Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Tommy Hunt (1933)
  • Don "Sugarcane" Harris (1938)
  • Paul McCartney (1942)
  • Jerome Smith (1953)
  • Tom Bailey (1957)
  • Alison Moyet (1961)
  • Simon Rowbottom (1969)
  • Nathan Morris (1971)
  • †Clarence Clemons (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 42 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 442 738
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


VANGUARD X MORTEM - Amberosia
/ paru le 02-03-2018 /

Chaussez vos bottes cloutées à semelles surcompensées, revêtez votre long manteau de cuir, passez-vous un coup de talc sur le visage et partez hanter le cimetière le plus proche avec ce dernier album de Vanguard x Mortem dans les oreilles. Ce sera le frisson macabro-halloweenesque garanti, bien que la saison des citrouilles soit passée depuis longtemps. En effet, si vous aimez le métal un rien gothique, avec ses ambiances de messes noires subventionnées par la ligue des droits des démons, ses créatures exsangues déambulant mollement dans des couloirs de caves voûtées et humides ou ses sorcières concoctant une petite recette de bouillon de mains de pendus pour la prochaine émission de Top Chef, cet album de ce groupe parisien vous ira à ravir.

Dans la vie réelle, Vanguard x Mortem existe depuis 2011 mais était connu dès 2005 sous le nom de Comédie Macabre. On y trouvait déjà à la guitare un certain L.C.F. (non pas pour Ligue Communiste Francophone mais pour désigner Christophe Florian, le L restant un mystère), qui reste le membre permanent dans le nouveau projet Vanguard x Mortem. Parallèlement, Christophe Florian vient aussi hanter un autre groupe du nom de Lords Of The Cemetery, qui a réalisé un album en 2016.

Vanguard x Mortem se veut un projet de métal inquiétant et funéraire, pas éloigné en style des mythiques Celtic Frost (en moins violent), avec aussi des parfums de lenteur et de lourdeur à la Type O Negative, histoire de se remémorer le groupe du défunt Peter Steele. Christophe Florian est accompagné d'Alix Rousselet (chant et violon) et de Marco Barros (batterie), qui officie de façon certaine sur le premier album "Vanguardismortem" (2012) mais dont la présence n'est pas certifiée sur le deuxième album "Neptune fragrance" (2014) ni sur ce nouvel album "Amberosia". Pourtant, il y a bien quelqu'un qui cogne sur des fûts dans ce disque mais il n'est mentionné nulle part.

Ce nouvel opus enferme immédiatement l'auditeur dans un carcan morbide et gothique, avec une succession de morceaux en mid-tempos marqués du sceau d'une guitare agressive, d'un chant féminin évanescent, sans parler de coulées langoureuses et maladives de violon. On remarque aussi un piano discret sur l'introduction "Séraphin" qui commence le disque dans une ambiance calme et lente, avant que les éléments ne se déchaînent sur "Amberosia" et les titres suivants. Effets de voix, clochetons et nappes de synthétiseurs flottants imposent une atmosphère d'église occupée par des forces maléfiques. On tremble à l'idée de voir un fossoyeur fou débarquer dans notre chambrette et nous démastiquer la tronche à coups de pelle en récitant des vers en latin.

L'ambiance de terreur sourde continue sur "La morte amoureuse" (référence à une nouvelle de Théophile Gautier publiée en 1836) ou "Automn orchard" (sic), titres toujours bien aplatis sous des couches de guitares sanguinolentes et chant partagé entre grognements masculins et tendresse féminine. Il fallait bien la présence d'un orgue sur "Parish of desillusionment" pour verrouiller cette thématique religieuse qui suinte toujours en filigrane dans les morceaux de Vanguard x Mortem. A partir de ce moment, les chansons qui vont suivre ne feront que confirmer, voire répéter, les secrets de fabrication de cet album dont les rythmes lents instillent quand même un petit peu une certaine routine sur la fin. Les ballades dans le cimetière, c'est bien joli mais toutes les tombes finissent par se ressembler et il commence à faire froid. On se prend encore un petit coup de frayeur avec une attaque de goules sur "Nocturne in the moonlight" et une exfiltration de démons lyriques sur "Solstice" avant de retrouver le chemin de la maison, toujours bien protégée par des kilos d'ail devant la porte.

Cette petite promenade au clair de pleine lune fut donc bien plaisante mais les explorateurs de cimetières en ont vu d'autres. Cependant, l'univers particulier de Christophe Florian et de sa camarade Alix Rousselet vaut néanmoins la peine d'être visité.

François Becquart
Pays: FR
New Carrousel
Sortie: 2018/02/09


Lu: 351
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 83
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium