Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Spencer Davis (1941)
  • Wolfgang Flur (1947)
  • Ron Asheton (1948)
  • Geezer Butler (1949)
  • Mick Tucker (1949)
  • John Wetton (1949)
  • Chet McCracken (1952)
  • Bruce Crump (1957)
  • †Billie Holiday (1959)
  • Lou Barlow (1966)
  • †John Coltrane (1967)
  • †Chas Chandler (1996)
  • †Gordon Waller (2009)
  • †Johnny Winter (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 164 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 960 938
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BRONZED CHORUS - Summering
/ paru le 04-10-2016 /

Entre new wave énervée et math rock scintillant, le duo The Bronzed Chorus fait son petit bonhomme de chemin depuis maintenant une dizaine d’années. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que ce combo formé à Greenboro (Caroline du Nord) par le guitariste Adam Joyce n’a pas été très prolifique jusqu’à présent. En effet, The Bronzed Chorus n’affiche à son palmarès que trois albums ("Thurtythurty", 2007 ; "I’m the spring", 2009 ; "Summering", 2016) et un EP ("Gleaning", 2011).

Cela faisait donc cinq ans que The Bronzed Chorus n’avait pas lâché de disque dans le débat musical international. On ne connaît pas la raison d’un si long silence mais à l’écoute du dernier album "Summering", on peut admettre qu’il fallait du temps pour trouver des idées nouvelles et brillantes, comme c’est le cas sur cet album dont l’écoute vaut le détour.

Sur une base entièrement instrumentale, Adam Joyce et son nouveau complice percussionniste Hunter Allen (qui remplace Brennan O’Brien) élabore une succession de morceaux radieux et dynamiques. Une technicité ébouriffante vient mettre en lumière des expériences mélodiques et rythmiques qui empruntent à de nombreux genres, empêchant The Bronzed Chorus d’être enfermé dans l’unique armoire du math rock. On trouve en effet de la new wave que n’aurait pas renié Cure, du prog rappelant le King Crimson des années 80, du post rock faisant penser à Mogwai, avec bien sûr la patte personnelle du duo, qui brille sur des polyrythmies complexes ("Don’t go to that pool party", "Cowabunga, Ohio") ou des entrelacs d’harmonies subtiles ("Tin roof burrito").

Capable d’évoquer aussi bien l’espace intersidéral ("It snows here forever") que des chevauchées triomphantes ("Hounds of the barrier"), The Bronzed Chorus est convaincant sur tous les morceaux de son album, chacun étant différent et doté d’une forte identité. Un étrange intermède où une voix vient annoncer en français le décollage d’une fusée termine de nous persuader de la vocation cosmique de "Summering", qui envoie des morceaux scintillants aux quatre coins de la galaxie math rock.

Le groupe comme l’album sont de bonnes surprises et il faudra surveiller le calendrier des tournées européennes le printemps prochain car on annonce un passage de Bronzed Chorus (en association avec le groupe Self-Evident) quelque part entre Brest et Brest-Litovsk en avril 2017.

François Becquart
Pays: US
Doubleplusgood Records
Sortie: 2016/09/23


Lu: 638
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 61
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium