Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Chet Atkins (1924)
  • Billy Guy (1936)
  • Jerry Keller (1937)
  • Brian Wilson (1942)
  • Anne Murray (1945)
  • Lionel Richie (1949)
  • Cyndi Lauper (1953)
  • Alan Longmuir (1953)
  • Michael Anthony (1955)
  • Anton Fier (1956)
  • Kelly Johnson (1958)
  • John Taylor (1960)
  • Chris Gibson (1960)
  • †Ira Louvin (1965)
  • Stone Gossard (1966)
  • Charlotte Hatherley (1979)
  • †Sadik Hakim (1983)
  • †Lawrence Payton (1997)
  • †Claydes Charles Smith (2006)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 171 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 491 010
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


MOSCOW DEATH BRIGADE - Boltcutter
/ paru le 14-03-2018 /

Ça ne devait pas rigoler beaucoup à Moscou dans les années 90. Je le sais, j'y étais. Un rapide séjour de trois jours dans la capitale russe en 1993 m'a vite fait découvrir l'ambiance assez lourde qui régnait à l'époque dans l'ex-empire soviétique. Le Soyouz en avait prix plein le pif, avait perdu ses pays satellites d'Europe et ses républiques fédérées et se retrouvait ridiculisé par un monde occidental capitaliste triomphant. Dans les rues, des bandes de jeunes désœuvrés se rangeaient derrière la musique de l'Ouest et choisissaient leur camp, entre techno, hardcore et rap. C'est dans cet univers que grandissent les futurs membres de Moscow Death Brigade, qui assistent aux joutes et aux bagarres des gangs de rappeurs, de technoïdes et de punks qui veulent assurer leur suprématie culturelle les uns sur les autres.

C'est pour surmonter ces antagonismes que Boltcutter Vlad, Ski Mask G et Ghettoblaster G-Ruff ont l'idée de fusionner les trois genres rap, techno et hardcore pour en faire un style fédérateur de la jeunesse et inciter les fans de musique à un dialogue interculturel. Le risque avec ce genre de fusion, c'est d'aboutir à se faire détester de tout le monde parce qu'on est trop rap pour les uns et pas assez techno pour les autres, et qu'on a osé impliquer l'immuable hardcore punk dans des mouvances bien trop révolutionnaires pour ce style quand même assez conservateur.

Mais ce que font les gens de Moscow Death Brigade reste quand même intéressant même si, personnellement, j'ai un peu de mal avec le côté techno et surtout rap de leur musique, qui prend parfois certains petits aspects irritants ("All for one"). Le style rappelle Prodigy rencontrant Front 242, pour se remémorer des références déjà assez anciennes. Dans ce sens, Moscow Death Brigade n'innove pas trop mais tire quelques marrons du feu grâce à la politisation de ses textes, qui tentent d'apporter un regain de conscience à ceux qui l'écoutent.

L'enchaînement des titres, toujours lourdement empreints de rap et de techno, donne un peu l'impression de monotonie, pour ceux qui comme moi attendent le côté hardcore en priorité. On sent surtout le hardcore en filigrane dans les atmosphères lourdes et agressives qui émaillent le son et le chant. Les guitares restent dans les housses jusqu'aux deux derniers morceaux, présentés comme des bonus et qui s'avéreront les meilleurs de ce deuxième album, selon nos goûts.

Même si le style de Moscow Death Brigade n'est pas trop notre tasse de thé, il faut quand même reconnaître que le groupe fait un travail solide et est porté par une indéniable sincérité. Si vous n'êtes pas trop hermétiques au rap, vous pouvez apprécier plus sereinement cet album.

François Becquart
Pays: RU
Fire And Flames Music
Sortie: 2018/01/26


Lu: 265
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 117
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium