Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

7 derniers jours:
Arrivée du nouvel album de Mystery !
30 derniers jours:
News en vrac : volume 455

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Tony Jackson (1940)
  • Desmond Dekker (1941)
  • Tom Boggs (1947)
  • Ray Major (1949)
  • Stewart Copeland (1952)
  • Nancy Griffith (1954)
  • Ed Kowalczyk (1970)
  • †John Panozzo (1996)
  • †Jon Lord (2012)
  • †Johnny Winter (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 156 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 934 045
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FEU ROBERTSON - Sticky Situations With Troubles
/ paru le 01-12-2016 /

Passons à quelque chose de plus posé (plus ou moins) avec un folk-rock teinté de psychédélisme, ici offert par une formation originaire de l'Hexagone. Feu Robertson développe grâce à une grande panoplie d'instruments (guitares, banjo, percussions, glockenspiel, piano, flûte traversière, accordéon, saxophone, violoncelle et même chorale d'enfants) un pop-folk quelque peu décalé. En effet et dès le premier morceau, un chant qui part en vrille (avec humour) accompagne une ballade folk-rock légèrement teintée jazzy grâce au saxophone.

Musique à la fois mélancolique et décalée, la formation française est portée par son concepteur Charlemagne Ganashine, qui me semble un peu hors des sentiers battus. La preuve à travers sa conception musicale, qui se positionne entre le milieu alternatif et le Noisy-rock, proposant à l'auditeur un étrange kaléidoscope fait de soupçons de folk, de musique psychédélique et de délires peu contrôlés. C'est ce chant décalé qui nous perturbe morceau après morceau, car le folk-rock offert ici reste quant à lui presque accessible.

Si le fond sonore semble bien être décalé et légèrement hypnotique, les compositions se suivent et se ressemblent trop en tout cas sur les quatre premiers morceaux. Enfin "Low Future" apporte un peu de fraicheur et de renouveau, tout en gardant ce chant qui me dérange quelque peu. Heureusement la musique s'emballe sur une déferlante psychédélique, et ce, avant le retour des arpèges folk-rock. Notons encore un petit coté rock'n'roll proche de la scène parallèle.

Au final c'est personnellement un constat mitigé, car si la musique me semble intéressante à écouter, le chant pour moi en dénature une partie. Si je comprends bien que c'est dans la démarche décalée du concepteur, j'aurais préféré une voix plus pure. Mais ce n'est qu'un avis personnel, à vous d'en juger.

- Feu Robertson Le Bandcamp

Thirionet Philippe
Pays: FR
Partycul System PS 031
Sortie: 2016/11/04


Lu: 436
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 151
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium