Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 193 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 494 821
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DREAM ARIA - In The Wake
/ paru le 04-06-2005 /

Dream Aria se compose de Ann Burstyn, voix, Donald Stagg, claviers, Jozef Pilasanovic, guitares, et Gary Gray, batterie. Fille de musiciens classiques, Ann Burstyn, dès son plus jeune âge, a appris la musique avec passion, au point que cela devienne une obsession. Elle écrit, chante et tient le site consacré au groupe car elle tient à partager son amour de la musique avec le public.

Cet album, très bien produit par Garry Flint, se caractérise par une musique de sources très variées, où le pop rock se mêle à la world music avec des pointes de classique, d’opéra et d’électro.

Très enlevé, « Spirit » est un titre à la fois pop, rock, classique, électro et world. On dirait un remix d’un titre rock à la sauce orientale très épicée mais on entend même une cornemuse à la fin. La voix de Ann Burstyn est bien mise en valeur. « Sungoddess » est un titre qui repose également sur la voix d’opéra de Ann Burstyn, très bien mise en exergue, mais les guitares occupent aussi le haut du pavé.

Propice à la méditation, « In The Wake - Soul » a des accents indiens prononcés et ses percussions créent l’envoûtement. « In The Wake - Body » est plutôt rock et traduit bien la différence de perception entre l’âme et le corps.

Sur « Blue Lady », c’est l’aspect électro et l’aspect classique qui sont les plus soignés mais le côté rock apparaît tout autant, bien que la musique possède l’art d’apaiser. On s’aperçoit que la voix est transformée et s’adapte à toutes les circonstances. Plus calme, « Snapshot » se déroule sur un rythme plus lent et la voix haut placée de Ann Burstyn transcende le morceau pour en faire un grand classique.

« Pacis » est presque un morceau d’opéra tant la voix de Ann Burstyn est magnifique. Le rythme soutenu en fait un morceau inclassable. Les paroles parlées puis la fin bucolique achèvent le dépaysement. Sur « Promise », Ann Burstyn assure à la fois la voix principale et les harmonies vocales. Le rythme hybride rend aussi le titre difficile à classer mais ça se rapproche un peu du funk rock avec un zeste d’électro. On pourrait facilement l’inclure à la bande sonore d’un film dynamique.

Ballade classique très calme, « He Touched My Soul » est certainement un morceau qui pourrait être illustré par une vidéo. De nouveau, la voix magnifique en fait un titre incontournable tant sa versatilité est grande. C’est l’ensemble voix – guitares qui apparaît le plus sur « Raindrops », où la batterie tente de suivre une basse un peu trop envahissante.

C’est le piano qui donne le ton sur « Opus Dei » mais la voix douce de Ann Burstyn lui dispute le premier plan. Le titre s’égrène sur fond d’arrangements magnifiques des claviers. Le thème musical est tout simplement remarquable de douceur.

« Spanish Nights » est plus enlevé mais on ne sait trop s’il faut écouter les paroles ou la musique. Cette hésitation fatale ne permet pas de se rendre suffisamment compte des qualités intrinsèques de ce morceau un peu disparate. Malgré son rythme assez soutenu et son caractère rock bien affirmé, « 11th Hour » souffre des riffs de guitares un peu envahissants pour vraiment marquer les esprits.

Cet album ne manque pas de qualités mais il vaut surtout par la partie chantée. Ann Burstyn sait presque tout faire et s’adapte à tous les styles avec beaucoup de brio. Le mélange des sources d’inspiration est à la fois un plus et un handicap : le CD est très varié mais donne un peu l’impression d’un capharnaüm sonore.

MM
Pays: CA
SOCAN DA2005CD
Sortie: 2005/01


Lu: 1498
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 93
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium