Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 21-10-2017
› THE LOAF FESTIVAL 2017 (Eupen)
› KING PRAWN + DIRTY BEES + BLACK SHEEP + The DANCING MORONS + JET 8 (Bruxelles)
› LAST PROPHECY + MOBÏLHEAD + TARDIGRAD (Namur)
› Le PRINCE HARRY + SPAGGUETTA ORGHASMMOND + RRAOUHHH (Bruxelles)
› ABORTED + OFF THE CROSS (Hasselt)
› Khalif WAILIN' WALTER (Liège)
› PESTIFER + BURSTING + DAWNBREATH + BLEEDSKIN (Liège)
› EQUAL IDIOTS + HIGH HI (Bruxelles)
› FLOTATION TOY WARNING (Bruxelles) **ANNULÉ**
› Aimee MANN + Jonathan COULTON (Antwerpen)
› BAZART + Emma BALE (Merksem)
› ADMIRAL FREEBEE (Antwerpen)
› Gabriel RIOS (Gent)
› MOGWAI + SACRED PAWS (Bruxelles)
› BLOND + FITZ + Diego STRAZ (Ittre)

Les 7 prochains jours:
22-10 Y and T (Kortrijk)
22-10 LALI PUNA + Dieter VON DEURNE and The POLITICS (Bruxelles)
22-10 The MOLOCHS (Leffinge) **ANNULÉ**
22-10 Jasper STEVERLINCK (Bruxelles) **REPORTÉ**
22-10 THE FRESH AND ONLYS (Antwerpen)
22-10 ALESTORM + TROLDRHAUGEN + AETHER REALM (Borgerhout)
22-10 Terry BOZZIO DRUM CLINIC (Hasselt)
22-10 PG.LOST + CELESTIAL WOLVES (Borgerhout)
23-10 The BREEDERS + PINS (Borgerhout)
23-10 HOGJAW (Verviers)
23-10 LEFT LANE CRUISER + NEEDLE AND THE PAIN REACTION (Bruxelles)
23-10 KING DUDE + THE RUINS OF BEVERAST + DOLCH (Antwerpen)
23-10 THE FRESH AND ONLYS + ANNABEL LEE (Bruxelles)
23-10 ST. VINCENT (Bruxelles)
24-10 Gabriel RIOS (Sint-Niklaas)
24-10 HARD ONS + SECTS TAPE + BREWED IN BELGIUM (Bruxelles)
24-10 WWWATER (Gent)
24-10 TEME TAN + Esinam DOGBATSE (Leuven)
24-10 KT TUNSTALL + PICTISH TRAIL (Bruxelles)
24-10 Ben ABSINTH (Liège)
24-10 INHEAVEN (Bruxelles)
24-10 YAK + CHASTITY (Borgerhout)
24-10 DOTAN + Jade BIRD (Bruxelles)
25-10 Nicolas GAUL (Liège)
25-10 CAST (Verviers)
25-10 SCHOOL IS COOL (Leuven)
25-10 SKINNY LISTER + BEANS ON TOAST (Antwerpen)
25-10 META META + BLACK FLOWER (Opwijk)
25-10 STUFF. (Hasselt)
26-10 Alex LAHEY (Bruxelles)
26-10 Frankie ROSE + DAKOTA (Borgerhout)
26-10 Ben MILLER BAND + MOTHER T and The CHICKS (Gent)
26-10 KINGS OF EDELGRAN + TOTM (Bruxelles)
26-10 The SELECTER + The BEAT (Leuven)
26-10 TEME TAN (Gent)
26-10 Juana MOLINA + La DRACHE (Liège)
26-10 STUFF. + Bert COOLS (Kortrijk)
26-10 MOTORPSYCHO (Sint-Niklaas)
27-10 Mura MASA (Bruxelles)
27-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
27-10 THOT + PUBLIC PSYCHE (Bruxelles)
27-10 AMBER RUN + FLYTE (Leuven)
27-10 STUFF. + CID RIM (Opwijk)
27-10 JAPANESE BREAKFAST + GIRL RAY (Gent)
27-10 HUNDRED WATERS + JFDR (Bruxelles)
27-10 HEARTACHE CIRCUS + CRESCENT SKY (Bruxelles)
27-10 Emel MATHLOUTHI + Zoe Mc PHERSON (Liège)
27-10 Ian PAICE (Verviers)
28-10 AMENRA (Kortrijk)
28-10 CABBAGE (Bruxelles)
28-10 OUR LAST NIGHT + NEW VOLUME + BLESSTHEFALL (Hasselt)
28-10 Douglas FIRS + AWKWARD I (Bruxelles)
28-10 The ZOOMATICS (Liège)
28-10 FATHER MURPHY + JARBOE + VEDA (Bruxelles)
28-10 LOW ROAR (Hasselt)
28-10 STUFF. + JTOTHEC (Leuven)
28-10 Rebeka WARRIOR + Mathilde FERNANDEZ (Liège)
28-10 Jake BUGG (Antwerpen)
28-10 WOLF ALICE + The MAGIC GANG (Bruxelles)
28-10 W.A.S.P. + BEAST IN BLACK (Borgerhout)
28-10 The SELECTER + The BEAT (Sint-Niklaas)
28-10 HUNDRED WATERS + VAGABON (Namur)
28-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
28-10 LUDUS FESTIVAL (Amay)

Mois en cours:
Octobre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 


Anniversaires

  • John Birks Gillespie (1917)
  • Manfred Mann (1940)
  • Steve Cropper (1941)
  • Elvin Bishop (1942)
  • Kathy Young (1945)
  • Lee Loughnane (1946)
  • Tetsu Yamauchi (1947)
  • Charlotte Caffey (1953)
  • Eric Faulkner (1954)
  • Julian Cope (1957)
  • Steve Lukather (1957)
  • †Bill Black (1965)
  • †Shannon Hoon (1995)
  • †Elliott Smith (2003)
  • †Sandy West (2006)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6790 membres.
- En ligne, nous sommes 135 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
104 684 262
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ROLLING STONES - Blue and lonesome
/ paru le 06-01-2017 /

Inoxydables, impérissables, imputrescibles, inaltérables… Vous pouvez vous farcir tout le dictionnaire des synonymes pour tenter de définir l'immortalité des Rolling Stones mais il n'est pas sûr que vous parveniez à comprendre le mystère de leur légendaire longévité. Cinquante-quatre années d'existence, 250 millions d'albums vendus dans le monde, une résistance hors du commun à tout ce qui a tué la plupart des rockers dans leur jeune âge et déjà une arrière-petite-fille pour Mick Jagger. Nous n'avons plus affaire ici aux papys mais aux arrière-grands-pères du rock… De plus, ce petit coquin de Jagger, à peine âge de 73 ans, vient d'avoir un fils, qui est donc plus jeune que son arrière-petite-fille née il y a deux ans.

Mais ce n'est pas cela qui va arrêter nos flibustiers du rock 'n' roll, qui méprisent toujours aussi magnifiquement leur grand âge. Démonstration avec le dernier coup de dés génial que les septuagénaires Keith Richards, Charlie Watts et Mick Jagger ont jeté récemment, avec cette idée de faire un album de reprises de blues de Chicago. Coup de dés mais aussi coup de tête puisque l'album "Blue and lonesome" a été enregistré en trois jours après avoir été espéré par Keith Richards pendant plusieurs décennies. Dans le studio, les Stones travaillaient dans une pièce jouxtant celle où Eric Clapton enregistrait son dernier album. Autre coup de tête : le bon Eric est recruté pour jouer un peu de guitare sur deux des douze titres du disque.

Ce qui se cache dans cet album est d'une grande importance pour les Stones. D'abord, ils réalisent un vieux rêve, celui de rendre un hommage à tous les bluesmen noirs américains qui les ont inspirés lors de leurs débuts. C'est vrai qu'il y avait déjà des reprises de Muddy Waters, de Jimmy Reed ou de Willie Dixon sur les tout premiers albums des Stones en 1964-65. Ensuite, les Cailloux retournent littéralement à leurs racines et prennent ainsi un bain de jouvence. Ils se retrouvent par la pensée dans ces studios de Chicago qu'ils fréquentèrent lorsqu'ils se livraient à leurs premières tournées américaines, se retrouvant face à leurs idoles. Et enfin, ils bouclent ici une certaine boucle, ouverte il y a plus de cinquante ans et qui les a toujours accompagnés dans leur longue histoire. Cette boucle, c'est celle du blues, imprégné dans l'ADN des musiciens des Stones. Avec cet album, qu'on n'ose pas définir comme le dernier - parce qu'avec eux, on ne sait jamais – les Stones terminent l'accomplissement de leur révolution autour de l'astre blues. C'est avec le blues qu'ils ont commencé et c'est avec le blues qu'ils terminent.

Et pour rendre cet hommage au blues, les Stones ont fait encore très fort. Ils ne se contentent pas d'un petit album de reprises avec toujours les mêmes classiques de Muddy Waters ou de Robert Johnson, où ils auraient pu se fendre d'une 4678e version de "Dust my broom" ou de "I'm a man". Non. Ici, les Stones se vissent sur le crâne un casque de spéléologue et descendent dans les cavernes les plus profondes du blues pour aller y extraire des pépites que personne n'avait pensé à reprendre. A part "I can't quit you baby" de Willie Dixon, ce que contient "Blue and lonesome" tient de la rareté absolue. Richards & Co ressuscitent de l'obscur, du précieux, du diamant brut enfoui sous la glaise. Ils font revenir à la lumière le souvenir de Buddy Johnson ("Just a fool"), de Memphis Slim ("Blue and lonesome"), de Magic Sam ("All of your love"), de Little Walter ("I gotta go", "Hate to see you go"), d'Eddie Taylor ("Ride 'em on down"), d'Otis Hicks ("Hoodoo blues"). Quelques ancêtres plus connus sont également représentés : Howlin' Wolf ("Commit a crime"), Jimmy Reed ("Little rain") et Willie Diwon déjà cité mais dont le "Just like I treat you" est également repris. Avec cette sélection, les Stones démontrent encore une fois leur expertise de l'histoire du blues, leur connaissance archi-pointue de la matière.

Ainsi, motivés comme jamais, les Stones mettent toute leur énergie et leur enthousiasme dans ces reprises, qui sont servies par un son impérial concocté par Don Was. Côté performance, la voix de Mick Jagger résonne comme si ce diable d'homme avait toujours vingt ans. Son jeu d'harmonica est également à tomber par terre. La jeunesse reconquiert aussi Keith Richards et Ron Wood qui balancent un mur sonore gigantesque avec leurs guitares. Et le vénérable Charlie Watts oublie ses trois quarts de siècle en insufflant une rythmique de métronome d'acier trempé sur tous ces formidables morceaux. Les vieux briscards sont aidés par quelques portes-flingues de haut vol comme le bassiste Darryl Jones (normal, il est le bassiste des Stones depuis 25 ans), le claviériste Chuck Leavell (fidèle accompagnateur des Stones sur scène) ou le pianiste Matt Clifford (autre camarade de l'ombre des Stones à diverses occasions). Et bien sûr, le grand Eric Clapton qui vient gratter le manche sur "Every body knows about my good thing" et "I can't quit you baby".

Bon, on ne va pas insister plus longtemps. Abandonnez tout ce que vous êtes en train de faire et foncez chez le disquaire le plus proche pour mettre la main sur ce nouvel épisode fumant de la saga des Rolling Stones. A ce niveau de qualité sonore, il serait dommage de se contenter d'un petit téléchargement minable en mp3. Ce qu'il faut ici, c'est au minimum le vinyle avec une bonne pochette de carton bien épais, comme on les faisait chez Chess dans les années 50. Ah, ces Stones! Ils nous épatent même quand ils se remettent à jouer du blues. Trop fort.

François Becquart
Pays: GB
Polydor Records
Sortie: 2016/12/02


Lu: 1355
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 1
• Semaines de présence au Top 30: 13
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium