Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Cleveland Duncan (1935)
  • Madeline Bell (1942)
  • Tony Joe White (1943)
  • Dino Danelli (1944)
  • Andy Mackay (1946)
  • David Essex (1947)
  • Blair Thornton (1950)
  • Ian Thomas (1950)
  • Janis Siegel (1952)
  • Dennis Greaves (1957)
  • Martin Gore (1961)
  • Tim Kellett (1964)
  • Nick Menza (1964)
  • Saul Hudson (1965)
  • Rob Dickinson (1965)
  • Alison Krauss (1971)
  • †Keith Godchaux (1979)
  • †Rob Collins (1996)
  • †Amy Winehouse (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 147 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 066 358
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BUDJANA, Dewa - Zentuary (2 CD)
/ paru le 21-12-2016 /

Décidément ce multi-instrumentiste/guitariste/compositeur/arrangeur indonésien travaille sans relâche, car sa discographie personnelle ne fait que s'amplifier au cours des années qui passent. Il y peu de temps courant 2015, notre collègue François nous parlait de ce virtuose, dans le cadre d'une chronique plutôt élogieuse où l'artiste proposait un jazz-rock complexe tourné vers la fusion. Et de fusion et de jazz il est à nouveau question, vu les comparses qu'il a invités sur ce nouveau coffret (2 CD), avec la présence de Tony Levin (King Crimson, Peter Gabriel ou Stick Men), Gary Husband (Alan Holdworth, Jack Bruce, Robin Trower et bien sûr le UK'Ss Gary Husband) et Jack DeJohnette (Keith Jarrett, Miles Davies...).

Mais la liste des prestigieux protagonistes est loin d'être exhaustive, puisque l'on trouve aussi Markus Reuter (Stick Men), Tim Garland, Dany Markovich, Guthrie Govan, Saat Syah, Ubiet, Risa Saraswati et le Czech Symphony Orchestra ! Une fabuleuse équipe pour développer aussi bien l'aspect du jazz-rock que celui de la fusion-rock, un double-opus proposé sous diverses formes avec la possibilité d'acquérir le présent en LP ou en haute-définition (HD, 24bit/96khz). Mais bon trêve de bavardages et écoutons sans plus attendre la première galette, avec tout d'abord des sonorités orientales pour rapidement basculer vers une fusion à la fois progressive et complexe. Bien évidemment la guitare n'est point oubliée, avec des exercices techniques appuyés par un stick ou une basse omniprésente, sans oublier la batterie et les percussions qui complètent un décor pointu et fusionnel. Manifestement la symbiose de tous ces ténors fait mouche, avec un résultat hautement progressif qui laisse aussi la place au développement du jazz-rock et de passages plus acoustiques !

La preuve éclatante avec cette première composition s'étirant sur plus de 9 minutes, permettant l'exploitation de nombreuses démonstrations exceptionnelles (guitare acoustique, guitare électrique, synthétiseurs, basse...). Le second morceau toujours long permet alors au saxophone d'entrer dans cette danse fusionnelle où, progressif et jazz-rock ne font plus qu'un pour construire quelque chose à la fois de très technique mais qui reste mélodique et accessible aux nombreux chercheurs de musiques complexes. Bien évidemment un très beau solo de guitare vient encore hausser le niveau technique de l'ensemble, atteignant l'excellence après seulement deux morceaux ! On est bel et bien dans l'univers d'un King Crimson, d'un Stick Men ou d'un rock-progressif complexe comme celui des Flower Kings ou de Kaipa. Ajoutons encore que les passages au saxophone sont magnifiques, comme tout le reste d'ailleurs !

Si le chant fait son apparition lors de la troisième composition, la partie musicale reste du même acabit avec toujours et encore ce rock-fusion soutenu plein de punch et de technique où, même le piano arrive à s'y frayer un chemin. On passe ensuite à un morceau plus lent où basse, cuivres et caisse-claire ouvrent pour les guitares et les synthés qui s'élancent vers une belle plage progressive et néo-classique (dû à l'intervention de l'orchestre classique). S'ensuit l'apparition de sonorités psychédéliques qui apportent une dimension supplémentaire à la musique déjà hautement complexe de Dewa Budjana, ici renforcée par de très beaux exercices à la batterie et aux percussions. N'oublions pas bien sûr les sonorités propres à l'Asie et l'Indonésie, qui parsèment ça et là le rock complexe de notre artiste.

Sans plus attendre allons à l'essentiel concernant la seconde galette, qui est du même tonneau que le premier CD, offrant à l'auditeur attentif et sensible aux belles démonstrations techniques un rock-fusion de tout premier ordre. Le guitariste Dewa Budjana n'a de cesse d'avoir progressé aussi dans le jeu de son instrument fétiche, que dans celui de composer et écrire du tout grand rock-jazz-fusion. La preuve par l'écoute de ce double album où, chaque instrument est parfaitement mis en valeur grâce à une solide équipe de virtuoses. Plus qu'une chose à faire, vous procurer cette merveille pour pouvoir goûter toutes les subtilités et toute la complexité du travail accompli. Au niveau de la technique et de la fusion, c'est assurément un must !

- Dewa Budjana Le Facebook

Thirionet Philippe
Pays: ID/GB/US
Museum Gitarku/Favored Nations FN 2880
Sortie: 2016/109


Lu: 897
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 11
• Semaines de présence au Top 30: 13
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium