Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Arthur Brown (1942)
  • Jeff Beck (1944)
  • Colin Blunstone (1945)
  • Mick Fleetwood (1947)
  • Patrick Moraz (1948)
  • John Illsey (1949)
  • Derrick "Duckie" Simpson (1950)
  • Terence Wilson (1957)
  • Jeff Cease (1957)
  • Andy McCluskey (1959)
  • Curt Smith (1961)
  • Emppu Vuorinen (1978)
  • †Thomas Iain Smith (2007)
  • †Dave Carpenter (2008)
  • †Peter Quaife (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 149 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 549 878
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BENEATH A GODLESS SKY - Beneath A Godless Sky (EP)
/ paru le 15-01-2017 /

'#Djent', '#Deathcore', '#Metalcore' ! Si vous êtes un habitué de notre feuille de choux digitale, vous savez déjà qu'il ne faut généralement pas plus que ces quelques mots clés pour réveiller le vieux con qui est en moi et m'inciter à ressortir le dossier de la théorie de la conspiration du Metal Moderne ; ce fléaux de la génération iPhone qui embrigade la jeune génération de musiciens (talentueux ou pas) dans sa grande entreprise de standardisation sonore (et capillaire) universelle !

Allez savoir pourquoi, je vais faire une petite exception et remiser mes hypothèses paranoïaques au placard pour parler de "Beneath A Godless Sky", le premier EP de la formation Djent/Deathcore parisienne Beneath A Godless Sky.

Il est 17h20 à l'heure où j'écris ces lignes. "Beneath A Godless Sky" tourne dans le lecteur de mon ordinateur depuis 8h30 ce matin (avec une interruption d'une demi-heure de 12h05 à 12h35). La durée totale de l'EP est de vingt quatre minutes et deux secondes. Un calcul mental rapide me permet donc d'affirmer que je l'ai écouté...attendez... euh... et bien... beaucoup de fois ! A mon grand étonnement, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Pire même, je crois avoir passé un bon moment. Il faut dire que le groupe n'a pas ménagé ses efforts pour présenter cinq compositions de qualité (six si on ajoute l'intro) servies par une technique instrumentale imparable. Djent oblige, le palm mute Meshuggahien, les riffs syncopés et les polyrythmies constituent l'essentiel de la trame des compositions. Beneath A Godless Sky varie cependant les plaisirs en truffant ses compositions de changements de tempo et d'atmosphères et en proposant, à la manière des groupes progressifs plus 'classiques', une collection d'émotions diverses et variées. Hormis quelques très rares passages de chant clair, le chant est puissamment guttural, ce qui, pour moi en tout cas, est franchement un plus.

Nous ne sommes que le 12 janvier, et je tiens déjà mon disque 'Metal Moderne' de l'année. Ne m'en envoyez pas d'autre, s'il vous plait. Je ne serai sans doute pas aussi sympa la prochaine fois !

L’album (24'02) :

  1. Intro (1'10)
  2. The Wall (4'06)
  3. Divided (4'43)
  4. Broken Streets (3'56)
  5. Fake Smile (5'37)
  6. Faith + One (4'27)

Michel Serry
Pays: FR
Autoproduction/Dooweet Agency
Sortie: 2016/12/06


Lu: 613
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 117
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium