Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Tony Jackson (1940)
  • Desmond Dekker (1941)
  • Tom Boggs (1947)
  • Ray Major (1949)
  • Stewart Copeland (1952)
  • Nancy Griffith (1954)
  • Ed Kowalczyk (1970)
  • †John Panozzo (1996)
  • †Jon Lord (2012)
  • †Johnny Winter (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 178 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 942 300
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DETOXED - Modern slavery
/ paru le 18-11-2016 /

Le site de référence Encyclopedia Metallum qualifie de death metal mélodique la musique de Detoxed, un groupe originaire de Montpellier. Admettons, mais de ce genre de mélodie qui fissure les murs et fait trembler toute la maison, je veux bien en goûter plus souvent. J’aurais plutôt tendance à dire que Detoxed développe un bon vieux mélange de death, thrash et groove metal qui ne déplairait pas à Machine Head ou à Soulfly. Autrement dit, les amateurs de boucan infernal et d’énergie qui tue plus vite que le son peuvent se tourner sans inquiétude vers cet excellent "Modern slavery", premier opus long format de Detoxed.

Auparavant, ce groupe composé de Benoit Salaville (basse), Camille Lecup (batterie), David Fantoni (guitare et chant) et Loïc Tézénas (guitare) avaient sorti un EP intitulé "It was written in blood" en 2011. On y trouvait aussi un certain Laurent "Styx" Py au chant mais il semble que ce dernier ait entretemps quitté le groupe. Et encore auparavant, Detoxed est le fruit de la rencontre de représentants du microcosme métallique montpelliérain (Sweet Sickness, Twilight Opus, Veils Of Perception, In Vain, Innerside, Explicit Hate, Maggots, Insanity, Eilera, Kalisia). Parmi ces petits maîtres, Eilera est sans doute le plus connu avec déjà quatre albums au compteur depuis 2003.

Pour le moment, nous sommes plongés dans la violence brutale et impitoyable de "Modern slavery", qui envoie les titres lourds et puissants comme des boulets de canon chargés à ras bord de plutonium de synthèse. Le démarrage est sans préliminaires avec un "Shape shifter" qui donne tout de suite la tendance générale : ça va dézinguer dans tous les coins. Une section rythmique montée sur engin chenillé cavale à fond de train, soutenant un barrage de guitares monumentales qui vont aussi très vite et qui échangent des tirs avec un chant d’ours tombé dans un nid de guêpes. Les excellents titres se succèdent sans laisser un moment de répit : "Human drift", "State of mind", "The butchers" et un final "Anosmic bat" mené dans la frénésie la plus totale.

Nous sommes sur des terrains connus en termes de power metal et de death mais Detoxed manie les dogmes métalliques avec une infaillible maîtrise et encourage ici la surdité avec du très bon ouvrage.

François Becquart
Pays: FR
Send The Wood Music
Sortie: 2016/10/16


Lu: 883
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 17
• Semaines de présence au Top 30: 6
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium