Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 20-11-2017
› FINK (Bruxelles)
› Moses SUMNEY + TAWIAH (Bruxelles)
› MILLIONAIRE + GO MARCH (Sint-Niklaas)

Les 7 prochains jours:
21-11 PROTOMARTYR + HEIMAT (Bruxelles)
21-11 MILLIONAIRE + GO MARCH (Kortrijk)
21-11 TSAR B + MAVERICK (Leuven)
21-11 Ruby RUSHTON (Bruxelles)
21-11 BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB + The VACANT LOTS (Antwerpen)
21-11 Avishai COHEN (Bruxelles)
22-11 GORILLAZ (Bruxelles)
22-11 FLAT EARTH SOCIETY and David BOVEE (Antwerpen)
22-11 SOUL JAZZ ORIGINAL QUINTET (Liège)
22-11 GOOD TIME ROLLERS (Genval)
22-11 AGAR AGAR (Liège)
22-11 IN ZAIRE + PHOENICIAN DRIVE (Bruxelles)
22-11 SOPHIA (Kortrijk)
22-11 STONE SOUR + The PRETTY RECKLESS (Bruxelles)
22-11 BRNS (Gent)
22-11 Josh ROUSE (Bruxelles)
23-11 KASABLANKA (Borgerhout)
23-11 Felix PALLAS + LE MANOU (Hasselt)
23-11 JP COOPER + PICTURE THIS (Bruxelles)
23-11 BORNS (Bruxelles)
23-11 Emma Ruth RUNDLE + Jaye JAYLE (Leffinge)
23-11 NOTHING BUT THIEVES + The XCERTS + AIRWAYS (Bruxelles)
23-11 FLAT EARTH SOCIETY (Kortrijk)
23-11 The AMAZONS + RHEA (Bruxelles)
23-11 LOW SOCIETY (Verviers)
23-11 William FITZSIMMONS + Misty BOYCE (Gent)
23-11 Mark LANEGAN BAND + Joe CARDAMONE + LYENN (Borgerhout)
24-11 NELE NEEDS A HOLIDAY (Leffinge)
24-11 De MENS (Leuven)
24-11 Mark LANEGAN + Joe CARDAMONE + LYENN (Borgerhout)
24-11 FUJIYA and MIYAGI (Kortrijk)
24-11 Emma BALE + LIMITS (Bruxelles)
24-11 THE FATHER, THE SON AND THE HOLY SIMON (Ittre)
24-11 HER + OTZEKI (Liège)
24-11 WOLF PARADE + FRIGS (Bruxelles)
24-11 STUFF. + GLASS MUSEUM (Charleroi)
25-11 De MENS (Leuven)
25-11 François MONSEUR TRIO (Liège)
25-11 MAYA + Noemie RHEA + OLYBIRD (Ittre)
25-11 WINEHOT (Chiny)
25-11 Carla DEL FORNO + BLACK HEART + P.A.N.T.H.E.R (Bruxelles)
25-11 KIMBRA (Bruxelles)
25-11 Billy BRAGG (Antwerpen)
25-11 TIN FINGERS + The LIGHTHOUSE (Bruxelles)
25-11 John ILLSLEY (Sint-Niklaas)
25-11 BLONDY BROWNIE (Bruxelles)
26-11 KNUCKLE PUCK + TINY MOVING PARTS + MOVEMENTS (Hasselt)
26-11 STICK TO YOUR GUNS + BEING AS AN OCEAN + SILENT PLANET + FIRST BLOOD (Bruxelles)
26-11 BLACK STAR RIDERS (Hasselt)
26-11 Karl BLAU (Leffinge)
26-11 DEPECHE MODE (Merksem)
27-11 Ana POPOVIC (Verviers)
27-11 Zola JESUS + Devon WELSH (Bruxelles)
27-11 NAHKO (Leuven)
27-11 DIE! DIE! DIE! + CROWD OF CHAIRS (Bruxelles)
27-11 Alex CAMERON + Briana MARELA (Bruxelles)

Mois en cours:
Novembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930 


Anniversaires

  • Tony Butala (1940)
  • Norman Greenbaum (1942)
  • Duane Allman (1946)
  • Joe Walsh (1947)
  • Robert Poss (1956)
  • Michael Diamond (1965)
  • †Smiley Lewis (1966)
  • †Chris Whitley (2005)
  • †Michael Dunford (2012)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6807 membres.
- En ligne, nous sommes 144 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
105 559 007
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


LANIAKEA - At The Heart Of The Tree
/ paru le 21-07-2017 /

Le death atmosphérique n’est pas forcément mon truc... Mais quand j’ai croisé Laniakea sur Bandcamp, j’ai eu envie d’en parler.

Voilà un petit groupe avignonnais qui a sorti un album autoproduit qui tire fort bien son épingle du jeu.

Alors, oui, c’était en 2015 et il m’a fallu deux ans pour tomber dessus, mais c’était l’occasion de mettre en avant un groupe qui fait du métal par passion, qui doit tourner sur de petites scènes et qu’on a envie d’encourager. Bref, j’avais envie de vous parler d’un des acteurs de cette scène métal française très dynamique (pour un pays dont le métal n’a jamais été la spécialité).

Bon, d’accord, il reste Les Enfoirés, Cali et des chanteurs aphones et prétentieux, mais soyons positifs, un jour le métal règnera sans partage sur l’Hexagone. J’en viens au fait. Ou presque.

"Laniakea" signifie "paradis incommensurable" en hawaïen (je ne parle pas hawaïen, mais j’ai consulté Wikipédia). C’est le superamas galactique auquel appartient notre galaxie. Tout ce joyeux monde fonce à toute vitesse vers le Grand Attracteur, masse gigantesque qui finira bien, je suppose, par nous aspirer, nous engloutir, nous réduire en bouillie et, par-là, proposer une solution identique et cohérente à la question de la régionalisation de l’enseignement en Région bruxelloise, à l’arnaque des dates-valeurs bancaires et à la carrière de Francis Cabrel.

Faut-il voir ici un lien quelconque avec la prophétie d’une France acquise au métal ? Je n’en sais rien, mais ça m’étonnerait que ce soit une coïncidence.

Le groupe, dans un album fort bien produit, propose un son caverneux avec tout ce qu’il faut de grosse caisse, de basse gutturale et de chant sombre et profond. Il martèle des rythmes haletants, sautant brusquement du marteau-burineur à la foreuse à percussion, en passant par la masse de 5 kg. Le groupe est parfaitement réglé et enchaîne le tout sans effort apparent. Il est à cet égard remarquable que Laniakea échappe à la malédiction du brouillon qui veut que, plus un groupe change de rythme pour montrer que son batteur a des biscotos de béton et son bassiste une nuque de titane, plus il risque de sombrer dans le n’importe quoi et la confusion. Rien de cela ici, mais au contraire une progression claire, presque évidente, des morceaux.

Ce death ne serait pas atmosphérique s’il n’était pas sous-tendu par des moments de rêverie. C’est, bien entendu, la rêverie de l’envol, ce moment où tout se suspend...

Mais l’auditeur de Laniakea n’est pas aérostier ou mouette, s’il s’élève, c’est pour retomber plus lourdement au sol. C’est le petit jeu du death atmosphérique : vous montrer que le ciel est libre et qu’y planent des oiseaux, tout en vous rappelant qu’avec l’enclume attachée à votre cheville, il est peu probable que vous parveniez à les rejoindre. Bien entendu, la réussite de l’album tient à son unité. Non seulement, nos amis Avignonnais ne tombent pas dans le portnawak, mais en plus, ils parviennent à faire dialoguer harmonieusement lourdeur et légèreté.

Laniakea, c’est du bon travail, une vraie sincérité, du talent et du travail. Un groupe qu’on espère croiser au détour d’un petit festival ou d’une première partie, histoire de voir ce qu’ils ont dans le ventre sur scène.

Musiciens :

  • Lorenzo Vanossi : basse
  • Clément Bodin : chant, guitare
  • Thomas Crémier : batterie
  • Charles Férec : chant, guitare


Christophe Mincke
Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2015/10/21


Lu: 447
Partager sur :
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium