Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bruce Johnston (1944)
  • Gilson Lavis (1951)
  • Margo Timmins (1961)
  • Michael Ball (1962)
  • Laurence Colbert (1970)
  • †John Entwistle (2002)
  • †Robert Dwayne Womack (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6732 membres.
- En ligne, nous sommes 135 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
101 673 993
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


RIVERSIDE - Lost'n'found (Live 2 CD)
/ paru le 28-05-2017 /

C'était l'occasion rêvée de récupérer ce double CD "Live" lors du passage de Riverside à Uden (le concert fait d'ailleurs l'objet d'un article), une autre manière de pouvoir rendre hommage à son regretté guitariste disparu à travers cette fois une chronique. Enregistré lors d'un concert le 18 octobre 2015 à Tilburg en Hollande, Piotr Grudzinski était à l'époque toujours de la partie aux côtés de ses trois acolytes des débuts. Formation soudée autour de son mentor le grand bassiste/chanteur Mariusz Duda, le groupe polonais a depuis le départ étonné et détonné à travers le paysage progressif, proposant sa propre vision du rock avec une interprétation quelque peu avant-gardiste.

Ce double-CD reprend prêt de 13 morceaux dont la plupart sont des standards du groupe, des compositions incontournables qui ont fait la réussite de cette formation si atypique et pourtant bien sympathique. Les ayant vu plusieurs fois en concert, c'est toujours avec plaisir que je vais les revoir. Un même plaisir évidemment quand il s'agit de chroniquer l'un de leurs albums. Pour l'heure il est temps d'enclencher la démultipliée pour se plonger dans la première galette qui démarre par un "Lost" aérien et atmosphérique au son de l'orgue et de la guitare. Manifestement mixé et produit par le groupe lui-même, on constate un très beau travail d'enregistrement et de mixage, avec un son impeccable qui retranscrit à la perfection l'ambiance sur scène.

Ce qui veut dire en fait que le fan est d'ores et déjà dans la place et dans ses baskets, avec un rendu sonore impeccable qui offre un niveau technique pointu et un réel plaisir d'écoute. Le son de la basse est monstrueux, fidèle au jeu unique et prodigieux de Mariusz, un son qui guide le travail de ses trois comparses de route. Celui des orgues et du synthé est lui-aussi magnifique, nous ramenant souvent aux seventies et à certains grandes formations emblématiques. Mais soyons respectueux envers la mémoire du guitariste avec là aussi, un rendu technique de haut-vol pour un musicien d'envergure qui nous a quitté bien trop tôt !

Batterie et percussions suivent le tout avec efficacité, rapidité et précision, à travers un dédale sonique qui oscille entre le rock-progressif, le métal-progressif et le rock-psychédélique. Une basse ronflante maintient un rythme soutenu, mais quelques notes de piano viennent ça et là temporiser le concert, apportant des passages plus lyriques et plus mélodiques. Voyez le début de "Conceiving you", magistralement exécuté, offrant une merveille musicale qui fait partie des morceaux phares du groupe. Et puis la guitare monte vers les cieux, vous soulevant le ventre et les tripes car on approche le grand Gilmour !

Si une basse funky et abominable démarre "Panic Room", la guitare et les synthés prennent encore la suite pour monter en puissance un morceau atomique ! En fait chaque composition est interprétée de façon magistrale, retranscrivant en fait ce que j'ai vécu de mes propres yeux et oreilles ce samedi 27 mai 2017. Un groupe au sommet de son art, offrant au public un rock-progressif à la fois puissant et mélodique, un rock flamboyant !

Il n'a rien à ajouter, ce "Live" de Riverside fait bel et bien partie de ces albums indispensables, que vous vous devez de posséder quoiqu'il arrive !

Line-up :
Mariusz Duda (basse et chant)
Piotr Grudzinski (guitare)
Piotr Kozieradski : (batterie et percussions)
Michal Lapaj (synthé, orgues et chœurs)

Set-list : "Lost", "Feel Like Falling", "Hyperactive", "Conceiving You", "Panic Room", "Under The Pillow", "The Depth Of Self-Delusion", "Saturate Me", "Egoist Hedonist", "We Got Used To Us", "Escalator Shrine", "The Same River" et "Found"

- Riverside Le Facebook

PS: une petite pensée s'il vous plait pour ce si grand guitariste disparu !

Thirionet Philippe
Pays: PL
Autoproduction Riverside CD02
Sortie: 2017/04/20


Lu: 396
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 17
• Semaines de présence au Top 30: 4
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium