Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 22-09-2017
› OUG'ROCK FEST 2017 (Seraing)
› The HOLYDRUG COUPLE + MAINE COON (Gent)
› INFANTILE + TURBOWARRIOR OF STEEL + SPEED QUEEN (Kortrijk)
› MUMS + IRK + SNATCH (Bruxelles)
› BAD BREEDING + UROCHROMES (Antwerpen)
› ROAD TO ROCK CLUB LIVE SESSIONS (Bruxelles)
› Antoine PIERRE + Fabian FIORINI DUO (Liège)

Les 7 prochains jours:
23-09 BOHREN und der CLUB OF GORE + Jessica MOSS (Antwerpen)
23-09 DIABLO BLVD (Borgerhout)
23-09 MAXÏMO PARK + MANGO MOON (Bruxelles)
23-09 THIRD EYE BLIND (Leuven)
23-09 OUG'ROCK FEST 2017 (Seraing)
23-09 MOUNTAIN BIKE + MUGWUMP + ANIMAL YOUTH (Namur)
23-09 EXISTANCE + OVERDRIVERS (Lens)
23-09 NO COMPROMISE METAL FEST 2017 (Houdeng Goegnies)
24-09 SWMRS + The REGRETTES (Bruxelles)
24-09 Jen CLOHER + CABLE TIES (Gent)
24-09 EMA + DUBAIS (Bruxelles)
24-09 BONG + 11 PARANOIAS + GHOLD (Bruxelles)
24-09 MATTHEW and The ATLAS (Bruxelles)
25-09 WINTERFYLLETH + FEN + NECRONAUTICAL (Kortrijk)
25-09 MONKEY 3 + The NECROMANCERS (Bruxelles)
25-09 The DISTRICTS + A BOY WITH A BEARD (Bruxelles)
26-09 Christina GOH (Liège)
26-09 MOE + DEAD + GOLDORAK (Bruxelles)
26-09 Siv JAKOBSEN (Bruxelles)
26-09 PALM (Liège)
26-09 DIET CIG + The SPOOK SCHOOL (Borgerhout)
27-09 CAT CAT CANARY (Liège)
27-09 MAUNO + ANNABEL LEE (Bruxelles)
27-09 Piet VERBIST QUARTET (Liège)
28-09 GIRLS IN HAWAII (Bruxelles)
28-09 SEX SWING + PIGS PIGS PIGS PIGS PIGS PIGS PIGS (Bruxelles)
28-09 ACID BABY JESUS + MOAR (Bruxelles)
28-09 ONSLAUGHT + ARTILLERY (Diest)
28-09 Neil DIAMOND (Antwerpen)
28-09 ULYSSE + VITA and The WOOLF (Bruxelles)
28-09 Will SAMSON (Bruxelles)
28-09 SLEEPER'S REIGN (Gent)
28-09 Trevor SENSOR (Bruxelles)
29-09 AIR TRAFFIC + JAKL (Leuven)
29-09 FAIRE + PEPITE (Bruxelles) **ANNULÉ**
29-09 SONNFJORD + OTON + ESINAM (Bruxelles)
29-09 LONEY DEAR (Bruxelles)
29-09 EVERGREY + NEED (Kortrijk)
29-09 Ed HARCOURT (Zwevegem)
29-09 SIMO + RHEA (Bruxelles)
29-09 The DRUMS + BROADCAST ISLAND (Bruxelles)

Mois en cours:
Septembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 


Anniversaires

  • Catherine Ribeiro (1941)
  • Mike Patto (1942)
  • David Coverdale (1951)
  • Debby Boone (1956)
  • Johnette Napolitano (1957)
  • Nicholas Edward Cave (1957)
  • Peter Jones (1957)
  • Joan Jett (1960)
  • Adam Cairns (1965)
  • †Israel Baline (1989)
  • †John Du Cann (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6780 membres.
- En ligne, nous sommes 164 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
103 807 991
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


GOV'T MULE - Revolution come… revolution go
/ paru le 28-08-2017 /

Avec 23 ans de carrière, Gov't Mule a fini par devenir une pierre angulaire de la scène rock sudiste / americana aux Etats-Unis. Ce qu'on retient de ce groupe après toutes ces années, ce ne sont pas vraiment ses albums solos mais ses formidables disques live où même les bootlegs où on entend Warren Haynes et son groupe inonder le public sous des flots ininterrompus de reprises de classiques du rock et des solos de guitare époustouflants. Warren Haynes est un musicien qui peut tout jouer et c'est un boulimique de travail. Outre Gov't Mule, Haynes joue aussi sans l'Allman Brothers Band, avec Phil Lesh de Grateful Dead, poursuit une carrière solo et passe également beaucoup de temps dans les studios pour jouer en tant que musicien de session. Le concert annuel de nouvel an au Beacon Theater de New York est devenu un rendez-vous obligé pour tous les fans de Gov't Mule, qui ne manque jamais d'inviter quelques musiciens prestigieux pour quasiment quatre heures de spectacle où les types sont autant capables de jour du Hendrix que du Black Sabbath, du Pink Floyd, du Yardbirds, du Lightnin' Hopkins, du John Lee Hooker ou du Led Zeppelin. Ça ne m'étonnerait pas s'ils étaient aussi convaincants dans des reprises de Slayer ou de Suicidal Tendencies…

Bref, avec Gov't Mule (dont le nom est tiré de la mule du gouvernement, un animal promis à chaque Noir s'étant battu pour le Nord après la guerre de Sécession mais qu'ils attendent toujours), on en a pour son argent et les gars de Haynes ne font jamais les choses à moitié. Le nouvel album, arrivé quatre ans après "Shout" (2013), nous en donne pour 77 minutes et douze morceaux. La production soignée est signée Gordie Johnson et Warren Haynes, avec une collaboration de Don Was sur "Pressure under fire" et "Dreams & songs". Outre un chœur de cinq chanteuses, Warren Haynes (guitare et chant), Matt Abts (batterie), Danny Louis (claviers) et Jorgen Carlsson (basse) voit passer quelques invités sur certaines chansons : Rey Arteaga (percussions), Bobby Allende (congas), Gordie Johnson (guitare sur "Traveling tune") et Jimmie Vaughan, frère du défunt Stevie Ray et animateur des Fabulous Thunderbirds à la guitare sur "Burning point".

On sent le boulot soigné pour le contenant, mais qu'en est-il du contenu? Comme à son habitude, en fait, Gov't Mule va manifester ses petits défauts qui sont dus à sa volonté de trop bien faire. Si le démarrage est bien électrique et Seventies dans l'âme ("Stone cold rage", dans une veine James Gang ou Black Crowes), Warren Haynes ne va pas tarder à emmener son groupe dans des compositions mid-tempo assez calmes, ce qui va donner une impression de routine au cours de ces nombreux morceaux aux durées souvent étendues (presque sept minutes de moyenne). En effet, après le bon gros blues rock épais de "Drawn that way", l'album se met en vitesse de croisière sur un itinéraire soul et rock qui ne manque évidemment pas de qualités ni d'émotion mais qui a tendance à la timidité quand il faut sortir vers des horizons différents. Entre Springsteen ("Pressure under fire"), Hendrix rencontrant Joe cocker ("The man I want to be"), Clapton ("Traveling tune"), Rod Stewart ("Sarah, surrender"), le disque brille plus sur les longs morceaux ("Thorns of life", "Revolution come… revolution go", "Dark was the night, cold was the ground") mais l'ensemble aurait pu se débarrasser de quelques poids morts ("Dreams & songs", à la découpe soul tellement classique qu'elle en devient anonyme, "Easy times" la ballade standard de trop sur un disque qui en compte déjà beaucoup) pour retrouver davantage de rythme.

Finalement, Gov't Mule parle ici de révolution mais n'a pas l'air très révolutionnaire dans sa façon d'aborder cet album, qui est de bonne facture mais reste timoré et soigneusement barricadé derrière un classicisme qui ne cherche pas à prendre des risques. Mais rien que pour les parties de guitare du prodigieux Warren Haynes, il mérite une écoute respectueuse.

François Becquart
Pays: US
Fantasy Records
Sortie: 2017/06/09


Lu: 300
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 103
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium