Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 368
7 derniers jours:
Back to Front 242
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 15-12-2017
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
› LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
› DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
› Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
› Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
› IDYL (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
22-12 SOULWAX (Merksem)
22-12 CONDOR GRUPPE (Gent) **REPORTÉ**

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • John Hammond (1910)
  • Cindy Birdsong (1939)
  • †Thomas "Fats" Waller (1943)
  • Carmine Appice (1946)
  • Paul Simonon (1955)
  • Nick Beggs (1961)
  • Mark Jansen (1978)
  • †Rufus Thomas (2001)
  • †Davy Graham (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 160 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 370 003
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ART ROCK CIRCUS - Heavens Cafe’ Live
/ paru le 01-06-2005 /

Mêlant musique, danse et théâtre, Art Rock Circus donne un spectacle total qui renoue ainsi avec les origines du mouvement musical progressif cher à Genesis, mais de plus, il s’entoure de chanteurs à qui on a appris à jouer.

Les musiciens sont John Miner, guitare 6 cordes, guitare 12 cordes, direction musicale, composition, arrangements, production, Jon Cornell, guitare basse, Jon Weisberg, batterie, et Melanie Grimmett, violon.

Les voix sont celles de Todd Ashmore (Lark), Allison Gifford (Robin), Timothy Burris (Kral), Sean Critchfield (Classical Man), Miche’ (Guardian Angel) et Josh (The Dark One), à qui on a appris à jouer.

Cet album, enregistré au Flamingo Theater of Performing Arts de Las Vegas, est un opera rock qui comporte une chorégraphie due à Kristine Keppel. La production laisse un peu à désirer et nuit à la qualité d’ensemble.

C’est sous un déluge de guitare électrique que « ¨Last Smile Sunshine » se déroule, avec la voix de Sean Critchfield, Classical Man, l’homme ordinaire. Le morceau donne le ton général de l’œuvre. C’est l’histoire d’une ville qui s’éveille sous le soleil mais que les habitants doivent fuir sous les bombes.

Sur une musique rock psychédélique, « Astralography » est le récit des états d’âme des survivants, qui ne savent trop comment s’y prendre ni ce qu’il faut espérer. Todd Ashmore (Lark), Sean Critchfield (Classical Man) et Timothy Burris (Kral) prêtent leur voix à ce dialogue, introduit de manière subtile par le violon. Mais c’est la guitare qui réalise un travail magnifique.

Ce sont Miche’ (Guardian Angel) et Todd Ashmore (Lark) qui interviennent ici. « Heavens Cafe’ » décrit l’attente du retour de Lark, la confusion qui règne et le désir de retrouver un passé plus confortable. Suit une discussion parlée fort animée.

« Never Alone », chanté par une voix féminine, Robin en l’occurrence, parle de la solidarité, qui fait qu’on ne se sent pas seul. La guitare y tient aussi une place prépondérante.

« Classical Man » est au contraire chanté par une voix masculine ironique, celle de Sean Critchfield, qui décrit l’homme normal avec ses petits travers. La musique fait un peu penser à Spock’s Beard, mais en plus psychédélique.

Avec la basse en intro, c’est toujours Lark qui prête sa voix à « Labyrinth », qui décrit l’espoir de trouver les solutions aux problèmes qui se posent lorsqu’on laisse derrière soi une vie facile. Entre chaos et space rock, le chemin d’une vie nouvelle ne semble pas facile à trouver. On n’attend plus qu’un signal montrant la voie.

Basé sur le piano et la guitare acoustique, avec des accents entre Steve Hackett et Genesis, « Tower Of Information » décrit le chemin montré par le fameux signe en question. Lark, Guardian Angel et Robin agrémentent ce titre de leurs voix bien adaptées au propos général. On saura qu’on est arrivé quand l’étoile illuminera la tour. Sa présence n’étant plus nécessaire, elle peut, elle doit disparaître sous peine d’attirer les regards. La guitare illumine ce morceau et la partie finale de violon est vraiment remarquable.

Le très court « Again » décrit les vicissitudes de la guerre et la nécessité de s’en sortir comme on peut. Il a des accents funky qui évoquent un peu le Who quand il s’égarait hors des sentiers rock. Tous interviennent sur ce titre.

C’est The Dark One qui chante sur « Flowing Home », un court morceau rock de transition. Il nous dit qu’il y a un prix à payer pour nos actes mais qu’il est temps de rentrer.

Bercé par la guitare et la basse, « The Dark Part 1 » est un morceau mélodieux et assez élaboré malgré le peu de temps disponible. C’est le combo qui intervient.

« The Dark Part 2 » prend la relève avec la voix mâle de Kral qui décrit les ténèbres. Guitare et basse tiennent la vedette et créent une certaine tension, avec les voix que l’on imagine étreintes par l’angoisse.

Ballade classique, « Robin’s Lullaby » débute par la voix de Robin qui semble rassurée et pleine d’espoir, avec un accompagnement très discret à la guitare acoustique. La vie normale reprend ses droits.

MM
Pays: US
The Tributary Music Label 1944-70003-2
Sortie: 2000/08/15


Lu: 2187
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium