Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Screamin' Jay Hawkins (1929)
  • Papa Dee Allen (1931)
  • Brian Auger (1939)
  • Martha Reeves (1941)
  • Lonnie Mack (1941)
  • Robin McDonald (1943)
  • Danny McCulloch (1945)
  • Tim Lynch (1946)
  • Phil Harris (1948)
  • Wally Bryson (1949)
  • Cesar Zuiderwijk (1950)
  • Richard Branson (1950)
  • Glenn Hughes (1950)
  • Terry Chambers (1955)
  • Nigel Twist (1958)
  • Jack Irons (1962)
  • †Bobby Fuller (1966)
  • †Christa Paffgen (Nico) (1988)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 163 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 967 363
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


SCHIZOFRANTIK - ripping heartaches
/ paru le 18-10-2017 /

Retour de cet étrange combo allemand pratiquant un rock-fusion psychédélique comme savait l'apprécier un certain Frank Zappa, avec toujours aux commandes Martin Mayrhofer (chant et guitares). Pour le reste de l'équipe de Schizofrantik c'est un chamboulement complet avec le reste du line-up, qui change pour ce nouvel opus sorti lui-aussi sur GAOM (Maison de production de Kalle Wallner et Yogi Lang tous deux membres de RPWL), une manière de revoir sa copie pour le mentor et ce avec d'autres compagnons de route. On compte donc ici sur la présence d'Henning Lübben (claviers), Marco Osmajic (basse) et de Christian Schchtl (batterie et percussions), pour encore une fois développer un rock complexe et tarabiscoté (au bon sens du terme).

Roulement de batterie, riffs heavy de guitares et lignes de synthés définissent un univers cassant fait de breaks porteurs de passages hautement techniques à la limite de l'expérimentation sonore. Ca sonne plutôt comme un heavy-rock techniquement fouillé et complexe, laissant aussi la place à de belles lignes mélodiques de guitares, un beau travail des cuivres ou des fûts ainsi que de beaux moments aux claviers. Loin d'être uniquement porté sur la technique, la musique laisse aussi entrer la mélodie et le travail en finesse, au sein d'un rock multicartes.

Même des orgues façon Rick Wakeman font aussi une apparition au sein d'un premier morceau techniquement pointu et regorgeant de multiples variations sonores et musicales. Proche finalement des Stickmen de Tony Levin ou Pat Mastelotto, on est directement dans le bain d'un rock-fusion hautement technique, qui verse souvent dans le progressif ou le heavy-métal, et ce, pour le plus grand bonheur des puristes et des connaisseurs du genre. Développant d'une certaine manière un rock d'avant-garde, Schizofrantik étonne par son niveau d'inspiration et ses développés techniques de haut-vol !

"A New Day" tranche avec la composition fusion du départ, avec une ballade pop-rock mélodique, qui introduit le chant de Martin ici accompagné de belles nappes de claviers et d'arpèges de guitares acoustiques. Voilà une très belle chanson inspirée et reposante, avant de passer à un rock-progressif teinté vintage, qui alterne les moments calmes et des passages plus enjoués où les fûts s'emportent ! Idem pour la guitare électrique et les synthés, qui remettent le couvert d'un rock-fusion complexe tout en gardant des instants de mélodie. Le côté avant-gardiste voir futuriste reste présent à travers les claviers, tranchant avec la guitare heavy qui percute l'esprit avant de nouveau de revenir à un très beau passage progressif et pop-rock.

Tout cela perdure jusque la fin avec en fait une grande inventivité et une grande créativité, à travers un rock-fusion multi-facettes qui évolue sans cesse, passant du très poussif au très mélodique et fluide ! Techniquement Schizofrantik réalise ici un grand album dans son créneau de prédilection d'ailleurs, les amateurs et les connaisseurs reconnaitront rapidement le bien fondé de mon analyse. Réussir à travers un concept très technique, à placer des passages d'une grande légèreté pour mélanger la fusion, le progressif et le pop-rock...bravo Monsieur Martin !

- Schizofrantik Le Facebook

- Gentle Art Of Music GAOM (Maison de production)

Thirionet Philippe
Pays: DE
Gentle Art Of Music/Soulfood GAOM 051
Sortie: 2017/10/27


Lu: 550
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 31
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium