, « Between Us », que se termine ce bon album de pop power rock. « Parfois, je ne supporte pas de rester seul. Il n’y a rien entre nous. Quand je suis déprimé, je ne veux même pas m’habiller ». C’est une fin bien triste pour un album finalement déprimant, beaucoup plus par les paroles que par la musique. On n'y voit guère que les aspects négatifs de l'amour.

Brendan Benson sera au Cirque Royal à Bruxelles avec Mercury Rev et Satellite City le lundi 7 juin 2005 à 20 h.

MM
Pays: US
V2 Records VVR1031212
Sortie: 2005/03/14


Lu: 1588
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 99
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium