Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • John Lodge (1945)
  • Kim Carnes (1945)
  • Carlos Santana (1947)
  • Paul Cook (1956)
  • Michael MacNeil (1958)
  • Chris Cornell (1964)
  • Andrew Levy (1966)
  • †Roy Hamilton (1969)
  • †Artie Traum (2008)
  • †Chester Bennington (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 193 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 018 338
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


SAVAGE ANNIHILATION - Quand s'abaisse la croix du blasphème
/ paru le 11-11-2017 /

Amis de la poésie, bonjour. Nous allons nous régaler aujourd'hui d'un album tout en finesse délicate, en romantisme feutré, en douceur diaphane… Non, pas vraiment, en fait car on aura compris que rien qu'avec son nom, ce groupe de Montargis (région parisienne) ne va pas faire dans le douillet mais va plutôt découper à la hache sans discernement tout ce qui bouge. En effet, Savage Annihilation défend la cause d'un death metal particulièrement brutal depuis une quinzaine d'années et se plaît à faire le plus peur possible.

Les titres des albums et des chansons suffisent à comprendre que les musiciens de Savage Annihilation sont assez portés sur la boucherie en gros. Après une démo en 2007 et une apparition sur une compilation ("Disgusting cranial", 2008), Savage Annihilation sort en 2012 son premier album "Cannibalisme, hérésie et autres sauvageries" (tout un programme…) dans lequel on trouve des titres comme "Dépeuplez ce monde de vermines", "Les catacombes de l'abomination", "La marche des exhumés", "En état de décomposition" ou "Ouvrez la tombe des assoiffés de sang". C'est délicat, c'est fin, ça se mange sans faim…

Continuons l'inventaire de la charcuterie. Le groupe produit ensuite cette année un EP "Organe après organe" (reprenant des versions démos de quelques-uns des morceaux du premier album, plus une reprise de "Stronger than hate" de Sepultura) avant de lâcher sur le monde chrétien ce "Quand s'abaisse la croix du blasphème", collection de morceaux plein de bon sens, comme "Dévorante dégénérescence anthropophage", "Par-delà les dunes de cadavres", "Quand s'abaisse la croix du blasphème" ou "Le tombeau de l'atrocité". Le style y est particulièrement brutal et nous rappelle ces bonnes vieilles valeurs du death traditionnel que sont Morbid Angel, Carcass, Obituary ou Krisiun. Le chant est en français mais les borborygmes surexcités du chanteur guitariste David Chaigne nous empêchent de saisir toutes les subtiles nuances du texte. Les parties que l'on comprend nous assènent des textes entièrement voués aux tortures, arrachages de têtes, démembrements à la faux ou écorchages à la pince monseigneur. La routine, quoi…

S'il fallait trouver une originalité à Savage Annihilation, on pourrait défendre le côté particulièrement sauvage et radical de son attitude musicale. D'un point de vue purement instrumental, ces garçons ne brillent pas par de quelconques prodiges et se laissent volontiers aller à des sonorités brouillonnes. Mais ils compensent ces limitations techniques par une brutalité et une rage qui laissent pantois. Je ne pense pas qu'il serait bon de rencontrer ces gaillards la nuit dans une rue sombre menant à des abattoirs.

François Becquart
Pays: FR
Xenokorp Records
Sortie: 2017/10/13


Lu: 338
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 173
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium