Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Heinz Burt (1942)
  • Jim Armstrong (1944)
  • Alan Whitehead (1947)
  • Chris Townson (1950)
  • Lynval Golding (1951)
  • Robbie Grey (1957)
  • Larry Gott (1957)
  • Mick Karn (1958)
  • Paul Geary (1961)
  • †Bobby Ramirez (1972)
  • †Charlie Rich (1995)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6741 membres.
- En ligne, nous sommes 162 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
102 274 014
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DAVIDSON, Roger TRIO with Hendrik MEURKENS - Oração para amanhã (Prayer for tomorrow)
/ paru le 13-07-2017 /

Roger Davidson est ce qu'on appelle un perfectionniste, sans doute en raison de sa formation pointue dans de nombreux domaines musicaux. Né à Paris en 1952 d'une mère française et d'un père américain, il a un an quand sa famille déménage à New York. A quatre ans, il est derrière un piano et à huit, il a un violon sous le menton. Fin linguiste, il étudie l'allemand et les langues orientales au collège St. Olaf puis décroche un master en composition à l'université de Boston en 1980. Cinq and plus tard, il repart du Westminster Choir College de Princeton dans le New Jersey avec un diplôme de direction de chorale. La musique sacrée est effectivement une grande passion de Roger Davidson mais celui-ci se tourne aussi vers le jazz. Et c'est encore bardé de diplômes en jazz, obtenus à l'université de Stanford en Californie (avec comme profs – excusez du peu – Stan Getz et Dizzy Gillespie), qu'il entame enfin une carrière de pianiste.

Il faut quand même attendre une bonne trentaine d'années avant que Roger Davidson ne sorte son premier album, un "We remember Helen" (2012) appelé ainsi en hommage à Helen Keane, qui a accompagné Roger dans sa carrière de pianiste et a produit ce premier album. C'est avec ce disque que Roger Davidson se fait remarquer par la presse jazz, avec notamment le magazine JazzTimes qui le considère comme un pianiste impeccable.

Aujourd'hui, Roger Davidson revient avec un nouveau trio issu de la scène jazz brésilienne résidant à New York, d'où le nom de cet album "Oração para amanhã", qui signifie prière pour demain en portugais. Les hommes accompagnant Roger sont Eduardo Belo (basse) et Adriano Santos (batterie), rejoints pour l'occasion par un brillant vibraphoniste et harmoniciste, Hendrik Meurkens qui, comme son nom ne l'indique pas, est aussi brésilien.

Cet album est enregistré dans le petit club du Zinc Bar à New York, un repaire de jazzeux brésiliens, sur plusieurs soirées en mai et octobre 2016. Tous les titres figurant sur cet album sont de la main de Roger Davidson. Et, bien sûr, tout ceci est parfait avec des compositions léchées et habiles, enlevées par un rythme alerte et des parties de piano, de vibraphone ou d'harmonica tout à fait succulentes. Un amoureux des langues comme Roger Davidson n'a pas pu s'empêcher de donner des titres en portugais à ses morceaux instrumentaux, comme "Sonho da tarde", "Saudades", "Tarde sonhadora", "O trem da vida", "A escada" ou "Très estrelas". "Saudade do Brasil" et "Rio de Janeiro" parlent pour eux-mêmes : on est à Rio, les amis, en compagnie des cariocas de la plage de Copacabana, en train de siroter des margaritas et de regarder le soleil se coucher derrière le Pain de Sucre. Sauf qu'on est au Zinc Bar, dans le sud de Manhattan, ce qui n'est pas mal non plus. La grande vertu de cet album est qu'il nous invite à voyager par la pensée et qu'il nous réchauffe le cœur par ses compositions suaves. Et ça, ça fait plaisir.

François Becquart
Pays: US
Soundbrush Records
Sortie: 2017/06/14


Lu: 179
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 176
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium