Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 381
7 derniers jours:
Interview de Leo Leoni
30 derniers jours:
News en vrac : volume 371

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Eartha Kitt (1927)
  • Grady Martin (1929)
  • John Perrone (1935)
  • Chris Montez (1944)
  • William Hart (1945)
  • Dominic Troiano (1946)
  • Mick Taylor (1948)
  • Sheila Hutchinson (1953)
  • Steve Earle (1955)
  • Paul Young (1956)
  • Susannah Hoffs (1957)
  • Simone Simons (1985)
  • †Dale Griffin (2016)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 171 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 616 462
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AM I NOT - Apparend Void
/ paru le 01-09-2017 /

S'il est des albums qui se parcourent d'une traite, que l'on comprend au premier riff et qui nous guident au long d'un même trip ou d'une constante obsession, il en a d'autres pleins de détours et de surprises qui ne se laissent pas approcher si facilement. "Apparent Void" premier album de Am I Not est de ces derniers ! Ca s'ouvre étrangement par un "computing 00-Unawakening" en forme de ritournelle mièvre à la guitare sèche. Deux minute d'un morceau planant, vibraphone à l'appui...on se demande sur quoi on est tombé !

Vient alors "Computing 01-Non Journey"...une rupture avec une guitare sèche grattée sans ménagement. Le lecteur de CD serait-il entrain de ripper sur une griffe ? Une voix chuchotée puis tout à coup un déchainement de cris et de guitares lourdes, une envolée de death. La basse prend le contrepied du rythme, le chant est guttural...puis s'ouvre une nouvelle fenêtre gentillette, revient le chant clair, la guitare sèche, les synthés guillerets...

Et la suite ? A l'aune du début ! "Computing 10 -Non End" s'ouvre sur une note sépulcrale, un bruit sourd et industriel, une basse sombre et discrète puis au terme d'une longue intro, une guitare obsédante rappelant le stoner, un chant clair aérien, des chœurs...Pas de mélodie, quelque chose comme un riff et une descente aux enfers death, à nouveau entrecoupée de respirations légères. "Commercial" lui s'ouvre sur une intro jazzy étouffée, laissant la place à une basse martelée et à une section rythmique à nouveau haletante...et le tout s'éclipse à nouveau. On est plus proche cette fois du power-rock ou du rock industriel, enfin ça dépend des moments.

"Teenage Hindsight" quant lui explore un autre domaine, celui de la musique latino. Ah ben oui ça manquait ! Mais n'allez pas croire qu'on y rentre de plein pied...ça s'ouvre sur une intro lancinante (guitare et piano) qui semble annoncer un stoner méditatif puis, une voix surgit...c'est Ghinzu ou quoi ? On se croirait presque sur Blow, même si le chant fait penser à certains morceaux de Depeche Mode. De tout on vous le dit ! Puis déboule une guitare aux accents flamenco et des cuivres (esos hombres tocan las palmas). Mais où sommes-nous ? La suite est à l'avenant avec un "Fairycurse" qui a des accents indiens, quand "Timelapse" sonne parfois comme un rockabilly.

Vous l'aurez compris "Apparent Void" est un objet étrange. Complexe, intellectuel, bourré de références musicales, il est un brillant exercice de style. Est-il plus que cela ? C'est difficile à dire. Si vous cherchez des riffs qui prennent aux tripes, des morceaux qui mènent au trip, du sang, des larmes, de la joie...passez votre chemin. Mais si vous cherchez l'inventivité, la surprise, le contrepied, le mélange des genres, vous êtes à bon port !

On s'étonne d'ailleurs dans les références citées par Am I Not, de retrouver les kitschissimes Muse, les vénérables QOSTA ou encore les très surfaits Igorr, allez comprendre ! "Apparend Void" est donc un plaisir d'esthète. On ne l'écouterait pas tous les jours, on ne l'écoute bien que concentré, mais on en ressort étonné de tant d'inventivité. Une bien belle découverte ! Dernière surprise : Am I Not n'est pas un groupe mais un homme responsable de l'ensemble des morceaux. Ian Debeerst musicien français est aussi partie prenante dans des projets de stoner, de métal, de désert-rock et de rockabilly...Un sacré bordel, un beau bordel !

NB : invité sur "Teenage Hindsight", Quentin Sauvetre à la guitare

- Am I Not Le Bandcamp de l'album

Christophe Mincke
Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2017/06/26


Lu: 424
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 46
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium