Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Arthur Brown (1942)
  • Jeff Beck (1944)
  • Colin Blunstone (1945)
  • Mick Fleetwood (1947)
  • Patrick Moraz (1948)
  • John Illsey (1949)
  • Derrick "Duckie" Simpson (1950)
  • Terence Wilson (1957)
  • Jeff Cease (1957)
  • Andy McCluskey (1959)
  • Curt Smith (1961)
  • Emppu Vuorinen (1978)
  • †Thomas Iain Smith (2007)
  • †Dave Carpenter (2008)
  • †Peter Quaife (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 150 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 549 905
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CORGAN, Billy - TheFutureEmbrace
/ paru le 14-07-2005 /

Alors qu'on apprend récemment qu'il voudrait reformer ses Smashing Pumpkins, qui est pour moi sans hésiter le plus grand groupe des 90's, Billy Corgan vient de publier son premier album solo, synonyme de changement. Désormais, il a décidé de se concentrer sur le côté positif des choses, tant que faire se peut... Comme l'artwork semble l'indiquer, Billy se met ici à nu, et nous livre un album très personnel.

Attention, ne pas s'attendre à entendre une redite du son Pumpkins, malgré que l'on reconnaît bien sûr la marque Corgan. A la première écoute, ça risque d'en choquer plus d'un, dont j'ai fait partie. L'album "Adore" n'est pas loin, mais avec un son encore plus électronique et new wave. Mais ces chansons ont un potentiel énorme, grandissent en vous à chaque écoute, jusqu'à vous posséder et s'incruster au plus profond...

L'album s'ouvre avec la chanson la plus positive que Billy ait jamais écrite, "All Things Change" où il exprime sincèrement qu'il pense qu'il est possible de changer le monde, en le répétant à l'obsession en fin de chanson. Et il le confirme: ce n'est pas une parole en l'air, il en est vraiment convaincu... Vient "Mina Loy (M.O.H.)" qui cogne tant qu'elle peut, le mur sonique qu'elle déploie donne envie d'appuyer sur l'accélérateur, une des chansons les plus tubesques de l'album sans hésiter!

Introduite par un riff limite bluesy "The CameraEye" est une vraie perle pop, mélangeant sons futuristes venus de nulle part aux guitares "plus traditionnelles", qui assurent que Billy Corgan est bien décidé à aller de l'avant.

Vient ensuite la chanson la plus incroyablement reprise depuis un bout de temps, puisque le "toLOVEsomebody" des Bee Gees est transformée au point de la rendre méconnaissable. L'original très (ou trop) joyeux est transposé en mode mineur et Corgan, aidé aux choeurs par Robert Smith (The Cure), en fait une chanson grave et dramatique à vous déchirer le coeur... A noter que les deux voix se superposent à merveille, comme pour n'en former plus qu'une qui serait celle d'un autre!

Le rythme très binaire qui introduit "A100" cogne dur, les guitares sont encore plus saturées et rappellent le son de Machina, et on retrouvera le "cogneur original" des Pumpkins, Jimmy Chamberlin, sur "DIA". La présence de celui-ci nous rappelle encore plus le son des citrouilles, et les choeurs féminins d'Emilie Autumn donnent une sensualité incroyable à la chanson...

"Now (And Then)" prend un ton grave, mais les paroles continuent à être pleines d'espoir, Billy affirme son désir de ne plus vouloir de ses pensées noires... "I'm Ready" est un peu dans le même genre, il est satisfait de ce qu'il a accompli et de ce qui lui reste à accomplir. Loin d'être le "rat in a cage" d'autrefois.

Que "Walking Shade" ait été choisi comme premier single, cela paraissait évident... Sous une avalanche de sons et de notes, et grâce à sa structure incompréhensible (3 refrains différents?), on tient là un vrai tube en puissance! La vidéo contraste carrément avec le son futuriste de la chanson (comme de tout l'album), avec son ambiance 19e siècle et ses collages artisanaux, un peu comme le "Take Me Out" de Franz Ferdinand. Vient ensuite "Sorrows (In Blue)", qui est plus que spatiale, venue de nulle part...

"Pretty, Pretty STAR" calme doucement le jeu avant que l'album ne se close par le fantastique "Strayz", qui est plus une ambiance qu'une chanson. Très apaisant, avec un brin de nostalgie, et amenant à la réflexion... Inoubliable!

En bref, voilà un album qui pourrait étonner ou même décevoir à la première écoute, mais qui prend vraiment une dimension incroyable une fois qu'on a laissé les chansons grandir en soi... De plus, cet album ne regarde absolument pas vers le passé, Billy Corgan a décidé d'aller de l'avant et de faire du nouveau, on ne peut que l'en féliciter.

Tracklist:

  1. All Things Change
  2. Mina Loy (M.O.H.)
  3. The CameraEye
  4. toLOVEsomebody (avec Robert Smith)
  5. A100
  6. DIA (avec Jimmy Chamberlin)
  7. Now (And Then)
  8. I'm Ready
  9. Walking Shade
  10. Sorrows (In Blue)
  11. Pretty, Pretty STAR
  12. Strayz

Kevin Dochain
Pays: US
Martha's Music/Reprise 9362-48712-2
Sortie: 2005/06/21


Lu: 2154
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 3
• Semaines de présence au Top 30: 13
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

MM
le 17/07/2005 | mon évaluation:
Que ce soit avec les « Smashing Pumpkins », avec « Zwan » ou en solo, Billy Corgan démontre qu’il est un tout grand. Quand il a dû affronter les critiques, comme Morrissey, un autre très grand, il a préféré laisser passer l’orage et répondre par la sortie d’un vrai chef-d’œuvre. La qualité des compositions est irréprochable et démontre que son génie n’est pas tari. On peut encore attendre d’autres grands albums de Billy Corgan.

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium