Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 381
7 derniers jours:
Interview de Leo Leoni
30 derniers jours:
News en vrac : volume 371

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Eartha Kitt (1927)
  • Grady Martin (1929)
  • John Perrone (1935)
  • Chris Montez (1944)
  • William Hart (1945)
  • Dominic Troiano (1946)
  • Mick Taylor (1948)
  • Sheila Hutchinson (1953)
  • Steve Earle (1955)
  • Paul Young (1956)
  • Susannah Hoffs (1957)
  • Simone Simons (1985)
  • †Dale Griffin (2016)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 171 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 616 357
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BOVIO, Marcela - Unprecedented
/ paru le 24-10-2016 /

Marcela Bovio est née le 17 octobre 1979 à Monterrey, dans le nord-est du Mexique. Après avoir suivi les cours de l’académie de musique avec sa sœur Diana, elle commence, vers l’âge de 17 ans, à faire des reprises avec une bande de copains. À l’époque, Marcela est bassiste du groupe (ce qui est amusant quand on sait qu’elle est aujourd'hui mariée au bassiste néerlandais Johan Van Stratum), mais il apparaît assez vite qu’elle est beaucoup plus douée pour le chant et elle ne tarde pas à devenir la vocaliste du groupe. À cette époque, elle décide d’apprendre le violon et s’intéresse au rock alternatif, au rock progressif et au métal, avec une prédilection pour le gothique et le doom.

Après un premier album avec le groupe mexicain Elfonia, la belle Mexicaine a l’occasion de travailler avec Arjen Lucassen qui la prend sous son aile protectrice et fonde avec elle le groupe Stream Of Passion en 2005 (elle s’installera finalement aux Pays-Bas en 2008). Depuis lors, le groupe a enregistré 5 albums et s’est fait une place dans la cour des grands. Parallèlement, Marcela participe à divers albums (notamment «City From Above» et «The West Pole» du groupe The Gathering, «Wild Card» de Revamp, «Antagonise» de Mayan, «Remembrance» de Maiden United ou encore «The Quantum Enigma» d’Epica). Cette artiste protéiforme suit aussi des cours de chant classique et enseigne elle-même à la célèbre Metal Factory.

Il était écrit dans les astres que Marcela se lancerait un jour dans l’écriture et la réalisation d’un album solo. Pour cela, elle mènera une fructueuse campagne de crowdfunding sur le site Indiegogo, au terme de laquelle elle enregistrera ses composition dans le studio du talentueux Joost Van Den Broek.

Cet album solo est une collection de titres très personnels, influencés par les rythmes de son pays d’origine et par les musiques folk et classique. Comme à son habitude, Marcela écrit la plupart de ses compositions en anglais, mais aussi certains titres en espagnol. À contrepied de sa carrière dans le métal, l’artiste choisit pour l’accompagnement musical de ses morceaux un quatuor à cordes, le Dudok Quartet, ce qui est un choix audacieux car pas toujours facile d’accès pour le grand public et pour ses fans habitués à des sonorités plus métalliques.

Le quatuor à cordes brille par son savoir-faire qui renforce tellement les émotions véhiculées par la voix et les mélodies ciselées de Marcela. La qualité du son est franchement exceptionnelle. La voix de Marcela est riche, ample et toujours alerte. L’émotion à l’état pur, que ce soit dans le registre world music («Hay Amores»), classique («Stars») ou plus normal. Des atmosphères d’une intensité rare, des mélodies de toute beauté.

«Found!», le premier single extrait de l'album, est très représentatif de ce premier effort solo:



Un album qui a besoin de se laisser apprivoiser et qui nécessite plusieurs écoutes attentives avant d’en percevoir toute la richesse et la beauté. À déconseiller aux amateurs de musiques plus faciles, mais vivement recommandé aux amateurs de belles découvertes qui aiment creuser un album pour en découvrir les vrais trésors !

Marcela Bovio sera en tournée aux Pays-Bas en novembre et décembre 2016. Elle fera aussi un détour par le Spirit of 66 en première partie de Maiden United le 17 novembre.

Liste des morceaux :
  1. Hay Amores
  2. The Treasure Hunter
  3. Found!
  4. Dime
  5. The Cartographers
  6. Powerless
  7. Alicia
  8. Saboteurs
  9. Stars
  10. The One


hti66
Pays: NL
Autoproduction 8-714835-112242
Sortie: 2016/09/23


Lu: 1580
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 1
• Semaines de présence au Top 30: 13
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium