Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • John Lee Hooker (1917)
  • Bob Flanagan (1926)
  • Ron Dante (1945)
  • Don Henley (1946)
  • Donna Godchaux (1947)
  • Theresa Davis (1950)
  • Vernon Reid (1958)
  • Ian Mitchell (1958)
  • Debbi Peterson (1961)
  • Roland Orzabal (1961)
  • Tori Amos (1963)
  • Layne Staley (1967)
  • Steve Cradock (1969)
  • †Charles De Raedemaeker (2010)
  • †Jerry Leiber (2011)
  • †Toots Thielemans (2016)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6760 membres.
- En ligne, nous sommes 87 lecteurs, dont 3 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
102 975 384
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


RAZZMATTAZZ - Diggin' For Gold
/ paru le 19-04-2017 /

Razzmattazz ! Voilà un patronyme original (et amusant) qui nous change un peu des habituels 'Black Machin', 'Hellchose' ou 'Death Bazard'. Jusqu'ici, nous n'avions entendu ce mot bizarroïde que dans les paroles du classique "Razamanaz de Nazareth et nous pensions que l'antique groupe Hard Rock écossais l'avait inventé de toutes pièces. Eh bien non, apparemment puisque le label Fastball Music nous explique que 'Razzmattazz' est utilisé pour décrire un 'tohu-bohu symptomatique' ; ce qui, d'après lui, correspondrait tout à fait aux sonorités proposées par le groupe allemand Razzmattazz ; des sonorités qu'il situe quelque part entre celles que l'on retrouve chez AC/DC et ZZ Top et dans la NWOBHM.

Si nous cherchons encore où les rédacteurs de la 'fiche info' reçue avec le CD promotionnel ont été pêcher leurs références à la New Wave Of British Heavy Metal, nous ne pouvons qu'abonder dans leur sens en ce qui concerne les sonorités empruntées à la guitare d'Angus Young et, dans une moindre mesure, au gang des Texans barbus. De là à dire que les compositions de Razzmattazz sont plutôt carrées, il n'y a qu'un pas, que nous franchissons allègrement. Du coup, le mot 'Tohu-Bohu' (qui d'après le Larousse que nous avons consulté signifie 'désordre et confusion') ne semble pas vraiment approprié pour définir la musique des Rockers teutons. Un dictionnaire d'argot britannique trouvé sur la toile définit le verbe 'to razamataz' comme 'l'action d'améliorer quelque chose en utilisant des moyens subtiles et mystérieux'. Voici une explication qui nous semble un peu plus acceptable que celle du label, puisque Razzmattazz semble avoir tenté, non pas d'améliorer le Hard Rock classique d'AC/DC, mais, en tout cas, d'y apporter quelques petites innovations.

"Diggin' For Gold" revisite donc le Hard Rock à l'ancienne en nous offrant une jolie collection de riffs basiques et mémorables, couplés à des rythmiques simples entrainantes qui font immanquablement taper du pied tout en imposant aux cervicales un besoin irrésistible d'osciller d'avant en arrière. C'est un Hard Rock musclé, mais sans brutalité excessive, qui n'a pas oublié ce qu'il doit au Rock'n'Roll et au Boogie. Si certains titres tels que "Diggin' For Gold", "Older Than Dirt", "City Of Dreams", ou "Yes I like It" rappellent immanquablement le style des parrains du Hard Rock australien (au temps où ces derniers étaient encore menés par Bon Scott), d'autres explorent des voies différentes, comme "Bad Girls Good Lovin" par exemple, qui aurait très bien pu figurer sur un album typé Hair Metal des années 80, ou les ballades "All Lights On Me" et "Back To You" qui, hormis leurs tempo lancinant, n'ont pas vraiment grand chose en commun. La première, en effet, semble avoir été composée dans le courant des années 70, tandis que la seconde affiche une modernité un peu dérangeante (à notre goût). Au nombre des entorses au style AC/DCien primaire, il faut également noter "Holly Molly" et "Hole In The Wall" et leurs rythmiques dansantes, tirant vers le Funk, qui font un peu penser à ce que proposaient des formations comme Extreme ou Electric Boys au début des années 90.

Razzmattazz n'a donc pas vraiment 'razamatazé' (NDR : amélioré en utilisant des moyens subtiles et mystérieux) la musique d'AC/DC (NDR : à l'impossible, nul n'est tenu), mais il s'en sort avec les honneurs pour avoir respecté les canons du style sans pour autant les reproduire à l'identique. Un album sympathique et agréable.

L’album (49'12) :

  1. Diggin' For Gold (3'15)
  2. Older Than Dirt (3'45)
  3. Bad Girls Good Lovin' (3'58)
  4. All Lights On Me (4'42)
  5. Holy Molly (3'46)
  6. City Of Dreams (4'05)
  7. Expect No Mercy (3'26)
  8. Back To You (4'58)
  9. Yes I Like It (4'27)
  10. Hole In The Wall (3'21)
  11. Like A Shot Of A Gun (3'48)
  12. That's All I Want (5'40)

Le groupe :
  • Tom Schaupp : Chant, guitares
  • Tommy Wiegand : Basse
  • Wolle Heieck  : Instrument
  • Bad Mike Bösinger : Instrument

Michel Serry
Pays: DE
Fastball Music GNMR003-C
Sortie: 2017/02/24


Lu: 323
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 48
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium