Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 171 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 419 821
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


COOPER, Alice - Dirty Diamonds
/ paru le 15-08-2005 /

Le légendaire Alice Cooper nous revient avec ce nouvel album studio. Il s'est entouré de nouveaux et jeunes musiciens, à part le guitariste Ryan Roxie qui participait déjà à "Dragontown" sorti en 2001 et à "The Eyes of Alice Cooper" en 2003. Les autres sont Damon Johnson aux guitares (à la basse pour le titre "Perfect"), Chuck Garric à la basse (à la guitare pour le morceau titulaire) et Tommy Cufetos à la batterie.

Si "Woman Of Mass Distraction" est bien dans le style de l'artiste, on ne peut pas en dire autant de tout l'album. Il se révèle d'ailleurs dans l'ensemble bien inférieur à "Dragontown". Sur "You Make Me Wanna", l'introduction est un pur plagiat du "All Along The Watchtower" de Bob Dylan. Le reste du morceau est néanmoins à la hauteur des productions d'Alice, entre métal et hard-rock énergique. Quoique les accords du refrain reviennent un peu trop à la référence citée.

Le très énergique et rythmé "Dirty Diamonds" est encore un bon titre. Cet endiablé nous emporte même si quelques cuivres donnent à penser qu'on se trouve en plein James Bond. Peut-être une commande pour le prochain film du genre? Par contre, la ballade "The Saga Of Jesse Jane" est à zapper au plus vite tant elle est insipide et fade.

Mais heureusement, il y a quelques bons titres, "Sunset Babies (All Got Rabies)" par exemple. Un titre très Rolling Stones emmené par des riffs de guitare terriblement accrocheurs. Le groovy "Run Down The Devil" se défend lui aussi pas trop mal. La ballade métal "Six Hours" brille par son solo de guitare.

Le meilleur morceau est sans aucun doute "Zombie Dance". Son rythme est entraînant et ses couleurs sombres. L'harmonica s'y fait discret mais mystérieux et séducteur. Les backing vocals de Peggi Blu et Edna Wright sont envoûtantes.

Le pire sera le morceau bonus, "Stand". Un bonus çà? C'est un infect rap. On se demande comment Alice Cooper a pu se compromettre dans ce genre de choses... Une erreur à ne plus commettre au risque de voir tous les fans fuir à grandes enjambées. Déjà, finir l'album ainsi ne donne aucune envie de se le remettre...

En conclusion, c'est à se demander si Alice Cooper ne nous propose pas là son plus mauvais album. "Dirty Diamonds" est à réserver aux fans indécrottables qui ne voudront manquer aucun album du maître. Les autres peuvent passer sans hésiter.

JPL
Pays: US
Spitfire Records SPITCD257 / Eagle Rock
Sortie: 2005/07/01


Lu: 2563
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 105
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium