Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Heinz Burt (1942)
  • Jim Armstrong (1944)
  • Alan Whitehead (1947)
  • Chris Townson (1950)
  • Lynval Golding (1951)
  • Robbie Grey (1957)
  • Larry Gott (1957)
  • Mick Karn (1958)
  • Paul Geary (1961)
  • †Bobby Ramirez (1972)
  • †Charlie Rich (1995)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6741 membres.
- En ligne, nous sommes 166 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
102 274 031
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


NATALE, Tony - The Camden promise
/ paru le 09-07-2017 /

C'est peut-être parce qu'il a grandi à Camden dans le New Jersey et qu'il réside maintenant dans le quartier de Camden Town à Londres que Tony Natale a baptisé son nouvel album "The Camden promise". En tant qu'artiste solo, Tony Natale avait déjà réalisé l'album "Mountains" en 2014, avec le placement de deux chansons dans le top 20 du site web de Neil Young. Mais c'est surtout en tant que batteur de studio que Tony Natale a fait jusqu'à présent l'essentiel de sa carrière, avec des participations à des disques de John Fogerty, Jaco Pastorius, Hiram Bullock, Hank Ballard, Al Greenwood (Foreigner), Cornelius Bumpus (Doobie Brothers), Poly Styrene (X-Ray Spex), Jamie West Oram (The Fix), Gilbert Gabriel (Dream Academy), Pete Brown, Reg Presley (The Troggs) ou John Idan (Yardbirds). Ses pérégrinations scéniques l'on également amené à partager les mêmes scènes que les Red Hot Chili Peppers, Peter Murphy, Violent Femmes, The Fall, les Fleshtones, Canned Heat ou les Animals.

On le voit, l'homme est expérimenté et il se consacre davantage ces derniers temps à une carrière solo où il s'efforce de promouvoir la paix et l'amour dans le monde. On le voit, Tony Natale ne manque pas de courage et s'il arrive un jour à organiser un festival de rock psychédélique en Corée du Nord, je lui offre trois kilos de cerises. Mais on va revenir à la musique avec cet album "The Camden promise", qui a été enregistré par Tony et ses potes dans son appartement de Camden Town. Le principal contributeur aux compositions de cet album a été Brian Heaven, qui a co-écrit les neuf titres avec Tony Natale.

Sur ce nouvel album, Tony Natale a fait venir du monde des quatre coins de la planète. La basse est partagée entre Andy Herbert (Londres), John Idan (Detroit), Anna Robinson (Londres), Michael Starke (Allemagne), avec une intervention de Tony Natale sur le morceau "Boogie around". Les guitaristes sont Brian Heaven, encore John Idan, Vince Conigliaro (New York), Dan Beaulaurier (San Francisco), et également Tony Natale qui joue sur "Your love takes me home" et "Insanity". Murray Goodman vient jouer du piano sur un titre mais le reste des parties de claviers est joué par Tony Natale. Enfin, le chant est principalement assuré par Dan Beaulaurier mais il y aussi une chanson chantée par Brian Heaven ("Insanity") et une autre par John Idan ("The way you walk"). La batterie, on l'aura compris, est le monopole exclusif de Tony Natale, qui s'occupe également de la production, l'ingénierie sonore, le mixage et l'édition.

Le ton principal de ce disque est un rock psychédélique à petit relents soul, aux ambiances cool mais qui va se révéler de plus en plus captivant au fur et à mesure que l'on avance dans la programmation des morceaux. Le démarrage est soyeux avec un tranquille et rassurant "What if you did?", prélude au déjà plus rythmé "Nodody" qui n'est pas sans rappeler le rock californien des Seventies, genre Quicksilver Messenger Service ou Moby Grape. On intensifie l'émotion avec "Your love takes me home" où l'on remarque la présence d'une guitare fuzz plutôt séduisante. Et tout ce qui était jusqu'alors en gestation commence à décoller avec le plus électrique "Promise man", avec des guitares qui s'imposent un peu plus et font maintenant penser à du Blue Cheer époque 1971-72, quand le groupe avait viré un peu plus hippie. Un petit épisode santanesque ("3 days on the road") rafraîchit l'atmosphère avant qu'on ne reparte dans du plus costaud avec "U shine", "Boogie around" et "Insanity" qui se distingue par son gros jeu de basse et sa rythmique carrée. On termine alors en douceur avec la ballade soul "The way you walk" enrubannée de claviers feutrés et d'une guitare tout en souplesse.

Sans être révolutionnaire dans le genre, cet album se laisse écouter avec beaucoup de plaisir et il révèle une solide culture classic rock de la part de Tony Natale. Donc, si vous aimez la paix, l'amour, le rock psychédélique et le quartier de Camden Town, vous pouvez confier en toute tranquillité vos oreilles au bon Tony.

François Becquart
Pays: US
Autoproduction
Sortie: 2017/05/27


Lu: 193
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 171
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium