Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 24-02-2018
› WACKEN OPEN AIR CONTEST: METAL BATTLE SEMI-FINAL (Hasselt)
› WAND (Hasselt)
› RHAPSODY + BEAST IN BLACK + SCARLET AURA (Borgerhout)
› JOON MOON (Bruxelles)
› ANVIL + TRANCE (Kortrijk)
› SHAKEY GRAVES + Cat CLYDE (Bruxelles)
› IAMX (Liège)
› BONE TEE and The SLUGHUNTERS (Liège)

Les 7 prochains jours:
25-02 The MOLOCHS + Danny BLUE and The OLD SOCKS (Leffinge)
25-02 CARNIFEX + OCEANO + AVERSIONS CROWN + DISENTOMB (Hasselt)
25-02 Ry X and BRUSSELS PHILARMONIC SOLOISTS + Hannah EPPERSON (Bruxelles)
25-02 IAMX (Liège)
27-02 Brian FALLON and The HOWLING WEATHER + Dave HAUSE (Antwerpen)
27-02 HERE LIES MAN (Bruxelles)
27-02 CINDY WILSON (Gent)
27-02 ELBOW (Merksem)
27-02 JAWHAR (Bruxelles)
28-02 Lee RANALDO BAND + Chris FORSYTH and The SOLAR MOTEL BAND (Gent)
28-02 FRANZ FERDINAND + The VACCINES (Bruxelles)
28-02 PUBLIC ACCESS TV (Hasselt)
28-02 KING GIZZARD and The LIZARD WIZARD + MILD HIGH CLUB (Gent)
28-02 REX ORANGE COUNTY (Bruxelles)
28-02 FUGU MANGO + ELBI (Bruxelles)
01-03 IAMX (Sint-Niklaas)
01-03 The GLORIOUS SONS (Bruxelles)
01-03 The LIGHTHOUSE (Leuven)
01-03 Alice BOMAN (Bruxelles)
01-03 CRADLE OF FILTH + MOONSPELL (Borgerhout)
01-03 IBEYI (Bruxelles)
01-03 DEATH FROM ABOVE + LE BUTCHERETTES (Bruxelles)
02-03 BACK OF SEADOGS (Liège)
02-03 TUBELIGHT (Leuven)
02-03 CUSTOMS (Leuven)
02-03 The IMAGINARY SUITCASE (Woluwé-St-Lambert)
02-03 Randy NEWMAN (Antwerpen) **ANNULÉ**
02-03 Phil CAMPBELL and The BASTARD SONS (Hasselt)
03-03 WACKEN OPEN AIR CONTEST: METAL BATTLE SEMI-FINAL (Roeselare)
03-03 Randy NEWMAN (Antwerpen) **ANNULÉ**
03-03 JD McPHERSON + Charley CROCKETT (Sint-Niklaas)
03-03 KING DALTON (Bruxelles)
03-03 DOOL + HARAKIRI FOR THE SKY (Vosselaar)
03-03 LA JUNGLE (Kortrijk)
03-03 DEREK and The DIRT (Gent)
03-03 MACHIAVEL (Bruxelles)

Mois en cours:
Février 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728 


Anniversaires

  • Paul Jones (1942)
  • Nicky Hopkins (1944)
  • Lonnie Turner (1947)
  • Colin Farley (1959)
  • Michelle Shocked (1962)
  • †Memphis Slim (1988)
  • †Johnnie Ray (1990)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 121 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
108 597 652
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BRIDES OF DESTRUCTION - Runaway Brides
/ paru le 11-09-2005 /

Premier temps: observer de manière sceptique la pochette. Hmpf. Ce n'est peut-être pas le premier disque que j'aurais fait sortir du lot en fouillant les bacs d'un disquaire.
Deuxième temps: retourner celle-ci et rire un bon coup. Les quatre membres du groupe font splash-splash dans une mer couleur carte postale. Apparemment ils ont l'air un peu plus marrants que ce qu'on aurait pu croire au premier coup d'oeil... N'empêche, tout compte fait, même si ils ont l'air drôles, la pochette n'en reste pas moins laide.
Troisième temps: mettre le disque dans la chaîne hi-fi et se prendre une claque. Ca rigole beaucoup moins, du coup. Après une intro gentillette ("Aunt Biente"), les grosses guitares s'installent définitivement et vont cogner dur durant les 50 minutes qui restent.

On pense facilement à Velvet Revolver, Brides of Destruction étant une sorte de super-groupe hard rock formé récemment, ceci étant leur deuxième album, successeur de "Here Come the Brides" sorti en 2004. Tracii Guns, guitariste et co-fondateur du groupe, est loin de n'en être qu'à ses balbutiements, on a déjà pu le voir dans toute une floppée de groupes dont L.A. Guns ou W.A.S.P.. Nikki Sixx officiait lui aussi dans le groupe, mais est retourné chez Mötley Crue avant l'enregistrement de "Runaway Brides". Fort heureusement, Brides of Destruction balance un rock nettement moins hair metal que ces derniers. Tout ça sent le cuir, la coke et les groupies à la pelle, comme pour tout groupe hard from Hollywood qui se respecte...

Grosses guitares, riffs rentre-dedans et chant haut perché s'enchainent sans jamais vraiment se fatiguer, on dirait que London LeGrande chante comme s'il allait mourir à la fin de chaque chanson, un peu à la manière d'Axl Rose (mais avec une voix beaucoup moins chat écrasé). Beaucoup de très bons titres, aux refrains accrocheurs, brutalité hard-rock et urgence punk. Les quelques ballades inévitables (la Morello-esque "Criminal", ou encore "Porcelain Queen" aux accents G'N'R) permettent de respirer un peu entre les morceaux plus trash (les excellents "Dead Man's Ruin" ou "This Time Around" entre autres). "White Trash", qui sera le premier single, est très upbeat et accroche facilement, mais on verrait facilement beaucoup d'autres morceaux remplir ce rôle...

Sur la longueur, l'album est un peu trop répétitif, et on sent que la rage est un peu trop contenue sur certains morceaux. Heureusement, "Dimes in Heaven", hommage au récemment (et tristement) assassiné Dimebag Darrell (lire les articles ici et ici), et qui clôture l'album, explose littéralement et démontre le potentiel qu'a le groupe. Une fin pétaradante...

Kevin Dochain
Pays: US
Mascot Records M 7169 2
Sortie: 2005/09/13


Lu: 1854
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 96
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

MM
le 11/09/2005
Il ne faut JAMAIS se fier aux apparences. :)

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium