Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 166 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 419 479
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BOSS MARTIANS - The Set-Up
/ paru le 01-07-2005 /

Boss Martians, ce sont Evan Foster (chant, guitares, basse, composition), Nick C. (orgue Hammond, orgue Vox Jaguar, synthés) et Brandon Gonzales (guitare basse). Ils font appel à trois batteurs différents. Ingénieur du son et producteur : Johnny Sangster. Mixage : Jack Endino.

Cataloguée « alternatif » par certains, leur musique a toutes les caractéristiques du punk et elle a même le goût du punk.

Le très énergique « I Wanna Be Your Addiction » se situe quelque part entre The Undertones et les Buzzcocks. Evan Foster joue de la basse et Trivett Wingo de la batterie. Dans le même ordre d’idée, « Kill My Telephone » est aussi un punk rock très nerveux qui ne fait pas de concession au changement d’époque. Dusty Watson joue de la batterie.

« I Am Your Radio » se promène toujours dans la même gamme. Il y a bien de temps en temps un gimmick mais cela se borne à ça. Le rythme bien carré est enrichi par l’orgue, Hammond ou Vox Jaguar, qui habille un peu cette musique minimaliste par excellence. Dusty Watson tient les baguettes. Sur le plan des paroles, c’est particulièrement jouissif : le texte se résume au titre. Passons.

Le début de « Walk Away » est bourré de punch mais une belle mélodie est bien présente. La voix de Foster s’adapte parfaitement au morceau et l’orgue ajoute une touche « exotique ». C’est Dusty Watson qui se cache derrière les fûts. « Oh, Angela » fait très années 60 par son rythme et sa mélodie, avec toujours l’orgue de Nick Contento, très en verve. Mike Musberger joue de la batterie.

Les guitares cartonnent sur « He’ll Be Around », un très beau titre énergique super rythmé plus pop, cette fois, mais sans renier ses origines punk. Un des meilleurs de l’album. Ouf, ça fait du bien de s’esbaudir sans prise de tête. Mike Musberger joue de la batterie. « Opportunistic Girl » est un punk plus Undertones que nature, jusque dans les intonations de la voix. Et puis il y a ces guitares sauvages qui vous lacèrent les tripes et vous transportent dans un état second ! Mike Musberger joue de la batterie.

Aussi irrésistible, « Never Let It Happen Again » enclenche la vitesse supérieure pour le plus grand bonheur des fans. La voix de Evan Foster est décidément très bonne. Le solo de guitare n’est pas dégueu non plus et les percus sont irrésistibles, avec Mike Musberger à la batterie et Evan Foster à la guitare basse. « Run And Hide » donne un rythme sautillant et un morceau pop assez abordable et qui n’a plus de punk que le nom. Dusty Watson tient les baguettes. Ce n’est pas le meilleur de l’album.

Par contraste, « Looking For You » renoue avec le style TGV proche des Ramones dans leurs délires les plus débridés. Le rock, le punk, c’est avant tout du fun, il ne faut jamais oublier cette vérité première. Evan Foster joue de la basse et Dusty Watson de la batterie. L’orgue de Nick Contento donne un effet assez déroutant mais néanmoins convaincant.

Quant à « Stress Case », il est appelé à faire partie des standards du rock. Quelle ambiance ! Quelle énergie ! Quel talent ! Qui peut résister à ça ? Le jeu des guitares est tout simplement imparable. Quatre minutes de pur bonheur ! C’est Dusty Watson qui imprime ce rythme d’enfer derrière ses tambours.

« Vows » est un mid tempo au son plein saturé par les guitares, canalisées par une rythmique à la hauteur de sa tâche, avec Mike Musberger à la batterie. Et Foster a décidément une très belle voix, qui prend des imtonations plus nuancées quand les circonstances l’exigent. L’orgue prend plus d’importance sur la fin pour nous donner un mélange qui tranche avec le reste de l’album.

« The Set-Up » remet The Undertones à l’avant-plan et sublime tout ce qui bouge. Encore un carton plein d’énergie brute. Dusty Watson tient la batterie. Et ça se termine dans une cacophonie sans nom, avant de repartir pour un tour. Que c’est bon !

Boss Martians seront à la Lintfabriek de Kontich le 1 juillet 2005 (voyez l’agenda). Si vous n’aimez pas Clear Channel, si vous voulez vous amuser sans aller à Werchter, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Ce groupe a de l’avenir, c’est sûr.

MM
Pays: US
India Records / Zomba / Rough Trade 471013-2
Sortie: 2005/06/20


Lu: 1484
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 82
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium