Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • George Clinton (1940)
  • Rick Davies (1944)
  • Estelle Bennett (1944)
  • Don Henley (1947)
  • Al Di Meola (1954)
  • Mick Pointer (1956)
  • Keith Sweat (1961)
  • Emily Saliers (1963)
  • William Calhoun (1964)
  • Pat Badger (1967)
  • Chris Helme (1971)
  • Daniel Jones (1973)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 150 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 061 265
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


WICCID - By design
/ paru le 03-01-2018 /

Wiccid est le nouveau projet musical d’un certain Erie Loch, surtout connu jusqu’à présent pour son travail de producteur dans le domaine de l’électro et du rock industriel. A ce titre, Erie Loch a collaboré avec une foule de groupes comme Ministry, Prong, Pig, Revco, Front Line Assembly, Lords of Acid, Primitive Race, Velvet Acid Christ ou encore Nine Inch Nails, Marilyn Manson, Rob Zombie ou Skinny Puppy, pour n’en citer qu’une partie.

Après avoir passé de nombreuses années derrière les consoles, Erie Loch décide de passer de l’autre côté des manettes et de composer sa propre musique. L’expérience de musicien ne lui est pas étrangère puisqu’il a déjà opéré sur ce terrain avec son premier groupe Luxt, un combo métal industriel de Sacramento qui avait réalisé cinq albums entre 1996 et 2003 avant de se saborder en 2005. Parmi ces disques figurait "Chromasex monkeydrive" (2000), dont le dernier morceau "Wiccid" a donné son nom au nouveau groupe d’Erie Loch.

Dans ce groupe, Erie Loch s’associe avec Crash MF, qui tient les synthés et assure les choeurs. Les autres synthés (il n’y a que ça dans le groupe, n’oublions pas que c’est de l’électro indus) sont manipulés par Erie Loch, qui chante, programme et produit l’ensemble. Loch a tenu le pari de composer dix chansons en dix jours et mixer et mastériser le tout le plus vite possible. Résultat : en 14 jours, l’album était mis en boîte, assorti d’un onzième titre ("The grand comedian"), redescendu des archives personnelles d’Erie Loch.

Et ce n’est pas parce que cet album a été réalisé en deux semaines qu’il est bâclé, loin de là. Wiccid conçoit ici une pop électro dynamique et fière ("Ash", "Torn"), très dansante, idéale pour s’user les talons sur les dance-floors, comme une sorte d’Eurythmics, mais avec des muscles ("Inhuman nature"). Ce qui semblait relativement anodin gagne de l’intérêt au fil des écoutes. On y découvre à chaque fois de nouvelles subtilités et on se rend compte de la belle cohérence des morceaux, jamais ternis par une quelconque vulgarité ou faute de goût. Les mélodies sont entraînantes et classieuses, tout en restant classiques dans le genre. Il paraît qu’Erie Loch passe son temps libre à écouter assidument Green Day, My Chemical Romance et Journey. Il y a peut-être aussi un peu de tout ça en filigrane dans la musique de Wiccid, qui reste un bel exercice de pop sombre et rétro-futuriste.

François Becquart
Pays: US
Cleopatra Records
Sortie: 2017/09/29


Lu: 463
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 93
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium