Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Pinkney (1925)
  • Bobby Helms (1933)
  • Floyd Ashton (1933)
  • Mike Seeger (1933)
  • Nesbert Hooper (1938)
  • Johnny Thunder (1941)
  • Pete York (1942)
  • Tommy Aldridge (1950)
  • Rick Price (1951)
  • Matt Johnson (1961)
  • Marcia Schofield (1962)
  • †Jackie Edwards (1992)
  • †Jerry Wexler (2008)
  • †Johnny Moore (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 160 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 546 077
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ROTTING KINGDOM - Rotting Kingdom (EP)
/ paru le 01-02-2018 /

Moins célèbre (pour le moment) que, Pablo, son homonyme colombien, Anton Escobar n’en a pas moins les dents longues. Basé à Lexington, dans le Kentucky, le growler yankee s’est déjà approprié le marché local du Death/Thrash Metal en compagnie d’un gang appelé Tombstalker. Désireux d’étendre l’influence de son sombre cartel à la population morbide des accros aux musiques plombées, Escobar et deux de ses plus fidèles lieutenants (Chuck McIntyre (basse) et Brandon Glancy (batterie)) ont fondé Rotting Kingdom. Associés aux alchimistes du riff pachydermique que sont Kyle Keener et Klay Rice, ils (re)distillent un narcotique sonore qui fut à l’origine de nombreuses addictions en Europe dans le courant des années 90 : le Doom Death Metal !

Écoulé discrètement en version digitale depuis août 2017, leur produit est distribué au format K7 dans les bas-fonds de l’underground américain par Morbid Records depuis la mi-novembre. Désormais associé aux extrémistes indépendants polonais de Godz Ov War Productions, le Cartel de Lexington se prépare à envahir le marché européen.

Si, au cours des Nineties, vous avez succombé aux addictives décoctions de rythmiques gastéropodes, de riffs hypnotiques et de growls profonds que dealaient des gangs tels Anathema (NDR : avant l’album ’’Eternity’’), My Dying Bride, November’s Doom, October Tide, Saturnus, Officium Triste, Celestial Season ou Mourning Beloveth, l’EP "Rotting Kingdom" vaut franchement le coup d’oreille. Le quintette y propose trois titres longs (huit minutes en moyenne) et ensorcelants, joués, sur un tempo quasi-léthargique et assombris par les growls abyssaux d’Escobar.

Un EP ‘stupéfiant’, qui soulagera les accros à la mélancolie douloureuse et enchantera les férus de noirceur plombée.

L’album (24’09) :

  1. Adrift In A Sea Of Souls (8’03)
  2. Castle Of Decay (6’16)
  3. Demons In Stained Glass (9’49)

Le groupe :
  • Anton Escobar : Chant
  • Kyle Keener : Guitares
  • Clay Rice : Guitares
  • Chuck McIntyre  : Basse
  • Brandon Glancy : Batterie

Michel Serry
Pays: US
Godz Ov War Productions GOWP CMXCIX
Sortie: 2018/01/15


Lu: 354
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 62
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium