Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Cleveland Duncan (1935)
  • Madeline Bell (1942)
  • Tony Joe White (1943)
  • Dino Danelli (1944)
  • Andy Mackay (1946)
  • David Essex (1947)
  • Blair Thornton (1950)
  • Ian Thomas (1950)
  • Janis Siegel (1952)
  • Dennis Greaves (1957)
  • Martin Gore (1961)
  • Tim Kellett (1964)
  • Nick Menza (1964)
  • Saul Hudson (1965)
  • Rob Dickinson (1965)
  • Alison Krauss (1971)
  • †Keith Godchaux (1979)
  • †Rob Collins (1996)
  • †Amy Winehouse (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 161 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 078 060
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


D.O.A. - Fight Back
/ paru le 22-06-2018 /

Quarante bougies déjà sur le gâteau d'anniversaire de D.O.A. ! Quatre décennies que Joe ‘Shithead' Keithley et ses sbires défendent les valeurs du Punk/Hardcore (et bien d'autres encore) en suivant une ligne de conduite unique : Talk Minus Action Equals Zero (TALK-ACTION = 0) !

Formé à Vancouver (Canada) en 1978, D.O.A. est considéré comme l'un des pères fondateurs du mouvement Punk/Hardcore, au même titre que ses confrères américains de Blag Flag et Minor Threat. Comme celle de nombreux autres groupes, la carrière de D.O.A. a été parsemée d'embuches, de splits, de longues périodes de hiatus et de retours fracassants. Le dernier d'entre eux a été initié en 2014. Si Joe Keithley est toujours à la tête du gang, il est aujourd'hui secondé par une nouvelle section rythmique constituée de Paddy Duddy aux fûts et Mike Hodsall à la quatre-cordes. Après un "Hard Rain Falling" passé un peu inaperçu (en ce qui nous concerne, en tout cas) en 2015, le trio revient avec une plaque vindicative flambant neuve très justement intitulée "Fight Back" !

Joe Keithley est célèbre pour ses prises de position politiques franches et radicales et son implication dans de nombreuses causes telles que l'altermondialisation, la protection de l'environnement et l'antiracisme. L'époque actuelle (et l'avènement de Donald Trump) est donc franchement favorable à un retour du D.O.A. vitriolé de la première heure. Keithley s'en est d'ailleurs donné à cœur joie en publiant le joli "Fucked Up Donald" quelques mois avant l'élection du nouveau locataire de la Maison Blanche :



Le single, malheureusement, ne figure pas sur la nouvelle plaque. Cependant, il nous donne bonne idée de l'état d'esprit dans lequel se trouve D.O.A. à l'heure actuelle. À l'image de "Fucked Up Donald", "Fight Back" est un album intense et viscéral. Une bombe venimeuse qui propose treize titres (pour seulement une demi-heure de musique) d'un Punk Hardcore à l'ancienne, furieux, vindicatif et contestataire ! Bref tout l'inverse de ce que nous servent depuis de trop nombreuses années les keupons un peu cons de l'insipide scène Pop Punk moderne. La musique est souvent rapide (sans pour autant être supersonique) et truffée de refrains hymniques immédiats (NDR : impossible de ne pas avoir envie de s'égosiller sur "Killer Cops", "Just Got Back From The USA" ou "State Control"). Le timbre particulier de Joe ‘Shithead' Keithley (qui donne toujours l'impression de vouloir se racler le fond de la gorge pour y récupérer un glaviot d'enfer) nous rappelle constamment que nous avons bien affaire à un album authentique de D.O.A. et pas à la plaque contrefaite de l'un de ses nombreux rejetons.

Si, …To Make Punk/Hardcore Great Again !... était l'objectif de Joe Keithley au moment d'enregistrer "Fight Back", il y est incontestablement parvenu !

L'album (30'25) :
  1. You Need An Ass Kickin' Right Now (1'22)
  2. Killer Cops (1'56)
  3. Time To Fight Back (3'00)
  4. We Don't Drink This Piss (2'31)
  5. Just Got Back From The USA (1'59)
  6. You Can't Stop Me (2'50)
  7. Gonna Set You Straight (2'31)
  8. State Control (2'14)
  9. The Last Beer (2'22)
  10. The Cops Are Comin' (2'01)
  11. I'm Desperate (1'51)
  12. Wanted Man (2'35)
  13. World's Been Turned Upside Down (3'08)

Le groupe :
  • Joe ‘Shithead' Kethley : Chant, guitares
  • Paddy Duddy : Batterie, chant
  • Mike ‘Corkkscrew' Hodsall : Basse, chant

Michel Serry
Pays: CA
Sudden Death Records - SDR-0121 (Distribution Sonic Rendezvous)
Sortie: 2018/05/18


Lu: 203
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 47
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium