Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • June Carter (1929)
  • Stuart Sutcliffe (1940)
  • Terry Nelhams (1940)
  • Rosetta Hightower (1944)
  • Paul Goddard (1945)
  • Myles Goodwyn (1948)
  • Glenn Danzig (1955)
  • Lee John (1957)
  • Richard Coles (1962)
  • Steve Shelley (1962)
  • Paul Arthurs (1965)
  • James MacPherson (1966)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 155 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 536 213
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


GODWATT - Necropolis
/ paru le 27-02-2018 /

Il fut en temps où un simple regard jeté sur un bicorne à tête de mort tel que celui qui surplombe le faciès balafré qui sert de logo au label italien Jolly Roger Records suffisait à glacer le sang des marins et des navigateurs. Pour nous, l'effet est plutôt inverse puisque la vision du noir couvre-chef nous réchauffe le cœur et nous annonce l'arrivée à bon port d'une nouvelle cargaison de décibels authentiques. Spécialisé dans la découverte (ou la réhabilitation) de formations Hard & Heavy transalpines injustement méconnues, le label nous invite aujourd'hui à jeter une oreille sur "Necropolis", la toute nouvelle plaque forgée par Godwatt.

Nous avions découvert ce trio basé à Frosinone (en Italie Centrale) en 2016, lors de la sortie de son troisième album "L'Ultimo Sole" (NDR : le cinquième album, en fait, si l'on compte les deux premiers opus qui étaient parus sous le patronyme de Godwatt Redemption). Le groupe, à l'époque, nous avait surpris par son habilité à marier le riff plombé inspiré de l'antique discographie de Black Sabbath à la langue chantante et fleurie de Dante (et Eros Ramazotti). Si l'étrange mariage italo-pachydermique ne nous surprend plus vraiment aujourd'hui, il nous apporte toujours autant de plaisir et confère au groupe une originalité qui n'aurait sans doute pas été aussi flagrante s'il s'était contenté de chanter dans l'idiome de Shakespeare (et Georges Michael).

Le choix linguistique, bien sûr, ne suffit pas à placer Godwatt au-dessus de le la multitude de rejetons surdoués enfantés par la famille Iommi-Osbourne au cours des 40 dernières années. Pour se distinguer un peu plus encore de ses ‘demi-frères de riff', le trio a choisi de cultiver l'ambiguïté : ne pas vraiment choisir entre le Stoner et le Doom, ne pas vraiment décider si l'on veut être le nouveau Cathedral ou plutôt le prochain Fu Manchu. Contre toute attente, le résultat de cette relative indécision sonne plutôt bien à l'oreille. La musique est sombre et plombée, tout en conservant, par moment, un côté groovy et entrainant. L'idéal, en fait, pour headbanger à vitesse raisonnable sans risquer le torticolis.

Passionné de gros riff qui tache et de langues latines, cet album est pour toi.

L'album (46'58) :

  1. Necropolis (2'53)
  2. Morendo (4'22)
  3. Siamo Noi Il Male (8'59)
  4. E' La Tua Ora (6'15)
  5. Tra Le Tue Carni (3'56)
  6. La Morte E' Solo Tua (8'24)
  7. Tenebre (4'20)
  8. RIP (1'54)
  9. Necrosadico (5'55)

Le groupe :
  • Moris Fosco : Chant, guitare
  • Mauro Passeri  : Basse
  • Andrea Vozza : Batterie

Michel Serry
Pays: IT
Jolly Roger Records
Sortie: 2018/02/09


Lu: 406
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 26
• Semaines de présence au Top 30: 3
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium