Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Eddie Kirkland (1923)
  • Mal Waldron (1926)
  • †Robert Johnson (1938)
  • Sean Bonniwell (1940)
  • Kevin Ayers (1945)
  • Gary Loizzo (1945)
  • Gordon Fleet (1946)
  • Barry Hay (1948)
  • Scott Asheton (1949)
  • Joey Spampinato (1950)
  • James "J.T." Taylor (1953)
  • Tim Farriss (1957)
  • Madonna (1958)
  • Belinda Carlisle (1958)
  • †Elvis Presley (1977)
  • †Ronnie Drew (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 191 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 558 398
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


TRUST - Dans le même sang
/ paru le 01-04-2018 /

Trust est un éternel phœnix, il renaît sans cesse de ses cendres. Le plus fameux groupe de hard rock français a toujours eu le talent pour apparaître brutalement, filer quelques taloches bien senties à la bien-pensance bourgeoise ou à la corruption des politiques, disparaître pour finalement refaire surface des années plus tard, avec toujours la même causticité.

Ce coup-là, Bernie Bonvoisin, Norbert Krief et leurs autres compagnons nous l'ont fait maintes fois. Bien sûr, à leur âge d'or, entre 1979 et 1984, avec les albums fondamentaux de la contestation politique, "Trust" (1979), "Répression" (1980), "Marche ou crève" (1981), "Trust (Idéal)" (1983) ou "Rock 'n' roll" (1984), époque où tout le monde gueulait à pleins poumons "Antisocial" et "L'élite", symboles de la lutte pour la liberté de penser et d'agir. Et puis, lorsqu'il n'y a plus rien eu à dire parce que la gauche était arrivée au pouvoir en France et qu'elle se comportait finalement comme la droite libérale, surtout du point de vue économique, Trust s'est fait oublier. Et puis le groupe ressuscite en 1996 avec son nouvel album "Europe et haines" (tiens, l'euroscepticisme aurait-il déjà complété la palette politique de Trust?), moins subversif au niveau idéologique mais pertinent du point de vue musical, avec le jeu de guitare toujours excellent de Norbert "Nono" Krief. Et puis, rebelote, un petit passage dans le tunnel de l'oubli jusqu'à "Ni Dieu ni maître" (2000), un album qui ne marque malheureusement pas un retour en force de Trust, dispersé entre les projets cinématographiques de Bernie Bonvoisin et surtout un procès entre les membres du groupe autour du retrait de l'album de la vente, procès finalement gagné par Bernie.

Ce n'est pas avec ce genre d'événement qu'on revient au meilleur niveau. Mais à nouveau reformé en 2006 (avec l'album live "Soulagez-vous dans les urnes"), Trust sort un nouvel album studio "13 à table" en 2008. Encore une fois, ce n'est pas le top, avec ce disque qui passe totalement sous les radars du succès commercial. Alors, en pleine victoire du libéralisme économique, face à la chute du socialisme, dernier rempart contre le capitalisme sauvage, Trust est-il encore pertinent à notre époque? Il faut croire que oui puisque le combo français remonte encore une fois sur le ring avec "Dans le même sang", un nouveau disque qui fait suite au live "Hellfest 2017" (qui marquait une nouvelle renaissance de Trust en 2016).

Il est de coutume pour les fans de Trust, au moins depuis 1984, d'attendre avec impatience le nouvel album du groupe et de le descendre en flammes parce qu'il n'a plus la niaque des trois premiers albums, que Bernie s'est embourgeoisé et que le sens de ses textes est de moins en moins explicite et de plus en plus poétique. Ici, avec "Dans le même sang", on reconnaîtra quand même que musicalement, Trust revient avec une certaine forme. L'équipe désormais composée de Bernie (chant), Nono (guitare), Ismalia Diop (guitare rythmique, déjà présent en 2006-2012), David Jacob (basse, ancien de la période 1996-2001) et Christian Dupuy (batterie) assure une bonne douzaine de chansons enrichies en blues rock puissant ("Démocrassie", très proche du "Go down" d'AC/DC, "Où sont passés les anges", final musclé) ou en hard rock costaud ("F-Haine", "Le gouvernement comme il respire"). Inutile de préciser que Nono commet encore des merveilles sur la six-cordes quand il attaque les solos.

D'après les titres des chansons, on aura compris que Bernie a toujours du fiel dans la plume. Les vieux thèmes chers à Trust sont à nouveau exposés, à travers des textes plus ou moins marquants. La religion en prend pour son grade ("Démocrassie", qui dénonce la Bible, mais pas trop le Coran, qui en ce moment a quand même supplanté la Bible en matière de dérive religieuse sujette à caution), on fait un petit peu dans le complotisme dans "Le gouvernement comme il respire" (qui dénonce la mainmise de l'Arabie Saoudite sur l'Occident libéral) ou on rend hommage à Che Guevara dans "Christique" (qui compare l'ancien lieutenant de Fidel Castro au Christ, les chrétiens apprécieront…). Bien sûr, l'extrême-droite est toujours attaquée sans équivoque ("F-Haine"), ce dont on ne va pas se plaindre. Nous ne nous étendrons pas davantage sur le terrain politique, parce que c'est toujours un peu dangereux, mais il faut quand même reconnaître à Trust cette volonté de mettre les pieds dans le plat et d'empêcher de tourner en rond, une attitude qui manque cruellement aux groupes de rock contemporains.

Les vieux râleurs du rock français sont donc de retour ici, un retour qu'on pourrait qualifier de très pertinent par rapport aux reformations passées. Le groupe dit ce qu'il a à dire sans ambages et tente de remuer le couteau dans les plaies honteuses des systèmes politiques et des avanies sociales qui affaiblissent notre monde. Toujours en attente du grand soir, Trust n'a finalement pas perdu ses idéaux de jeunesse, même si en ce moment la révolution n'a pas trop l'air d'être à nos portes.

François Becquart
Pays: FR
Verycords
Sortie: 2018/03/30


Lu: 996
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 6
• Semaines de présence au Top 30: 10
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium