Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Phil Everly (1939)
  • Janis Joplin (1943)
  • Joe Butler (1943)
  • Rod Evans (1945)
  • Dolly Parton (1946)
  • Harvey Hinsley (1948)
  • Robert Palmer (1949)
  • Francis Buchholz (1950)
  • Dewey Bunnell (1951)
  • Mickey Virtue (1957)
  • Caron Wheeler (1963)
  • †Carl Perkins (1998)
  • †Joe Stubbs (1998)
  • †Wilson Pickett (2006)
  • †Denny Doherty (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 184 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 694 932
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DAWNLIGHTS - The Fourth Dimension
/ paru le 12-08-2005 /

Dawnlights est en fait un projet mené par le claviériste et compositeur français Philippe Dutrieu, originaire de Lille. Il s'est pour l'occasion associé avec le guitariste Gérard Vinot.

La musique de Dawnlights est plutôt planante. Les claviers se font aériens. Les références sont à chercher du côté de Pink Floyd pour ce qui est de "This Unique Emotion". Mais d'autres moments s'avèrent plus rythmés. C'est alors une ambiance plus synthétique et parfois pop qui se révèle. C'est un peu le cas de "Internet" parmi bien d'autres. Celui-là est sans doute le moins bon...

C'est du côté des instrumentaux qu'il faut chercher le meilleur. C'est ainsi que je conseille vivement "Rushes" aux tendances Tangerine Dream. Du long de ses onze minutes, les mélodies sont variées et agréables. Un bon moment de musique planante. L'autre instrumental est "September". Court et mélancolique, il laisse la part belle à la guitare.

Le point le plus critique est le chant. Sans doute aurait-il mieux valu que Philippe Dutrieu s'abstienne de chanter. Ce n'est pas que sa voix pose problème, c'est plutôt son accent anglais qui laisse à désirer. On sent immédiatement qu'il s'agit d'un français qui s'essaie à la langue de Shakespeare. C'est absolument imbuvable. Il lui aurait fallu suivre des leçons approfondies de prononciation avant les enregistrements! Hum, des ennemis en vue? Sans doute devrais-je me taire... Trop tard, c'est parti. L'autre point noir est la batterie électronique souvent peu avenante.

Principalement à cause du chant, mais aussi parce que le style musical est largement obsolète, il est difficile de conseiller cet album. Si vous aimez la musique légère et planante, vous pouvez toujours tenter l'écoute.

JPL
Pays: FR
Dreaming DR 8429.AR / Musea
Sortie: 2005/06


Lu: 1689
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 114
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium