Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Aaron Thibeaux Walker (1910)
  • Tony Mansfield (1943)
  • Gladys Knight (1944)
  • Billy Vera (1944)
  • Gary Stewart (1944)
  • John Fogerty (1945)
  • Pierre Rapsat (1948)
  • Ray Laidlaw (1948)
  • John McGeoch (1955)
  • Steven John Harrington (1959)
  • Roland Gift (1962)
  • Kylie Minogue (1968)
  • Mark Richardson (1970)
  • †Chris Squire (2015)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6715 membres.
- En ligne, nous sommes 150 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
100 883 716
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ASHES TO FIRE - Still waters
/ paru le 16-05-2017 /

Alors, comment commencer la rédaction d'une chronique sur un groupe de metalcore? Adopter le même schéma que la musique, c'est-à-dire toujours le même? Ou essayer de varier un peu, histoire qu'il y ait pour une fois quelque chose d'original au sujet du metalcore? Je réfléchis encore à cette problématique hautement philosophique mais avec Ashes To Fire, on devrait pouvoir se laisser aller à un peu plus de spontanéité car, après tout, ce groupe n'est pas le pire dans le genre metalcore, loin de là. On pourrait même dire qu'il a quelques idées intéressantes.

C'est sans doute parce qu'Ashes To Fire, groupe bordelais formé en 2013, ne revendique pas que la seule influence metalcore dans la construction de sa philosophie musicale. On trouve aussi des choses plus extrêmes ou plus techniques, comme le deathcore, le djent ou le post-hardcore. Yas (chant), Dylan (guitare), Nico (guitare), Corekie (basse) et William (batterie) ont déjà à leur actif une démo éponyme datant de 2014, ainsi que les EPs "Karmalogy" en 2015 (six titres, dont les trois de la démo) et ce "Still waters" sorti fin 2016.

Du point de vue musical, les Bordelais ne se contentent pas des recettes habituelles du metalcore (le mélange entre brutalité et candeur niaise) mais ont plutôt tendance à préférer le côté obscur de la force, avec de gros riffs nerveux et rapides, des hurlements à tous les étages et une rythmique en provenance directe d'une forge de trolls. La petite touche technicienne faite de solos habiles et de compositions complexes ("Real life", "To disappear", "Roots to sheet") rend ce groupe tout à fait crédible dans le style deathcore/metalcore. Voici donc un groupe à considérer si vous aimez des choses comme August Burns Red, Texas In July, Veil Of Maya ou Breakdown Of Sanity. Mais pensez aussi à écouter un petit Agnostic Front ou un petit Napalm Death de temps en temps, histoire de garder le contact avec les classiques.

François Becquart
Pays: FR
Music records
Sortie: 2016/11/17


Lu: 145
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 176
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium