Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Heinz Burt (1942)
  • Jim Armstrong (1944)
  • Alan Whitehead (1947)
  • Chris Townson (1950)
  • Lynval Golding (1951)
  • Robbie Grey (1957)
  • Larry Gott (1957)
  • Mick Karn (1958)
  • Paul Geary (1961)
  • †Bobby Ramirez (1972)
  • †Charlie Rich (1995)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6741 membres.
- En ligne, nous sommes 163 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
102 273 968
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


SLOW JOE & THE GINGER ACCIDENT - Let me be gone
/ paru le 24-04-2017 /

On connait The Ginger Accident grâce à sa collaboration avec Thomas Fersen dans l’avant-dernier album de ce dernier. Et quand on pense blues, c’est rare que ce soit un chanteur indien qui vienne en tête.

Il y a quasiment dix ans, le musicien lyonnais Cédric de la Chapelle visitait Goa, à l’est de l’Inde. Sur une plage, il rencontre Slow Joe, qui multiplie les petits boulots pour gagner de quoi s’acheter son essentiel : de l’alcool et quelques produits interdits.

Mais, le soir, Slow Joe est chanteur. Il a une passion pour le rock et la soul des années cinquante et soixante. Les deux musiciens se découvrent : Cédric de la Chapelle sort sa guitare, Slow Joe trouve quelques mélodies et, très vite, le charme opère. La voix de Slow Joe est pleine d’une grâce digne des maîtres des sixties. Les complices enregistrent quelques titres, et ce viatique leur permet de décrocher un concert aux célèbres Transmusicales de Rennes.

Slow Joe, Cédric et le groupe qu’il a formé, The Ginger Accident, vont créer la surprise, et tourner dans toute la France, avec 150 concerts à l’affiche. Ils vont aussi enregistrer trois albums ensemble, le dernier étant sorti, enregistré à Romans dans la Drôme, après la mort accidentelle de Joe en mai 2016.

C’est un album gorgé d’émotion, qui s’ouvre sur Tambde Roza, chanté a capella en konkani, la langue de Goa. S’ensuit Swing your Love, pyschédélique et progressif à souhait, enivrant, avec la voix de Slow Joe, qui nous invite littéralement à un voyage sonore qui durera le temps de l’album. Un album à la fois introspectif et ouvert vers l’extérieur. Il y a quelque chose de profondément rock dans les incantations et dans le chant de Slow Joe, qui rappellera The Fall. L’orgue farfisa évoquera les Doors et Ray Manzarek. Mais comment a-t-on pu presque passer à côté de cela ?

Olivier Dahon
Pays: FR
Musique Sauvage/Tôt ou tard/PIAS
Sortie: 2017/02/07


Lu: 311
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 19
• Semaines de présence au Top 30: 8
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium